Ressources et Formations

Les règles juridiques du e-commerce en France

Le e-commerce est régi par des règles bien précises. Et même si on a parfois tendance à en oublier certaines, il est important de toutes les respecter pour augmenter la confiance de vos clients.

Magentips nous présente 44 règles du e-commerce français :

  • Certaines produits doivent correspondre aux normes (sanitaire, phytosanitaire, industrielle, technique, etc.) en vigueur au sein de l’Union européenne. Par exemple, l’importation en France des végétaux (fleurs, plantes, bonsaïs, fruits, etc.) est réglementée.
  • La commande doit être remboursée si la livraison accuse un retard de plus de 7 jours après la date limite indiquée.

(Article L. 114-1 du code de la consommation)

  • La date de livraison ne peut pas être donnée à titre indicatif.

(Article R. 132-2 du code de la consommation)

  • La date limite de livraison doit être indiquée avant validation de la commande.

(Article L. 121-20-3 du code de la consommation)

  • La garantie est prolongée du nombre de jours d’immobilisation d’un produit en réparation, si l’immobilisation dépasse 7 jours.

(Article L. 211-16 du code de la consommation)

  • La qualité du produit doit être décrite précisément.
  • La quantité de produit doit être sans équivoque. Par exemple, « Boîte de 10 crayons » ou « Vendu par 3″.
  • La raison sociale du e-commerçant doit être affichée. Un nom de marque peut être mis en avant, mais le dénomination légale de la structure doit apparaître dans le site (mentions légales, conditions générales de vente, etc.).
  • La vente de produits contrefaits est interdite. Évidemment… mais la responsabilité du vendeur est engagée si celui-ci se fournit en produits contrefaits, même sans le savoir.
  • L’acceptation des conditions générales de vente (ou d’utilisation) doit être obligatoire lors de la commande. Par la mise en place d’une case à cocher par exemple.
  • L’adresse e-mail du e-commerçant doit être affichée.
  • L’adresse physique du siège social du e-commerçant doit être affichée. Une boîte postale ne suffit pas.
  • Le capital social doit être affiché.
  • Le client doit être averti de la non-application du droit de rétractation. Certains produits ne sont pas soumis au droit de rétractation (titre de transports, voyages, denrées périssables, produits sur-mesure, etc.), mais il incombe au e-commerçant d’en avertir ses clients.
  • Le client doit pouvoir retourner les produits jusqu’à sept jours après leur livraison (délai de rétractation).
  • Le débit client devrait être effectué à l’expédition de la commande. Même si cette règle n’est pas obligatoire, la FEVAD a invité ses adhérents à la mettre en place avant le 31/12/09. Elle devrait être obligatoire courant 2010.
  • Le droit français s’applique sur les sites étrangers qui ont une version spécifique pour la France (contenu en français, règlement en euros).
  • Le droit français s’applique sur les sites français.
  • Le nom, la dénomination (ou la raison sociale), l’adresse et le numéro de téléphone de l’hébergeur doivent être affichés.
  • Le numéro d’identification du e-commerçant doit être affiché. Il peut s’agir du SIRET, du RCS, de l’identification intra-communautaire, etc.
  • Le prix de chaque produit doit être exact avant de passer commande.
  • Le remboursement d’une commande doit comprendre tous les frais engagés initialement par le client. Les frais de livraison doivent être remboursés, mais les frais de retour des produits sont à la charge du client (sauf si le produit est défectueux).
  • Le remboursement d’une commande doit se faire sous 30 jours. L’e-commerçant n’est pas tenu de rembourser en numéraire les chèques cadeau et les bons d’achat.
  • Le site doit afficher le détail des garanties commerciales : mise en oeuvre, durée, étendue, coordonnées du garant.

(Article L. 211-15 du code de la consommation)

  • Le site doit décrire ce que comprend le prix et ce qui en est exclus.
  • Le site e-commerce doit être déclaré à la CNIL.
  • L’e-commerçant « répond des défauts de conformité résultant de l’emballage, des instructions de montage ou de l’installation ».

(Article L. 211-4 du code de la consommation)

  • L’e-commerçant doit assurer la garantie pour vice caché pendant 2 ans. Jusqu’à 6 mois, l’e-commerçant doit apporter la preuve que son produit est conforme. Au-delà, c’est le client qui doit prouver l’inverse. Cette garantie est valable même si le vendeur n’est pas un professionnel, mais ne l’est pas pour les ventes aux enchères.

(Article 1641 du code civil)

  • L’e-commerçant doit assurer le défaut de conformité pendant 2 ans. Jusqu’à 6 mois, l’e-commerçant doit apporter la preuve que son produit est conforme. Au-delà, c’est le client qui doit prouver l’inverse. Cette garantie n’est valable que si le vendeur est un professionnel.

(Article L. 211-7 du code de la consommation)

  • L’e-commerçant doit livrer « un bien conforme au contrat et répond des défauts de conformité existants lors de la délivrance ».

(Article L. 211-4 du code de la consommation)

  • L’e-commerçant ne peut pas interdire le remboursement. L’e-commerçant peut proposer d’autres modalités (bons d’achat, échange, etc.), mais le client choisit.

(Article L. 121-20-1 du code de la consommation)

  • Les caractéristiques essentielles des produits et services doivent être affichées.
  • Les conditions générales de vente (ou d’utilisation) doivent être affichées.
  • Les droits et obligations des parties au contrat doivent être équilibrées.

(Article L. 132-1 du code de la consommation)

  • Les éléments indispensables à l’utilisation du produit doivent être affichés. Par exemple, type de carte mémoire pour un appareil photo.
  • Les frais de port doivent être affichés avant de passer la commande.
  • Les images des produits ont une valeur contractuelle. Les mentions du type « Image sans valeur contractuelle » ou « Image à titre indicatif » ne sont pas légales.
  • Les prix affichés doivent être en euros TTC pour les particuliers.
  • Les produits soldés doivent être repris sous sept jours après livraison. Contrairement aux boutiques physiques qui peuvent appliquer le « ni repris, ni échangé ».
  • Pour passer commande, l’accord du client doit se faire en deux étapes (principe des « deux clics ») : un clic pour finaliser la commande (récapitulatif), un clic pour la valider. Entre les deux, le site doit afficher : le détail du panier, les frais de port, les frais annexes, les réductions appliquées, les assurances souscrites, etc. Le client doit pouvoir modifier ces informations.
  • Si un produit est défectueux, le frais de retour engagés par le client doivent être remboursés.

(Article L. 211-11 du code de la consommation)

  • Un e-mail doit être envoyé au client après la validation de la commande. Il doit comporter les informations liées à la commande : produits ou services commandés, frais de livraison, frais annexes, mode de paiement, adresses, coordonnées du e-commerçant, etc.).
  • Un numéro de téléphone du e-commerçant doit être affiché. Il peut y avoir des numéros surtaxés, mais il doit y avoir un numéro non surtaxé pour la relation contractuelle (à partir du moment où la commande est validée par le client).
  • Un numéro de téléphone non surtaxé doit être mis en place pour le suivi de commande, le droit à rétraction, la mise en œuvre de la garantie, les réclamations, etc. Un numéro de téléphone surtaxé peut être utilisé pour les autres activités (service commercial notamment).

(Articles L. 113-5 et L. 121-19 du code de la consommation)

Source : Magentips

Guillaume le 10 août 2010 à 15:19

Très intéressant. Il ne manque qu’une seule chose, pourtant essentielle, et pour chacune de ces règles: la règle en question est-elle valable pour tout client, ou seulement pour un particulier ou au contraire un professionnel.


Le droit varie considérablement entre le B2B et el B2C.


Bravo sinon pour la collecte de ces données (une xcellent coup pour le référencement ?


Guillaume


Victor ( www.be2.fr ) le 16 décembre 2010 à 17:23

Tu rigoles Guillaume, mais je l’ai trouvé comme ca!


chbbo le 19 mars 2014 à 14:15

Bonjour,

j’ai cliqué sur ton site en tant que novice car, je recherchais la première info à mon sens:

-qui peut faire du e-commerce, et sous quel statut ?

Je vais me renseigner ailleurs, mais j’ai vu tout l’essentiel concernant mon projet.

Merci quand même.


Jno le 19 janvier 2018 à 01:51

Bonjour.

J’ai acheté un produit ne sachant qu’il venait de Chine et ils ne m’ont pas prévenu. Après plus de 4 semaines j’ai voulu user de mon droit de rétractation et ils m’ont répondu ceci : « Notre société étant chinoise, nous sommes soumis au droit chinois et non au droit européen. Vous pouvez enclencher une procédure en justice mais d’un point vu légal nous ne sommes pas soumis au droit français ou au droit européen.

Le droit chinois de rétractation existe, mais ne s’applique qu’aux clients qui résident en Chine. »

Vous pouvez confirmer leurs dires ?


Cordialement


Laurine le 25 mai 2021 à 14:48

Bonjour,

Je viens de voir votre phrase : "Les mentions du type « Image sans valeur contractuelle » ou « Image à titre indicatif » ne sont pas légales." mais quelle est la limite de cette loi ? Y'a-t-il une loi sur le sujet qui montre réellement la valeur ou non-valeur de cette phrase ?
Tel que "suggestion de présentation" beaucoup de marque l'appose, je me dis qu'il y a une raison légale, sinon pourquoi l'écrire ??!

Merci pour votre aide,
Cordialement,
Laurine

Schiel Coralie le 7 juin 2021 à 16:44

Bonjour Laurine,


Je vous invite à consulter cet article spécialisé dans les mentions et valeurs contractuelles : https://actu.dalloz-etudiant.fr/a-la-une/article/valeur-contractuelle-des-documents-publicitaires/h/b3095176381f206170a73370679335a7.html


N'hésitez pas également à consulter l'un de nos partenaires juridiques afin d'obtenir des réponses personnalisées.

Vous trouverez la liste de nos partenaires à cette adresse : https://www.wizishop.fr/partenaires/


Je reste à disposition si vous avez de nouvelles questions,


Coralie

Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Ressources et Formations

E-commerce : Les 20 avantages et inconvénients du commerce en ligne en 2021

Ressources et Formations

10 Objets faits main & DIY à fabriquer soi-même pour vendre en ligne : bois, verre...

Ressources et Formations

Formation e-commerce : Plus de 95 vidéos en ligne pour vous former gratuitement !

Ressources et Formations

Pourquoi les plateformes e-commerce Open Source ne sont pas faites pour vous ⛔️

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour