Ressources et Formations

Business e-commerce : 8 idées à lancer en ligne dès maintenant pour être rentable

Business e-commerce : 8 idées à lancer en ligne dès maintenant pour être rentable

À l’ère 2.0, où le tout-numérique s’offre une place de plus en plus ancrée dans la société, l’e-commerce se veut un business florissant. Mais, comment s’inviter dans le monde de l’entrepreneuriat en espérant en tirer profit ? Comment lancer ma boutique e-commerce en garantissant une rentabilité ? Voilà les 8 idées de business en ligne à lancer sans plus attendre !

Le business du e-commerce en quelques chiffres

Avant d’énumérer quelques idées de business en ligne rentables à potentiellement mettre en place, il est important de faire un tour d’horizon de ce que représentent les ventes en ligne sur le marché du commerce en France. En quelques chiffres, l’e-commerce, c’est :

  • 9,1 %* : à ce jour, les ventes en ligne représentent environ 9,1 % des parts du commerce de détail.
  • 38,8 millions* : en moyenne, 9 sur 10 Français surfant sur le web effectuent des achats sur internet. Sur une année, ce chiffre représente environ 38,8 millions de Français.
  • 61,5 euros* : cette somme correspond au montant moyen dépensé lors d’une transaction sur internet.

*Ces chiffres ont été recueillis au sein de plusieurs études (INSEE avec Fevad, Médiamétrie)

Les avantages d’un commerce en ligne

Qui n’a pas rêvé d’être son propre patron un jour ? Au-delà de l’aspect hiérarchique et de l’abandon du salariat, la création d’un e-commerce apporte son lot d’avantages.

Le coût d’exploitation

Lancer sa propre activité à ses frais peut s’avérer effrayant. Toutefois, c’est là que réside l’un des principaux avantages d’un business en ligne, c’est-à-dire que le coût d’exploitation est considérablement revu à la baisse, en comparaison avec un commerce de détail classique.

S’offrir une boutique en ligne, c’est régler les frais inhérents à la plateforme web qui héberge son e-commerce. Ces frais sont généralement très peu élevés.

Les bénéfices de l’analytique web

Cet outil permet à chaque entreprise de récolter diverses informations au sujet des visiteurs de sa plateforme en général, et de sa clientèle en particulier.

Le trafic et les intérêts peuvent alors être directement ciblés et évalués, ce qui rend possible, par la suite, le réajustement de la stratégie de communication et de vente.

En clair, grâce à l’analytique web, je comprends ce que désire mon client et je peux ainsi mieux répondre à ses attentes.

1. Vendez vos créations en ligne

Je suis plutôt manuel.le et j’aime créer des objets du quotidien, des vêtements, divers produits pouvant servir à d’autres ? Bingo, voilà une bonne raison de créer ma boutique e-commerce pour vendre mes créations.

Si le commerce électronique comporte bon nombre d’avantages et semble à la portée de tout un chacun, il exige tout de même une attention particulière. L’échec n’étant pas loin, il guette tout projet ayant été négligemment considéré… Alors, comment lancer ma boutique e-commerce et, surtout, rentabiliser le site e-commerce que je propose ?

Avant de savoir dans quoi je pourrais me lancer pour espérer tirer un bénéfice de mon commerce en ligne, il est nécessaire, voire essentiel, de poser quelques bases :

Les outils nécessaires

À commencer par le matériel et les outils adaptés dont j’ai besoin pour faire décoller mon affaire et devenir un(e) e-commerçant(e) efficace et, surtout, rentable.

  • Un ordinateur : tout commence par là ! Toutefois, il ne suffit pas simplement de s’équiper d’un ordinateur lambda. Il ne faut surtout pas négliger l’importance du choix du produit.
  • Un hébergeur de site web : si je souhaite vendre quelque chose sur internet, il me faut une vitrine, à l’instar d’un commerce lambda retrouvé dans la rue. Pour pouvoir stocker mes produits sur la toile, il me faut donc créer un site. Et ce site marchand devra être hébergé par ce que l’on nomme un « CMS » qui me permettra de créer une plateforme simple d’utilisation et, surtout, très dynamique !

Le CMS français le populaire est WiziShop. Cette solution e-commerce clé en main vous propose de créer un site de vente en ligne très facilement et rapidement : hébergement, templates, business coach, fonctionnalités, etc, tout est inclus dans votre abonnement !

site-wizishop

Vendre ses créations en ligne avec WiziShop - Test Gratuit 15 Jours !

  • Un nom de domaine : Si je veux que le visiteur me retrouve facilement lorsqu’il a besoin de quelque chose que je suis en mesure de lui vendre grâce aux produits que je propose, il faut qu’il puisse me retrouver aisément : pour ce faire, je me trouve alors un nom de « marque » et je m’offre le nom de domaine associé, sur internet !

Les questions à se poser avant de se lancer

Le business en ligne à beau être moins coûteux et rentable lorsqu’il est correctement géré, il n’en reste pas moins un commerce, avant tout et malgré tout. En effet, il y a certaines questions qu'il est fortement utile que je me pose avant de me lancer dans l’aventure en qualité d’e-commerçant :

- Le projet est-il réellement intéressant pour moi ?

Est-ce que je ne vais pas rapidement me lancer du projet dans lequel je m’embarque ? Suis-je assez intéressé(e) pour que ma motivation ne faiblisse pas à la première impasse ?

- Mes compétences sont-elles adaptées et/ou suffisantes ?

Parce qu’avant d’entamer le processus de création de ma boutique e-commerce, il est important que je prenne du recul sur les compétences que je souhaite mettre au service de ma propre affaire. Vais-je savoir faire ce qu’il faut ? Suis-je suffisamment formé(e) pour assumer tout(e) seul(e) mon e-commerce dans les débuts ?

D’ailleurs, la solution e-commerce WiziShop vous accompagne et vous propose une formation complète et offerte sur la vente en ligne.

Découvrir la formation e-commerce offerte de WiziShop - Test Gratuit 15 Jours !

- Mes ressources sont-elles suffisantes ?

Si j’ai peu d’argent à investir au lancement de mon projet, je dois, tout de même, m’assurer que je dispose de toutes les ressources nécessaires à la bonne tenue de ma boutique en ligne.

- Ai-je des idées pour me démarquer ?

Je ne suis évidemment pas le/la seul(e) à avoir eu cette idée de business en ligne. Il en existe déjà une multitude riche et très variée. Comment donc vais-je pouvoir me démarquer ? Attirer l’intérêt des visiteurs ?

La démarche pour créer mon entreprise

Le premier point à aborder lorsque l’on se décide à rejoindre le monde de l’entrepreneuriat, c’est la légalité de sa boutique e-commerce. Pour s’assurer un commerce électronique respectueux de la législation française, il est obligatoire de créer son entreprise pour vendre ses créations en ligne.

Les actions pour se faire connaître

Pour espérer rentabiliser sa boutique e-commerce pour vendre ses propres produits, il faut passer par la case « webmarketing ».

Stories sur les réseaux sociaux, création de contenu original comme une vidéo, développement des partenariats avec des influenceurs ciblés, planification de vidéos en direct… Pour réussir dans le monde de l’entrepreneuriat et faire fonctionner mon commerce électronique, je m’offre une visibilité sur la toile grâce à ces techniques de web marketing dématérialisées !

2. Créer une boutique de dropshipping

Le principe de ce que l’on nomme dropshipping, c’est de vendre un produit sans s’occuper de la gestion du stock.

En clair, pour faire du dropshipping, il me faut me rapprocher d’un fournisseur, placer ses produits dans ma propre vitrine commerciale en ligne et assurer les ventes en laissant ce même fournisseur envoyer la commande à l’adresse du client concerné.

Très rentable, ce type de business en ligne ne nécessite, une fois encore, pas beaucoup d’investissement puisqu’il suffit d’ouvrir une plateforme web pour vendre les articles mis en avant.

En m’adonnant à la pratique de commerce électronique du dropshipping, à l’image de la plateforme Dropizi, je m’assure une marge moins conséquente sur les ventes de produits.

Toutefois, je réduis considérablement mes obligations d’investissements : avec la solution e-commerce que représente le dropshipping, pas besoin d’entrepôt où stocker les produits et, donc, pas de gestion logistique ! Le plus important dans ce business est le produit et la stratégie marketing que vous allez mettre en place avec les différents leviers du digital (publicité payante via adwords ou facebook ads, référencement naturel, emailing, etc).

Pour vous lancer efficacement dans le dropshipping, la solution Dropizi est idéale.

dropizi-dropshipping

Basée sur la plateforme WiziShop, elle est 100% dédiée au dropshipping. Vous découvrirez de nombreux fournisseurs intégrés, une formation vidéo complète sur la vente en ligne sans stock et bien sûr, toutes les fonctionnalités nécessaires pour réussir dans ce business !

3. Lancez votre marque

Parmi la multitude de marques existantes dans le secteur du e-commerce, il est important d’établir une stratégie permettant de se démarquer et, ainsi, de créer une marque qui parle aux potentiels futurs acheteurs.

Créer son style et cibler sa clientèle

Avant toute chose, je dois me trouver un style. Le style qui sera propre à ma marque et qui en deviendra l’indissociable allié avec le temps. C’est ainsi que je vais pouvoir cibler ma future clientèle et coller au mieux à ses envies.

Miser sur la qualité

La qualité plutôt que la quantité, c’est ce que recherche la grande majorité des clients friands de produits à acheter.

Fidéliser sa clientèle

Les réseaux sociaux ne le montrent que trop bien : raconter son quotidien, partager son histoire et tisser des liens très forts avec son audience permet de garantir la fidélité de bon nombre de ses clients sur le long terme.

4. Devenez un freelance

Exit le salariat et bonjour le travail indépendant !

Rédacteur, webmasteur, développeur, comptable, graphiste, traducteur, community manager… Nombreux sont les métiers qui permettent d’exercer en qualité de freelance, c’est-à-dire de micro-entrepreneur.

En m’engageant dans ce projet, je deviens alors mon propre patron, j’aménage mes horaires comme je le souhaite, j’établis mon propre cadre professionnel et, surtout, je me donne toutes les chances pour faire de mon projet, une affaire florissante !

Les formalités administratives

Pour devenir freelance, ou micro-entrepreneur, quelques démarches doivent être entreprises pour obtenir la « carte d’identité » du freelance, c’est-à-dire le numéro de SIRET, notamment. Avant de me lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat dans le commerce électronique, je dois d’abord m’assurer que les dispositions légales ont été prises au préalable :

  • La demande d’immatriculation directement au Centre de formalités des entreprises (CFE) de ma région de résidence
  • L’inscription au Centre des impôts
  • L’inscription à la chambre de commerce et d’industrie
  • L’inscription à l’URSSAF
  • L’analyse du projet

Si la création de son statut de micro-entrepreneur ne prend pas beaucoup de temps, c’est l’étape de l’analyse en profondeur du projet qui s’avère être la plus longue, mais l’une des plus importantes également.

Pérennité et rentabilité du projet en freelance

  • Garantir l’IEE : l’IEE, c’est l’intérêt qu’il faut générer de la part de sa clientèle, l’expertise que j’ai acquis et que je mets au service de ma micro-entreprise et, pour finir, l’expérience, qui va me permettre de gagner en crédibilité auprès de mes clients.
  • Faire une étude de marché : quels sont les concurrents dans le secteur que je vise ? Quels sont les besoins qu’attendent les clients ? J’effectue une étude de marché efficace pour prendre du recul sur l’état du secteur que je convoite.
  • Établir un business plan : troisième étape et pas des moindres, l’étape du business plan ! Ce processus d’analyse me permet alors d’avoir une vision généraliste du modèle économique de ma solution e-commerce. Partenaires, ressources nécessaires, montant des dépenses moyennes des clients, coûts à prévoir… Tous les sujets sont passés au peigne fin.
  • Profiter d’une niche de marché : j’analyse mon secteur d’activité et j’établis rapidement une liste réduite de quelques prospects minutieusement choisis. Je sais à qui m’adresser pour susciter l’intérêt plus rapidement, j’accède donc plus simplement aux attentes et réponds plus facilement aux besoins : voilà la clé !

5. Commencez le blogging

Grande tendance du moment, les blogs fleurissent sur internet et s’avèrent être le bon plan idéal pour certains profils !

Destiné à celles et ceux qui aiment écrire, partager des astuces, des bons plans et des objets en tout genre, le blog permet de lancer sa propre affaire sans entraîner trop de dépenses d’investissements. Tout ce qu’il me faut pour réussir dans le monde du blogging, c’est un ordinateur, une jolie plume et l’envie de réussir en tant que blogueur professionnel !

Créer un site

Les coûts à prévoir sont directement liés à la création du blog lui-même, c’est-à-dire : Le CMS qui accueillera votre plateforme web et vous permettra de la gérer simplement ainsi que le coût d’hébergement de votre nom de domaine.

Définir sa cible

Avant d’entamer la création de mon blog, il est important que je définisse la cible que je souhaite toucher. En éclaircissant ce point, je vais pouvoir parfaitement orienter les thèmes, les sujets et le ton de mon blog. Cependant, attention à ne pas tomber dans l’erreur qui consiste à choisir une cible trop générale. Au contraire, il me faut définir un cercle de lecteurs précis à qui je désire faire passer mes messages.

Trouver les mots-clés adaptés

Ce travail de recherche et d’analyse s’effectue également bien avant de créer un site. Afin de contenter le maximum de visiteurs, il me faut choisir des mots-clés en rapport avec les thèmes, le contenu de mon blog et, donc, les recherches qui sont associées aux sujets concernés pour booster mon SEO.

Fidéliser sa « clientèle »

Les visiteurs sont les « clients » directs. En visitant mon blog, ils génèrent du trafic et dégagent le profit que je finirai par tirer de mon activité au fil du temps. Il me faut donc les choyer et leur offrir ce qu’ils désirent… voire même plus !

En effet, il faut que je me constitue un répertoire de prospects. Pour ce faire, il me faut l’email des visiteurs. Comment procéder pour qu’ils acceptent de donner leur adresse mail ? La solution se trouve du côté de l’offre, en comparaison avec la demande. Il faut que j’anticipe la demande, et que j’aille au-delà de l’offre présente sur mon blog. En clair, il me faut leur offrir quelque chose qu’ils ne trouveront pas sur mon blog (vidéo / reportage / interview / livre blanc / document spécial, etc.)

6. Proposez une formation sur internet

Aussi nommé « infopreneuriat », le principe de création puis de commercialisation d’une formation sur internet doit garantir des contenus de grande qualité pour espérer gagner en crédibilité auprès de sa clientèle.

Ainsi, il est essentiel, avant de s’engager dans la vente de formation en ligne, d’ouvrir une plateforme web sur laquelle je rédige sur le sujet pour lequel je me spécialise. Cette vitrine permettra de gagner la confiance du lecteur, qui désirera peut-être, par la suite, s’offrir mon expertise par le biais de ma session de formation sur internet.

7. Publiez votre e-book

À l’image de WiziShop, qui a publié un e-book combinant une liste de conseils octroyés par des experts en matière d’e-commerce, l’auto-édition, et plus particulièrement la publication d’un e-book, peut s’avérer très rentable sur le long terme. Pour ce faire et garantir la rentabilité du projet :

  • Je choisis un sujet intéressant avec une thématique forte
  • Je me démarque de mes concurrents
  • J’attache de l’importance à la description de l’histoire
  • Je me pense sur la question du prix de l’e-book

8. Vendez vos photos sur des banques d’images

J’ai un goût prononcé pour la photographie et j’ai acquis quelques techniques de base au cours de mes séances photo improvisées ?

Les banques d’images semblent s’offrir directement à moi ! En effet, le besoin en photographie est constant et nécessite donc que plusieurs « petites mains » mettent leurs services à contribution afin d’alimenter continuellement les différentes banques d’images existantes.

shutterstock

L’idée ? C’est donc de céder sa photo à l’une des plateformes comme notamment Getty Images, Adobe Stock ou encore Shutterstock.

Par la suite, le photographe récoltera le fruit de son travail, c’est-à-dire un retour financier, dès lors que la photo sera téléchargée par un internaute ! Voilà alors un bon moyen de rentabiliser son effort artistique sur plusieurs années… si elle est intéressante !

Il est évident que l’objectif principal, c’est de générer du clic, c’est de faire en sorte que les blogeurs, influenceurs et les diverses entreprises aient envie de télécharger ma photo, tout particulièrement, pour illustrer son article ou son powerpoint.

Pour s’attirer l’intérêt général des internautes, je pense alors bien à regarder les recherches les plus populaires sur les banques d’images, pour pouvoir me faire une idée des thèmes et secteurs privilégiés.

Aujourd’hui, le monde de l’entrepreneuriat vous ouvre ses portes. Les nombreuses idées de business e-commerce citées ci-dessus sont efficaces et rentables. Cependant, pour vous assurer une certaine réussite, vous devez investir du temps. Le succès d’une activité en ligne est le fruit d’un travail sérieux et appliqué ! Sachez vous faire accompagner par les bons partenaires pour vous lancer sur les meilleurs auspices !

Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Ressources et Formations

E-commerce : Les 20 avantages et inconvénients du commerce en ligne en 2020

Ressources et Formations

10 Produits DIY à fabriquer et créer vous-même à la main pour vendre sur internet

Ressources et Formations

Formation e-commerce : Comment se former gratuitement à la vente en ligne ?

Ressources et Formations

Pourquoi les plateformes e-commerce Open Source ne sont pas faites pour vous ⛔️

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour