05 mars 2021 • SEO

SEO et images : Guide complet pour optimiser le référencement de vos visuels

SEO et images : Guide complet pour optimiser le référencement de vos visuels

Lorsque l'on évoque le référencement naturel, il est fréquent de penser au contenu texte ou à l’acquisition de backlinks. Pourtant, savez-vous que les images sont également très importantes dans votre stratégie SEO ?

Leur optimisation est clairement sous-estimée alors qu’elle peut vous drainer un maximum de trafic, surtout en e-commerce !

Dans cet article, je vous explique comment travailler efficacement le SEO de vos visuels.

Pourquoi travailler le SEO des images ?

Travailler le SEO de vos images est important car cela permet de mieux vous positionner sur Google Images.

Lorsque les internautes effectuent une recherche, il est fréquent de voir des images s’afficher sur la page. Bien entendu, si la personne effectue la recherche directement dans Google Images, les résultats affichent uniquement des visuels.

google-images

Résultats dans Google Images

google-image-serp

Présence d'images dans les résultats de recherche

Par conséquent, le fait de bien travailler vos images permet d'augmenter leur apparition dans les moteurs de recherche, et donc le trafic sur votre site.

Par ailleurs, lorsque les internautes recherchent un produit à acheter, ils utilisent très souvent Google Images. Pour les appâter et les mener sur votre boutique, travaillez le SEO de vos visuels !

Comment optimiser le SEO de vos images ?

Quelques conseils simples permettent d'optimiser le référencement des images d'un site Internet. Voici donc mes astuces pour améliorer votre visibilité et pour augmenter votre trafic.

Prioriser les formats universels

Il existe tout un tas de formats différents pour publier des images sur le web.

Ainsi, le guide des bonnes pratiques sur Google Images stipule que « Google Images accepte les images aux formats BMP, GIF, JPEG, PNG, WebP, SVG ainsi que les images intégrées ».

Certes, mais qu'en est-il réellement ? Dans la pratique, mieux vaut utiliser l'un des trois formats universels suivants : JPEG (ou JPG), PNG ou GIF.

Mais alors, lequel prioriser ? Le JPEG est idéal pour les photos et les images car c’est celui qui est le plus léger au niveau du poids. Le PNG, quant à lui, s'utilise plutôt pour les images possédant une partie transparente, comme une image détourée de produit par exemple. Enfin, le GIF sert pour toutes les images animées.

Les boutiques WiziShop convertissent automatiquement les images que vous ajoutez au format WebP. Ce format développé par Google permet de compresser davantage vos images pour les rendre encore plus légères et rapides à charger !

Réduire la taille et le poids du visuel

Idéalement, avant de compresser vos images, pensez à les redimensionner au bon format d’affichage sur votre site.

Cela permet de réduire le poids des images et d’éviter quelques fois la compression.

Une fois la bonne taille obtenue, si votre image est toujours lourde, vous pouvez réduire au maximum le poids de vos fichiers sans pour autant perdre la qualité avec des compresseurs en ligne.

Une image commence à être lourde quand elle fait environ plus de 150 ko.

Par exemple, le site https://compressjpeg.com/fr/ vous permet de compresser instantanément vos visuels en ligne.

Si vous possédez le logiciel Photoshop, vous pouvez également l’utiliser. Il comporte une fonction appelée « enregistrer pour le Web ».

Renommer l'image sur votre ordinateur avant de l’uploader

Si les humains sont capables d'analyser eux-mêmes le contenu d'une image, sachez que ce n'est pas (encore) le cas des moteurs de recherche.

Plus concrètement, si votre image se nomme « IMG1234567.jpg », cela n’est pas optimisé. Comme pour l’URL d’une page, l’URL d’une image doit être seo-friendly.


Voici notre article détaillé qui vous explique comment travailler vos URLs en SEO.


Renommer ses images avant de les intégrer sur son site est une phase primordiale. De même, tâchez de trouver des noms assez simples et universels.

Comme vous le faites dans votre Title et vos balises Hn, essayez d'intégrer des mots-clés dans le nom de vos fichiers sans les surcharger. Par exemple, si vous possédez une boutique en ligne d'accessoires pour animaux et que vous vendez un blouson pour chien, nommez votre image « blouson-chien.jpg ».


Découvrez nos guides sur les balises Hn et la balise Title.


Comme pour les URLs de vos pages, évitez d’insérer des accents, des majuscules ou des caractères spéciaux. A contrario, Google apprécie les tirets du 6 pour séparer vos mots (et non celui du 8).

Ces éléments sont plus favorables à une bonne interprétation du nom des fichiers.

Travailler vos attributs ALT

Etant donné que le moteur de recherche ne sait pas lire une image, il est primordial de lui indiquer ce que contiennent vos visuels.

Les attributs ALT sont les éléments les plus importants pour bien référencer vos images. Il s'agit de textes descriptifs de l'image, qui sont lus et analysés par les moteurs de recherche.

La balise ALT est donc un excellent moyen d'intégrer des mots-clés pour décrire vos visuels, et donc d'améliorer votre référencement.

Attention toutefois, là aussi, n'en profitez pas pour surcharger cette balise de mots-clés ou y intégrer un contenu totalement inadapté.

Lorsque le navigateur ne parvient pas à afficher ou charger une image, ce sont les mots contenus dans cette balise qui la remplace. Ils peuvent donc être visibles des internautes.

Dans la pratique, il est essentiel de penser à bien remplir cette description pour chaque visuel. Lorsque ce champ est laissé vide, Google considère qu'il s'agit uniquement d'une image décorative sur le site et que celle-ci n'a aucune utilité.

Concernant la longueur de la balise ALT, aucune norme n'est vraiment établie, mais je vous conseille tout de simplement de décrire votre image en une phrase. Mieux vaut quelques mots successifs plutôt qu'un long paragraphe.

Pour reprendre notre exemple du blouson pour chien, l'attribut Alt du visuel pourrait être : “Blouson marron pour chien en laine”.

Utiliser des images responsives

À ce jour, les internautes consultent les pages Web depuis de nombreux supports, qu'il s'agisse de smartphones, de tablettes ou d'ordinateurs.

Il est donc essentiel que les images qu'ils visionnent s'adaptent automatiquement à la taille de leur écran. Des visuels au mauvais format peuvent faire fuir vos visiteurs !

En terme de codage HTML, il existe un attribut nommé « srcset » (non, il ne s'agit pas du nom d'un meuble Ikéa !). Lorsque celui-ci est intégré à vos visuels, il demande à votre navigateur de charger une version de l'image adaptée à la résolution de l'écran utilisé.

Rassurez-vous, toutes les images que vous ajoutez sur votre boutique Wizishop se génèrent automatiquement en plusieurs formats pour s’adapter aux écrans.

Vous pouvez d'ailleurs retrouver les différentes optimisations et configurations directement dans votre gestionnaire d'images :

gestionnaire-images-seo-wizishop

Intégrer les images dans un sitemap

Le sitemap est un fichier qui liste toutes les URLs de votre site Internet. Vous pouvez profiter de ce fichier pour y ajouter les URLs de vos images !

Google visitera et identifiera plus facilement tous vos visuels. Vous augmentez donc vos chances de classement dans les résultats d’images.

Pour communiquer votre sitemap à Google, il vous suffit de vous rendre dans l'interface Google Search Console au niveau de l’onglet “Sitemaps”.

Insérer l'image dans un univers sémantique adapté

En toute logique, il est primordial d'insérer vos images dans un univers sémantique logique et approprié.

Par exemple, si vous vendez des articles de sport, vous n'allez probablement pas utiliser des images de tondeuse à gazon.

Google tient compte de la pertinence du contenu de votre page pour référencer vos visuels.

De même, tout comme vous placez vos titres les plus importants en haut de vos pages, pensez à optimiser l'emplacement de vos visuels. Google préconise notamment de placer l'image la plus importante en haut de page.

Ajouter vos images dans des balises Open Graph

L’Open Graph… késako ? Eh bien, il s'agit d'un protocole qui permet de définir quelles sont les images que vous souhaitez afficher sur les réseaux sociaux quand vos utilisateurs partagent vos pages.

Autrement dit, l’Open Graph vous permet de garder la main sur votre image, même lorsque l'initiative des publications vient d'une tierce personne.

Cette technique n'améliore pas directement votre SEO, mais elle vous permet de sélectionner les images qui vous paraissent les plus pertinentes pour inciter les clics.

En parallèle, tout comme il est recommandé de ne pas copier-coller de texte existant ni de faire de plagiat, mieux vaut utiliser des images originales, c'est-à-dire prises par vous-même. Au passage, cela sera d'autant plus valorisant au regard des internautes.

Si le référencement des images est souvent oublié dans une stratégie SEO, vous voilà au courant du potentiel !

Avec ces différentes optimisations, vous mettez toutes les chances de votre côté pour améliorer le référencement de vos visuels dans Google Images. Ce meilleur positionnement va vous permettre d’attirer davantage de trafic sur votre boutique en ligne et particulièrement sur vos fiches produit pour générer toujours plus de chiffre d’affaires.

Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour