03 mars 2021 • SEO

URL et référencement : Guide pour optimiser parfaitement leur structure pour le SEO

URL et référencement : Guide pour optimiser parfaitement leur structure pour le SEO

Pour apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche, travailler son référencement naturel est primordial.

Cela ne passe pas uniquement par le travail de maillage au sein de votre boutique, l’intégration de mots-clés dans votre contenu rédactionnel ou encore l’acquisition de backlinks. Avoir une bonne structure d'URL a également son importance dans votre stratégie SEO !

Pourtant, il s'agit d'un élément souvent négligé. Pour optimiser vos URLs pour le référencement naturel, voici quelques conseils.

Qu'est-ce qu'une URL ?

URL est l'acronyme d'Uniform Resource Locator. Cet élément désigne l'emplacement d'une ressource Internet selon un codage précis. Autrement dit, il s'agit de l'adresse d'une partie d'un site Web.

Indispensable pour localiser une page d'un site Internet, l'URL permet de la retrouver parmi les milliards de sites existants sur la toile. Il s'agit d'une donnée universelle, dont la structure est normalisée, afin d'être identique dans le monde entier.

L'URL est, en quelque sorte, l'identité propre de votre marque sur Internet. Cette dernière se compose de trois parties :

  • https://www. : il s'agit du protocole le plus utilisé sur le web. Il permet d'échanger des pages Web au format HTML de façon sécurisée.
  • Le nom de domaine : il s'agit de la partie du milieu de l'URL, correspondant souvent au nom de la marque ;
  • .fr, .com, .gouv… : Il s'agit de l'extension du nom de domaine, .com étant une référence internationale, tandis que .fr correspond aux sites français, .uk aux pages Web anglaises ou encore .org pour les sites gouvernementaux.

Comment optimiser vos URLs pour le SEO ?

Optimiser ses URLs dès la création de son site Web est largement préférable.

Les URLs sont sensibles en SEO et il est recommandé d’éviter de les modifier en cours de route, surtout si votre référencement naturel fonctionne bien.

Si vous souhaitez transformer vos URLs existantes, attendez tant que possible le moment où vous ferez une refonte importante de votre site.

Présenter le thème de votre page

Les URLs sont un élément clé pour le moteur de recherche et l’internaute. Elles sont analysées par le moteur de recherche ainsi que par les lecteurs même si Google tend de plus en plus à les faire disparaître.

Il est donc important de les personnaliser et de ne pas se contenter d’URLs générées automatiquement. Les URLs doivent indiquer le sujet traité dans chaque page.

Cela contribue à la compréhension de votre contenu, à la fois par les moteurs de recherche mais aussi par les internautes. Autrement dit, votre URL doit avoir un sens.

Elle doit également donner envie aux lecteurs de cliquer sur le lien pour lire votre contenu étant donné qu’elle apparaît régulièrement dans les résultats de recherche, au-dessus du Title et de la meta description.

url-serp-seo

Voici un guide pour en savoir plus sur la balise meta description.


Créer des URLs lisibles

Afin d'améliorer la lisibilité de vos URLs, évitez d'y insérer des caractères spéciaux.

La plupart des moteurs de recherche, comme Google, les gèrent globalement bien. Cependant, les caractères spéciaux sont toujours susceptibles de poser des soucis. Ils n'apportent aucune plus-value et n'entraînent généralement que des problèmes superflus. Faites au plus simple !

Mais qu'entend-on par caractères spéciaux ? Par ce terme, je vous parle simplement des parenthèses, des accolades, des guillemets, des accents, des espaces ou encore des apostrophes.

Pour que cela soit plus clair, prenons un exemple. Dans certains navigateurs, l'accent ne s'affiche pas correctement. Le « é » peut rapidement se transformer en « %C3%A9 ». De ce fait, dans une URL, le mot « numérique » s'affiche parfois « num%C3%A9rique ».

Dès lors, l'URL devient totalement illisible, tant pour le lecteur que pour le moteur de recherche. Double peine : cela vous fait perdre des mots-clés et donc de la performance SEO.

Faites en sorte de trouver des solutions alternatives pour éviter tant que possible les caractères spéciaux. Par exemple, remplacez les lettres accentuées par leur version non accentuée. Évitez les espaces, mais préférez le tiret du 6.

Soyez également très vigilants quant aux majuscules. Parfois, ces dernières peuvent entraîner une confusion. Que se passe-t-il lorsqu'un internaute cherche à accéder à votre URL sans penser à mettre la majuscule que vous aviez choisie ? Cela peut générer une erreur.

Ne vous compliquez pas la vie et notez tout en minuscules. Cela n'a aucune incidence, hormis la simplicité !

Inclure le mot-clé principal

Si nous travaillons aujourd'hui le format de vos URLs, c'est avant tout pour améliorer votre référencement naturel. Bien entendu, avant de vous poser la question du mot-clé principal dans l’URL, vérifiez qu’il soit bien présent dans votre balise Title, votre H1, votre structure Hn et votre contenu.


Découvrez nos guides sur la balise Title, la balise H1 et les balises Hn.


En toute logique, il peut être judicieux d'intégrer dans les adresses de vos pages les mots-clés ciblés par votre contenu. Certes, cela n'a pas un immense impact sur le SEO. Cependant, tout levier positif, aussi minime soit-il, reste bon à prendre !

Généralement, il n'est pas simple d'intégrer des mots-clés dans l'URL de la page d'accueil de son site sauf si vous misez sur un EMD (Exact Match Domain).

Cependant, cela s'avère beaucoup plus facile dans les pages produits ou dans les différentes catégories de votre boutique en ligne. Pensez-y et ne vous privez pas de ce plaisir !

Grâce à vos mots-clés, les moteurs de recherche et les utilisateurs auront une meilleure visibilité de ce que vous proposez sur chacune de vos pages.

En règle générale, je vous conseille d'inclure les mots-clés principaux présents dans votre titre. Par exemple, si votre article de blog se nomme “Quelles sont les dates du black friday en France”, l’url adaptée serait “date-black-friday-france”.

A contrario, comme pour le contenu, n'abusez pas non plus des mots-clés dans votre URL. Dans ce cas, la répétition devient contre-productive. Pour être efficace, tout est une question d'équilibre !

Notez également que les mots-clés présents dans votre URL seront profitables à votre stratégie de communication.

Par exemple, si vous choisissez de diffuser certaines de vos URLs dans les médias sociaux ou dans vos courriels, mieux vaut que ces dernières soient claires et pertinentes si vous souhaitez récolter un maximum de clics.

Enfin, les mots-clés jouent aussi un rôle dans votre stratégie de netlinking. Si vous obtenez des backlinks depuis d’autres sites et que l’ancre du lien est représentée par votre URL, celle-ci contiendra votre mot clé. Ce qui envoie un bon signal sans pour autant optimiser votre lien !

Utiliser des tirets du 6 entre les mots

Comme évoqué précédemment, mieux vaut ne pas utiliser d'espace pour séparer les mots dans vos URLs.

Alors, comment faire pour que les adresses de vos pages restent lisibles sans y mettre d'espace ? Je vous conseille d’utiliser essentiellement le tiret du 6.

D'autres caractères peuvent fonctionner, mais ils présentent tous quelques désagréments comme le présente Olivier Duffez dans son article https://www.webrankinfo.com/dossiers/techniques/url-et-referencement :

  • La virgule (,) peut être mal interprétée et peut poser souci. Pour les mêmes raisons, le point-virgule (;) est aussi à proscrire, car il peut entraîner une certaine confusion.
  • Le slash (/), quant à lui, ne pose pas de réel problème. Si vous choisissez de l'utiliser, faites tout de même attention à la notion de répertoire visuel. Pensez-y notamment dans votre codage HTML, plus précisément lorsque vous ferez référence à des fichiers (scripts ou images) ;
  • La barre verticale (ou « pipe ») (|) est à éviter. En effet, elle n'est pas facile à taper au clavier et n'est pas simple non plus à expliquer à l'oral. Elle est donc susceptible d'entraîner des fautes de frappe au moment d'inscrire votre adresse URL ;
  • Les signes pourcent (%), l’astérisque (*) et l’arobase (@) peuvent être utilisés. Cependant, il s'agit encore d'une complexité peu utile ;
  • Le tiret du bas (_), également appelé « underscore » ou « tiret du 8 », est à proscrire absolument, car il n'est pas reconnu comme un séparateur par Google ;
  • Le signe égal (=) ou l’esperluette (&) sont réservés aux URLs dynamiques ;
  • Enfin, lorsque le signe # apparaît dans une URL, cela correspond généralement à une ancre. Il s'agit donc d'un lien vers une partie seulement de la page. Pour les moteurs de recherche, tout ce qui suit le signe # est ignoré.

Slash ou pas slash à la fin de l'URL ?

Concernant la fin de l'URL, il existe un débat de longue date : faut-il y mettre un slash ou non ? Par exemple, faut-il écrire « /categorie/produit1 » ou « /categorie/produit1/ » ?

Certains assurent qu'il faut absolument fermer ses URLs par un slash, tandis que d'autres estiment que cela n'a pas d'intérêt.

En réalité, lorsque l'URL se termine par une extension comme .html, il n'est pas nécessaire d'ajouter un slash.

En revanche, lorsque l'URL représente un répertoire (exemple : site.fr/categorie1/), il est préférable d'ajouter le slash.

Si le slash n'est pas présent, le serveur va répondre par une redirection et une deuxième requête sera générée automatiquement par le navigateur. Ce qui ajoute quelques millisecondes lors du chargement de la page.

C'est d'ailleurs la configuration par défaut sur l'ensemble des URLs de nos boutiques WiziShop.

Source :

capture_d’écran_2021-03-03_à_09.48.13

Bien entendu, c'est une donnée intéressante à prendre en compte si vous allez lancer un site. Evitez de rediriger toutes les URLs si ce n'est pas votre cas actuellement.

Enfin, que vous choisissiez l’une ou l'autre forme, tâchez de vous y tenir pour l'ensemble de vos pages, afin d'assurer une parfaite cohérence entre toutes les pages de votre site.

Privilégier le format court en évitant les mots sans intérêt

Pour les moteurs de recherche, cela ne pose aucun problème d'être confronté à des URLs très longues. En revanche, pour les humains, c'est une autre paire de manches !

Les longues URLs sont beaucoup plus dures à communiquer et à exploiter. Elles ne sont pas non plus pratiques à intégrer dans un forum, dans un blog ou sur les médias sociaux. Il serait bien dommage que votre adresse de page soit tronquée et inexploitable…

Autrement dit, même si la longueur des URLs n'est pas pénalisée par Google, je vous conseille vivement d'aller au plus court !

En général, une URL de taille standard contient 50 à 60 caractères. Au-delà de 100, il est probablement possible de raccourcir cette adresse.

Ainsi, vous améliorerez grandement l'expérience utilisateur et la praticité de vos URLs. Avouons-le : il est beaucoup plus facile de partager des URLs courtes.

Ces dernières sont plus simples à mémoriser et sont également bien plus esthétiques.

Alors, comment faire pour raccourcir les URLs ? Commencez par vous débarrasser de tous les mots qui n'ajoutent aucune plus-value. C'est également ce que l'on appelle les « mots vides ».

Il s'agit, par exemple, des conjonctions de coordination ou des petits mots comme « ça », « et »… Dans la majorité des cas, ces derniers peuvent tout à fait être enlevés sans pour autant rendre la compréhension de l'URL impossible.

Besoin d'un exemple pour y voir plus clair ? Plutôt que d'écrire « le-gala-de-fin-d-année-pour-les-étudiants », préférez « gala-fin-annee-etudiant ». Cela s'avère beaucoup plus pratique et esthétique, sans pour autant nuire à la compréhension du sujet.

Notez également que les URLs à rallonge ont tendance à faire peur. En effet, les spams ont souvent un format très long. Raccourcir vos URLs est un élément rassurant pour vos lecteurs.

Vous l'aurez compris, les URLs ne sont pas seulement des informations donnant l'emplacement d'une page Web. Elles contiennent des éléments majeurs au regard des moteurs de recherche ainsi que des internautes, pouvant les informer sur le contenu d'une page et son contexte.

Les URLs ont un impact important sur votre visibilité. Vous disposez donc désormais de tous les outils nécessaires pour les optimiser !

Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour