30 janvier 2014 • Actualités

Les Français ont dépensé plus de 50 milliards d’euros sur internet en 2013 !

Les Français ont dépensé plus de 50 milliards d’euros sur internet en 2013 !

C’est officiel, l’info est tombée ce matin lors de la conférence de presse de la FEVAD sur le bilan annuel du commerce électronique :

Les Français ont dépensé plus de 50 milliards d’euros sur internet en 2013 ! De quoi réjouir notre communauté d’e-commerçants…

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance a publié ses derniers chiffres 2013 sur l’état du e-commerce en France. L’étude a été réalisée à partir des informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte de 138 000 sites internet (le traitement des données a été validé par le cabinet KPMG).

Malgré le contexte économique en 2013, les ventes sur internet ont progressé pour atteindre plus de 600 millions de transactions en ligne effectuées pour un montant de 51,1 milliards d’euros. D’excellents chiffres qui, comparés à 2012, sont en hausse de 13,5% . Le nombre de transactions est quant à lui très bon puisqu’il fait un bond de 17,5% par rapport à 2012. Ces résultats s’expliquent en partie à la prise en compte des ventes de Noël qui ont franchi la barre des 10,1 milliards d’euros, soit une hausse de 12,5 %.

Une croissance soutenue, un secteur en pleine expansion…

Le rythme de création de boutiques en ligne reste dynamique : en effet, on compte désormais sur le marché du e-commerce français 138 000 sites actifs, soit une progression de 17% en un an. Entre 2005 et 2013, l’e-commerce totalise près de 10 fois plus de sites marchands. On constate également une augmentation de la fréquence d’achats. En moyenne, 18 transactions par an et par acheteur contre 16 en 2012.

Par contre, la baisse du panier moyen amorcée en 2012 s’est poursuivie en 2013 avec un recul de 3,5%. Il atteint 84,5€ en moyenne sur 2013. C’est au dernier trimestre 2013 que le niveau le plus bas a été atteint avec un panier moyen de 83€.

Le m-commerce et les places de marchés toujours en forte hausse…

Selon la FEVAD, l’indice iPM destiné à mesurer le volume des ventes réalisées sur les places de marché a progressé de 42% au 4ème trimestre 2013 (ventes réalisées par les sites hébergés sur les places de marché de l’iCE40). Les sites du panel iCM ont réalisé 11% de leur C.A. sur mobiles et tablettes. Leurs ventes sur mobiles et tablettes ont été multipliées par 5,5  en 3 ans.

 

 

Sources et méthodologie :

Les données collectées auprès des sites marchands correspondent aux définitions suivantes :

Indice commerce électronique (iCE) : chiffre d’affaires réalisé directement par les entreprises du panel iCE 40 sur l’internet fixe et mobile. Les sites qui éditent une market place ne comptent pas le volume d’affaires réalisé sur la market place, ni les commissions générées. Uniquement les commandes livrées en France. Tous les lieux de livraison sont retenus (y compris retraits en magasin). Il s’agit du chiffre d’affaires commandé (on considère la date de prise de commande et pas la date de livraison). Annulations, échanges et retours déduits, frais de port compris, T.T.C pour les ventes aux particuliers, HT pour les ventes aux professionnels.

Indice place de marché (iPM) : ensemble des ventes réalisées sur la market place par les sites utilisateurs.

Indice commerce mobile (iCM): chiffre d’affaires réalisé directement par l’entreprise sur smartphones et tablettes numériques dans le cadre des sites mobiles et applications (hors téléchargements d’applications). Les sites qui éditent une market place ne comptent pas le volume d’affaires réalisé sur la market place ni les commissions générées.

Composition du panel iCE 40 : Les résultats du bilan e-commerce ont été calculés à partir du panel iCE 40 composé des sites suivants :

3 Suisses, Accor-Hotels,  Actissia, Air France, Auchan, Blanche Porte, Boulanger, Brandalley, Camif Collectivités,  Cdiscount, Cdiscount Pro, Club Med, Darty, Edreams, Ebookers, Fnac, Go Voyages, Bruneau, Kiabi, La Redoute, Lastminute, LDLC Pro, Manutan, Mistergooddeal, Opodo, Pixmania, Pixmania Pro, Raja, Rue du commerce, Rue du Commerce Pro, Sarenza, Showroomprivé, Spartoo, Staples, Vente-privee.com, Verbaudet, Viking Direct, Voyages-sncf.com, Welcome Office, Yves Rocher.

Composition du panel PSP : Pour les besoins de l’étude, la Fevad interroge un panel de plateformes sécurisées de paiement, totalisant 138 000 sites : Worldline,Crédit Mutuel-CIC, Monext, Ogone, PayBox, Paypal, PayZen.

Revente le 3 février 2014 à 18:37

Merci d’avoir partagé ces chiffres, ils sont de très bon augures pour l’avenir du m-commerce et e-commerce! Il faut croire que les français sont de plus en plus éduqués au commerce en ligne, il peut être donc très intéressant de se lancer dès maintenant pour les courageux désirant se lancer dans la course !


petites annonces le 7 février 2014 à 22:34

Acheter en boutique revient plus chere que acheter sur le net, merci pour tout les chiffres donner


Pierre et vacances forum le 10 février 2014 à 17:23

Ces chiffres sont intéressants, le mobile risque de prendre le pas sur le machines traditionnelles! C’est devenu justement très à la mode pour les e-commerces de s’adapter au m-commerce pour ce développer, et c’est bon à savoir lorsque l’on a un projet de e-commerce!

Il y a quelque chose que je ne comprendrais jamais: « Pourquoi les prix sont plus élevés en magasin plutôt que sur le net? » …

Merci pour ces informations!


Xavier le 12 février 2014 à 22:32

Malgré la crise, le secteur du e-commerce enregistre des gains records, tout simplement parce que cette nouvelle concurrence tire les prix vers le bas pour le plus grand bonheur des consommateurs. Les charges des e-commerçants sont moins élevées, ils peuvent se le permettre.


linge de lit le 22 février 2014 à 13:08

ces chiffres, ils sont de très bon augures pour l’avenir du m-commerce


Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour