Le blog ecommerce

Ressources et Formations

Les 6 grandes tendances du e-commerce à suivre en 2019

Les 6 grandes tendances du e-commerce à suivre en 2019

2018, c’est 90 milliards d’euros dépensés par les français sur Internet.

Selon la Fevad, l’année dernière, les ventes ont augmenté de 13,4%.

En 2019, les prévisions de chiffre d’affaires s’élèvent à 100 milliards d’euros.

L’e-commerce est donc l’un des seuls secteurs avec une croissance à 2 chiffres, 15 % par an environ.

Toutefois, si vous voulez tirer profit de ce potentiel du marché, sachez que de nouvelles tendances apparaissent tout le temps. En effet, la vente en ligne est en constante évolution. Il va donc falloir vous adapter pour réussir dans la vente en ligne.

Pour vous aider, je vous ai déniché les 6 tendances e-commerce à suivre en 2019 avec des exemples concrets.

1. Le monoproduit, placez-vous en tant qu’expert

Le principe du monoproduit est le fait de ne proposer qu’un seul et unique produit sur sa boutique en ligne avec un design adapté.

Choisir de se concentrer sur une unique référence permet de jouer sur l’hyper-spécialisation. L’objectif est de se placer en tant qu’expert sur le produit choisi et ainsi développer votre commerce en ligne.

Se lancer dans l’e-commerce avec un site monoproduit est un véritable atout. En effet, vous allez concentrer tous vos efforts en communication et webmarketing sur cette offre. Il s’agira alors d’une niche spécifique qui sera bien mise en valeur.

Vous l’avez compris, l’avantage d’un site monoproduit, c’est que vous travaillerez mieux le SEO de votre produit, que ce soit via le contenu de votre ebusiness ou avec son nom de domaine.. Ainsi, il sera plus facile de se classer parmi les meilleures positions du moteur de recherche Google.

Si vous possédez déjà une boutique en ligne, il est très intéressant d’ouvrir une (ou plusieurs) boutique(s) supplémentaire(s) pour multiplier vos ventes. Concentre-vous sur votre meilleure vente ou le produit sur lequel vous réalisez votre plus forte marge.

pancakes-malin

Pancake-Malin est un bon exemple de site e-commerce monoproduit.

La boutique propose un seul et unique produit. Chaque section du site met en avant un atout du produit en question ainsi que les éléments de réassurance. Tout le contenu est axé autour de cette offre.

Le design des sites mono-produit est, souvent, en “one page”. Ceci facilite la navigation sur le site, que ce soit  sur téléphone, tablette et ordinateur. Il se caractérise aussi par le fait que le bouton “Ajouter au panier” apparaît plusieurs fois sur la page, à savoir après chaque section de contenu. Voici de quoi augmenter votre taux de conversion facilement !

Bonne nouvelle !

Conscient que cette tendance soit désormais un atout majeur pour les e-commerçants, WiziShop est en train de développer ses propres templates monoproduits. Les WiziShopiens pourront bientôt créer de nouvelles boutiques e-commerce spécialisées et ainsi, développer leurs ventes en ligne.

2. Social shopping : l’image devient vecteur de ventes

Le social shopping est le fruit de la rencontre entre le ecommerce et les médias sociaux.

Cette nouvelle opportunité d’achat en ligne permet aux utilisateurs d’acheter un produit directement depuis les réseaux sociaux.

Ainsi, l’image devient un véritable support de vente. Elle permet, non seulement, d’inspirer le consommateur, mais également de concrétiser son achat. L’expérience utilisateur est à son maximum, plus simple et plus fluide.

Il ne s’agit plus d’être simplement présent sur les réseaux sociaux. Désormais, vous en tirez pleinement profit.

Cette tendance amène les marques à changer de positionnement. Elles ne considèrent plus les médias sociaux pour une stratégie de communication uniquement « branding ». Elles élargissent leurs objectifs  à la création de trafic et surtout, à la conversion.

De plus, l’utilisation de cette nouvelle fonctionnalité vous permet de véhiculer une image d’expert en marketing, au coeur des tendances sociales et digitales.

Le Social Shopping est en plein essor sur les réseaux Facebook et Instagram.

slip-francais-social-shopping

Par exemple, la marque “Le Slip Français” utilise  le Social Shopping à bon escient. Elle tire profit de ces nouvelles fonctionnalités proposées sur les réseaux sociaux. Leur compte Instagram, en plus de travailler leur image de marque, leur permet  de réaliser des ventes et ainsi, développer leur chiffre d’affaires.

Comment ça marche ?

Si vous souhaitez mettre en place ce service pour votre site marchand, il faudra identifier les produits en vente sur chacune de vos photos. L’utilisateur pourra ainsi cliquer sur le produit en question pour découvrir sa fiche de vente avec la possibilité de l’acheter directement.

Bien entendu, il faudra que votre cible soit présente sur ces réseaux sociaux pour adhérer à ce nouveau concept. Attention, c’est assez délicat car les utilisateurs peuvent manquer de confiance à l’égard du paiement directement via les réseaux sociaux. À vous de les rassurer !

Face aux attentes des consommateurs qui sont omniprésents sur les réseaux sociaux, le social shopping semble être un véritable atout pour l’avenir de la vente en ligne.

3. L’utilisation du format vidéo par les marques

Pour votre stratégie de content marketing, la vidéo est reine !

Incontournable, elle bénéficie d’une très forte visibilité sur les réseaux sociaux.

Notons, entre autres, que Youtube est le 2nd média social le plus consulté au monde. Les internautes sont des grands consommateurs de vidéos. Toutes les générations peuvent être  touchées par le “video content”. Vous atteindrez donc une cible large et obtiendrez un fort intérêt de la part des consommateurs.

La vidéo permet également d’animer votre boutique en ligne et de la rendre plus attrayante.

Les marques utilisent de plus en plus ce support afin d’engager les consommateurs. L’avantage de la vidéo, c’est que vous mettez vos produits en situation. Vous pouvez aussi inspirer les internautes en créant une émotion, que ce soit avec l’image, la musique, le discours, etc.

Attention toutefois, la production d’une vidéo peut coûter cher. Concentrez vous sur une présentation générale de votre boutique ou de votre marque ainsi que sur vos meilleures ventes ou sur les produits avec la marge la plus importante.

4. Vers un e-commerce équitable

Se positionner sur un e-commerce équitable permet d’axer votre communication sur l’engagement de votre entreprise. Vous ne faîtes pas que vendre. Vous vous impliquez aussi dans le développement durable, les enjeux sociétaux et environnementaux. Et c’est un véritable atout pour votre stratégie marketing.

Vous allez ainsi toucher tous les consommateurs sensibles à ces questions éthiques.

Comment vous engager avec votre boutique en ligne ?

Voici quelques exemples :

  • Communiquer sur les efforts que vous réalisez pour réduire votre empreinte environnementale (fabrication made in France pour limiter les déplacements, choix des matières premières, processus de fabrication…)
  • S’engager à mener une action solidaire ou environnementale pour chaque vente réalisée. Par exemple, reverser un pourcentage de chiffre d’affaires à une association.
  • Proposer des moyens d’action concrets à vos acheteurs pour en faire des acteurs engagés. Par exemple, la plateforme de paiement Paygreen permet de proposer L’arrondi en ligne, à savoir arrondir le montant de la transaction à l’euro supérieur et reverser la différence à une association.

Le paiement représente le dernier point de contact entre vous et vos clients. Il est donc important de valoriser votre image en proposant des services qui conviennent à vos consommateurs et qui leur permettent de se souvenir de vous.

faguo

Voici un bel exemple de marque engagée. Pour chaque vente réalisée, Faguo plante un arbre afin de compenser l’impact environnemental de la production de ses vêtements et chaussures.

La marque communique donc très bien sur son engagement équitable et joue la carte de la transparence sur son empreinte écologique.

Cela devient, tout naturellement, un argument de vente indéniable.

Autre exemple, vous pouvez rejoindre le mouvement 1 % for the planet. Plus de 1300 entreprises y adhèrent. Elles reversent ainsi 1 % de leur chiffre d’affaires à des associations de préservation de l'environnement.

Une entreprise responsable, qui s’implique dans la société, ne peut que se développer positivement. Véhiculer des valeurs et encourager à s’engager dans un commerce durable, respectueux de l’environnement, c’est un véritable atout pour la vente et la confiance accordée par les consommateurs.

5. Le Dropshipping pour compléter votre catalogue produits

Le dropshipping est une nouvelle forme de vente en ligne, beaucoup plus allégée. Il permet de s’affranchir des coûts et contraintes liés à la logistique (stock et expédition des commandes).

En effet, l’e-commerçant dropshipper a accès à un catalogue de milliers de produits. Il choisit de vendre ceux qui souhaitent sur sa boutique en ligne. Dès qu’une commande est passée sur son site marchand, c’est le fournisseur initial du produit qui se charge d’expédier la commande directement au client final.

Plus besoin de vous charger d’acheter un stock, produire ni même d’envoyer vos colis ! Vous jouez un simple rôle d’intermédiaire.

Pour un e-commerçant qui vend déjà en ligne de façon “traditionnelle”, avec ses propres produits, le dropshipping peut également être très intéressant.

En effet, cette technique permet facilement de compléter votre offre. Par exemple, si vous vendez des bières artisanales mais que vous ne proposez pas les verres pour les déguster, pourquoi ne pas ajouter ces produits à votre site par le biais du dropshipping ?

Ainsi, vous aurez un catalogue produit complet et vous vous positionnerez comme un expert dans votre domaine d’activité.

Les WiziShopiens ont déjà accès à l’extension Dropizi qui permet de synchroniser automatiquement sa boutique en ligne aux plateformes de fournisseurs. Ils importent de nouveaux produits en 1 clic sur leur boutique en ligne. Et ils décuplent donc leurs ventes en un minimum d’effort.

6. POD : Le Print on Demand pour créer des produits à votre image

Le Print on Demand, plus familièrement appelé POD, vous permet de proposer des produits à l’image de votre marque.

Vous avez accès à un bon nombre de produits et goodies (vêtements, mugs, coques de téléphone…). Vous choisissez ceux que vous souhaitez vendre et sur lesquels vous apposez votre logo, votre slogan, etc.

Dès qu’une commande est passée sur votre boutique e-commerce, comme pour le dropshipping, c’est le fournisseur qui se chargera de personnaliser le produit à l’image de votre marque et de l’envoyer directement au client final. Et cela peut très bien être des commandes à la pièce. Vous n’avez donc pas de stock. La création est lancée au moment de la commande.

Sympa comme concept, n’est-ce pas !?

Cette tendance se veut très intéressante pour les associations qui pourront générer davantage de revenus ou pour les clubs sportifs qui pourront facilement proposer des produits avec leur nom de club ou leur écusson…

Elle est également très intéressante pour les e-commerçants qui souhaitent développer, de façon très simple et performante, leur image de marque.

Et on termine avec une autre bonne nouvelle… WiziShop est également en train de développer la fonctionnalité Print on Demand pour que les e-commerçants puissent profiter de cet avantage.

Rendez-vous donc en 2019 pour de grandes nouveautés !

Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Ressources et Formations

Seuil de rentabilité et point mort : outil efficace pour les calculer

Ressources et Formations

Formation e-commerce : Comment se former gratuitement à la vente en ligne ?

Ressources et Formations

Pourquoi les plateformes e-commerce Open Source ne sont pas faites pour vous ⛔️

Ressources et Formations

Top 8 des banques d’images gratuites

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, Quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour