29 juin 2016 • Générer du CA

Google Shopping guide : Présentation, tarif et comment vendre vos produits ?

Google Shopping guide : Présentation, tarif et comment vendre vos produits ?

Les marketplaces ont le vent en poupe, mais Google Shopping tire royalement son épingle du jeu. Cet outil permet aux marchands de gagner en visibilité sur le moteur de recherche puisque l’affichage est agrémenté de divers éléments : images, texte d’accroche,…

Grâce à Google Shopping, vous pouvez apparaître plusieurs fois en tête des résultats de recherche : google shopping, google images, liens sponsorisés, sans oublier dans les résultats naturels. En associant divers canaux de distribution et de communication, multipliez vos revenus sur le web !

Pourquoi diffuser son catalogue produit sur Google Shopping ?

Les comparateurs de prix sont devenus tendance car ils redonnent un certain pouvoir aux consommateurs.

Nombre d’entre eux se sentent investis d’une mission lorsqu’ils achètent : la mission de trouver le meilleur produit, avec les meilleurs services et cela au meilleur prix.

L’utilisation des comparateurs de prix est donc courante pour les internautes. Parfois mêmes, ils ne se rendent pas compte qu’ils se trouvent dans un tel environnement.

Ces plateformes de shopping répondent donc totalement à l’évolution des habitudes des cyber-acheteurs.

Puis, comme cité juste au-dessus, Google Shopping vous permet avant tout de gagner en visibilité. Vous gagnez du trafic sur votre site web, trafic qui peut se transformer rapidement en conversions si vos landing pages sont correctement optimisées.

Enfin, de nombreux comparateurs de prix existent en France. Ils ont tous des spécificités différentes et peuvent être généralistes comme spécialisés sur une thématique (types de produits ou de services comme les voyages, les pièces automobiles, …).

Google Shopping est un comparateur généraliste et propose donc de nombreux produits à la vente. Les internautes ont pris peu à peu l’habitude de se promener sur la plateforme de shopping. Toutefois, notez que la concurrence y est assez présente. A vous d’avoir une stratégie sans faille pour booster votre ROI !

Le tarif de Google Shopping

Comme pour la régie Google Adwords, Google shopping repose sur un système de CPC. Le tarif va dépendre de vos enchères et de la durée de vos annonces.

Un produit à forte recherche sera très concurrencé avec un coût au CPC élevé. Un produit à faible recherche sera moins concurrencé avec un coût au CPC normalement plus faible.

Pré-requis pour vendre sur Google Shopping

Afin de proposer votre produit aux internautes via Google Shopping, certains pré-requis sont indispensables. Vous devez avoir un compte Google Merchant Center, un compte Google Adwords et les avoir liés.

Google Merchant Center

Vous devez en effet, dans un premier temps, fournir à Google Merchant Center votre flux optimisé pour le comparateur de prix. Cela signifie, que vous devez avoir ouvert un compte sur la plateforme en amont. Votre flux produit doit avoir un format particulier : .xml, .txt ou .cvs.

Si vous ne savez pas comment adapter votre flux aux exigences de Google Shopping, vous pouvez faire appel à un gestionnaire de flux comme Iziflux qui fera le travail à votre place. Un temps précieux que vous pourrez utiliser pour travailler sur d’autres aspects de votre stratégie e-commerce.

Une solution de gestion de flux vous permet de déléguer tout ce qui concerne la création et l’adaptation de votre flux aux différents supports e-commerce sur lesquels vous souhaitez vendre.

Google Adwords

En plus d’avoir un compte Google Merchant Center pour la gestion de votre flux produit, vous devez monitorer vos campagnes Google Shopping via la plateforme Google Adwords, comme pour vos liens sponsorisés.

Vous réaliserez alors des groupes de produits via des attributs.

Au final, vous obtiendrez une arborescence de vos produits. Chaque « branche » pourra faire l’objet de paramètres personnalisés en termes de nombreux critères comme le budget, etc.

Les règles et conditions d’utilisation des campagnes Google Shopping

Lorsque vous décidez de vendre sur Google Shopping, vous devez vous soumettre à ses conditions d’utilisation.

Vous devez être certain que votre type d’activité, de produits, de promotions et de site Web est conforme aux exigences de Google Shopping avant de commencer à faire de la publicité en ligne.

Comment vendre efficacement sur google shopping ?

Apparaître sur Google Shopping est réalisable grâce à l’utilisation de Google Adwords et de Google Merchant Center.

Chacune de vos campagnes a des paramètres précis et des budgets différents. Cela vous permet d’avoir une stratégie gagnante pour vos campagnes Google Shopping.

Via Google Adwords, comme pour toute campagne de liens sponsorisés, ciblez des zones géographiques et ajustez vos enchères aux audiences que vous souhaitez toucher.

Améliorez la qualité de votre flux

Dans un premier temps voyons ensemble quels sont les attributs centraux pour Google Shopping. Développons ensuite quelques idées pour optimiser votre flux au quotidien.

Les attributs obligatoires et recommandés pour votre flux Google Shopping :

  • L’identifiant produit : c’est une séquence de chiffres et de lettres, qui doit être unique.
  • Le titre du produit : c’est le nom de votre article. Pensez à y intégrer des caractéristiques précises de votre produit. Par contre, ce n’est pas du tout l’endroit afin de faire de la publicité du genre -30% sur le second acheté. N’utilisez pas non plus de caractères spéciaux ou de majuscules.
  • La description du produit : décrivez votre produit, ses fonctionnalités. La description doit faire entre 500 et 1000 caractères environ.
  • Le prix : il est certain que le prix de vos produits doit être renseigné.
  • La marque : chaque article vendu doit avoir une marque.
  • La disponibilité du produit : afin de satisfaire les consommateurs, vous devez mettre à jour très régulièrement votre stock. Trois états sont possibles : en stock, plus en stock ou bien disponible sur « pre-order ». Si vous choisissez la troisième option, vous devrez alors indiquer la date à laquelle le produit sera disponible.
  • L’état du produit : ici vous choisissez simplement si votre produit est neuf et n’a jamais été utilisé, s’il est remis en état de fonctionnement ou si le produit a déjà été utilisé par un autre ou si l’emballage d’origine n’est plus présent.
  • Le GTIN (Global Trade Item Number) : c’est un code international pour vos articles. Pour l’Amérique du Nord, c’est un code UPC. Pour l’Europe, c’est un code EAN, pour les livres c’est un code ISBN,…
  • La référence fabricant : aussi appelée MPN. Cette référence permet d’identifier un produit avec la dénomination du fabricant.
  • La catégorie Google du produit : c’est la catégorie à laquelle appartient le produit dans l’arborescence de Google. Votre produit ne doit appartenir qu’à une seule catégorie.
  • La catégorie du produit : cela permet d’indiquer une catégorie pour votre produit mais ici selon votre propre arborescence.
  • L’URL de l’article sur votre site web : vous devez indiquer où est vendu votre article sur votre site web et donc renseigner l’URL de la page en question.
  • L’URL de la page de destination pour les mobiles : vous devez renseigner le lien de l’article qui peut être lu depuis un terminal mobile.
  • L’URL de l’image principale du produit : sur Google Shopping, chaque produit a sa propre image. Vous devez donc indiquer au moteur de recherche où se trouve cette image. Celle-ci sera la première chose que les internautes verront. Choisissez-là bien ! L’image doit être de très bonne qualité, en haute résolution et le poids maximum de cette-dernière doit être de 4 Mo.

Améliorez les informations de votre flux

Votre impératif : améliorer la qualité de vos données. Vous devez en effet, faire en sorte que vos annonces soient diffusées auprès d’une cible potentiellement intéressée.

  • Les erreurs de flux

Pour cela, corrigez les erreurs de votre flux en vous rendant dans « Qualité des données » sur votre compte Google Merchant Center.

  • Les rapports de requêtes

Vous pouvez aussi créer des rapports sur les requêtes de recherche et ainsi définir les mots clés à exclure. Vous gagnez ainsi en rentabilité.

  • Les images

Sur Google Shopping, tirez parti des images en mettant en avant un visuel de bonne qualité ainsi qu’un appel à l’action qui met en avant vos atouts concurrentiels.

  • Les balisages

N’oubliez pas d’optimiser les titres et les descriptions de vos produits dans Google Adwords. Comme pour le référencement naturel, ça compte pour votre positionnement ! Dans vos titres et descriptions, le plus important est de placer des mots-clés pertinents par rapport à votre activité et surtout, il est important de donner envie aux internautes de cliquer. Hors de question de créer un titre et une description qui ne sont que des mots-clés ou des éléments incompréhensibles pour l’internaute.

  • La mise à jour de votre flux

Par ailleurs, pensez à mettre à jour votre flux produit très régulièrement. Vous le savez, Google adore le contenu « frais ». Faites-lui plaisir et gagnez en visibilité en lui procurant des informations précises régulièrement. Google favorisera les annonces des vendeurs qui fournissent des données de façon régulière.

Enfin, les prix dans votre flux doivent constamment être mis à jour. Faites un benchmark de ceux des concurrents à intervalles de temps réguliers et ajustez votre prix. Si vous êtes moins cher, vous avez plus de chances d’apparaître en top des résultats de recherche sur Google.

Optimisez vos cibles sur Google Shopping

Définissez des cibles de produits afin d’indiquer vos objectifs à AdWords. Ces cibles de produits sont à définir au niveau de la campagne via des attributs. Grâce au regroupement de vos produits avec les attributs, vous pourrez assigner des objectifs différents à chaque groupe.

Gérer ses enchères est aussi primordial sur Google Shopping. Ajustez-les en fonction des performances de vos produits. Si vos produits sont performants, définissez des enchères élevées. Par contre, pour la cible « Tous les produits », vous devez paramétrer des enchères inférieures à celles de toutes les autres cibles de produits que vous auraient définies. De cette façon, vous optimisez votre ROI.

N’oubliez pas d’utiliser les mots-clés négatifs dans votre campagne Google Shopping. Cela vous permettra de ne pas apparaître sur des mots-clés proches de votre secteur d’activité mais qui n’ont rien à voir. Vous économisez du budget de cette façon !

Une campagne Google Shopping se gère de façon similaire à une campagne de liens sponsorisés sur Adwords. Google Merchant Center sert simplement à gérer votre flux produit et à corriger les erreurs qui peuvent se glisser dans votre catalogue. Le gros du travail est dans l’ajustement des enchères sur la plateforme Adwords.

Réalisez le suivi de vos performances

Enfin, comme pour toute action marketing, vous devez connaître les performances de vos annonces afin de vous adapter continuellement. Rendez-vous dans l’onglet « annonces » ou « Cibles automatiques » dans l’objectif d’analyser les performances de vos produits.

Dans Google Analytics, vous pouvez avoir une vision instantanée des produits qui se vendent le mieux. Donnez aussi une attention particulière aux KPIs les plus importants sur Google Shopping : le chiffre d’affaires généré et le coût de google shopping. C’est avec ces deux indicateurs que vous allez pouvoir mesurer vos performances et les retombées de vos actions.

Google Shopping est rémunéré au clic (CPC), comme pratiquement toutes les campagnes Adwords. Assurez-vous de toujours suivre votre retour sur investissement afin de ne pas avoir de surprise au moment du paiement.

Calculez votre chiffre d’affaires généré sur la plateforme et repérez les montants dépensés via la diffusion de vos annonces shopping dans Google. Si votre ROI est faible, des ajustements sont réellement nécessaires.

N’hésitez pas non plus à tester des annonces différentes afin de voir quel type de message fonctionne le mieux auprès de votre audience.

Ce n’est pas de l’argent perdu que de mettre en place plusieurs annonces sur Google Shopping !

Pour conclure, sachez que Google Shopping comme de nombreuses plateformes en ligne (citons, par exemple, les places de marché), peut suspendre votre compte et vous bannir.

Pourquoi cela ?

C’est simple, les raisons les plus courantes sont les suivantes : parce que le prix indiqué dans votre flux produit est différent du prix qui est réellement pratiqué sur votre site web et indiqué dans la landing page, parce-que vous avez des produits dans votre flux qui ne respectent pas le règlement Google, ou parce-que vous n’avez pas indiqué de règles précises sur le retour et le remboursement des produits sur votre site web.

En choisissant Google Shopping comme canal de distribution, vous bénéficiez de nombreux avantages mais vous devez réellement suivre à la lettre les recommandations du moteur de recherche.

Arrangez-vous pour toujours être mis au courant des dernières mises à jour, cela vous évitera bien des inconvénients ! Intéressez-vous également aux nouveautés Google Shopping qui sont actuellement en cours de mise en place comme par exemple le « shoppable trueview Youtube » : vos produits sont affichés dans une vidéo en rapport avec votre domaine d’activité. À vous de jouer !

Loric le 4 juillet 2016 à 09:52

Salut Guihem,


bon article


Google Shopping est un « must » pour les e-commerçants car généralement le ROI est meilleur que des campagnes Adwords « classiques » (les campagnes Search).


A noter également que votre campagne Shopping peut vous aider à développer vos campagnes Search, grâce notamment à l’analyse du rapport des termes de recherche. En analysant ce rapport de votre campagne Shopping, vous trouverez certainement des mots clés à tester/développer dans vos campagnes Search.


Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Générer du CA

Comment rédiger une fiche produit qui convertit à coup sûr ? 10 Conseils (+2 Bonus)

Générer du CA

Abandon de Panier : 10 Conseils pour le réduire sur votre site !

Générer du CA

Placement de produit avec les influenceurs : la stratégie marketing complète

Générer du CA

8 idées marketing pour les entreprises e-commerce à mettre en place rapidement

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour