Le blog ecommerce

30 avril 2015 • Ressources et Formations

Community Management : 7 conseils pour choisir les bons hashtags

Community Management : 7 conseils pour choisir les bons hashtags

Pour améliorer la visibilité d’un tweet, d’une photo sur Instagram ou d’un post Facebook, vous faites l’utilisation de hashtags. C’est une très bonne initiative pour animer efficacement votre audience. Pour vous aider, vous pouvez aider dans l’animation social media, vous pouvez d’ailleurs utiliser des outils réseaux sociaux ! Pour revenir aux hashtags, faut-il que ces derniers soient bien utilisés et bien optimisés pour être efficaces. Voici 7 conseils pour apprendre à choisir ce que l’on devrait normalement appeler des « mots-dièses », si l’on veut bien parler le français !

1. Vérifier que le hashtag est bien utilisé

Avant d’employer un hashtag dans votre message, il convient de vérifier si ce dernier est déjà utilisé ou non. Si des posts ou des conversations reprennent déjà le hashtag en question, assurez-vous que les thématiques et les tonalités des messages correspondent à l’angle de communication vers lequel vous souhaitez vous orienter.

2. Les qualités d’un bon hashtag

Un bon hashtag doit être facilement mémorisable si vous souhaitez qu’il soit repris par votre communauté. Il doit être également relativement court pour éviter qu’il ne vous prenne trop de places dans un tweet qui ne comprend que 140 caractères maximum (un supplice !). Enfin, le hashtag choisi doit être pertinent et doit correspondre à la thématique de votre message.

3. N’abusez pas des hashtags !

Pour obtenir un maximum de visibilité, vous vous dites qu’utiliser un maximum de hashtags est une excellente idée. Que nenni ! Il n’y a pas plus pire… Les hashtags, c’est un peu comme les bonnes choses, il ne faut pas en abuser. Dans une même publication, utilisez 1 ou 2 hashtags, voire 3, mais pas plus. 3, c’est vraiment le grand maximum. Le risque, c’est que votre publication devienne illisible ou que vous soyez pris pour un spammeur.

Pour améliorer la visibilité de vos publications, vous pouvez faire en sorte d’intégrer le hashtag en question de façon tout à fait fluide au sein de votre phrase au lieu de simplement le poster à la fin.

Egalement, n’abusez pas du même hashtag à chacune de vos publications. Utiliser sans cesse le même « mot-dièse » lui fera perdre en efficacité.

4. Faites attention au format utilisé

Un hashtag doit comprendre des chiffres et des lettres mais rien d’autre; pas de caractères spéciaux, ni tirets ou points de ponctuation… Imaginons, si je souhaite créer le hashtag #wizi-shop, je ne pourrai pas car le réseau social ne prendra en compte que #wizi.

Faites aussi attention si votre hashtag comprend un C cédille. Pour illustrer ce propos, je vais vous prendre l’exemple personnel du club de rugby pour lequel j’interviens ponctuellement dans la communication digitale : le Stade Niçois. Après vérification, nous nous sommes rendus compte que notre communauté utilisait davantage le hashtag #stadenicois, plutôt que #stadeniçois. Nous avons donc choisi de se concentrer sur le premier mais il convient de lire le point 7 qui suit car il faudra communiquer sur ce choix.

5. Rendez vos hashtags compréhensibles

Dans le meilleur des cas, il faut éviter les abréviations et les acronymes, sauf en cas de forte notoriété. Votre hashtag doit être compréhensible de tous, même des personnes qui ne sont pas familières à votre sujet. Cela vous permettra d’assurer une audience la plus large possible.

6. Utilisez des hashtags populaires

Utiliser des hashtags populaires est un excellent moyen d’augmenter sa visibilité. Comment faire pour en trouver ? Hormis les trending topics accessibles depuis Twitter, il existe des outils tels que Hashtagify qui permettent de dénicher les mots-dièses les plus populaires sur un sujet traité. Plus précisément, cet outil vous permet :

  • l’analyse de la popularité et des hashtags similaires pour un hashtag donné.
  • la détection d’influenceurs sur un hashtag (et donc sur une thématique).
  • la répartition des langues parlées par les utilisateurs d’un hashtag.

Et tout cela, gratuitement !

Prenons l’exemple du hashtag #ecommerce. Voici les 10 hashtags associés que j’obtiens :

hashtags associés e-commerce

En passant mon curseur sur chacun des mots, j’obtiens leur pourcentage de popularité ainsi que le pourcentage de corrélation avec le hashtag #ecommerce. Je sais donc que si je souhaite augmenter la visibilité de mon tweet, je peux l’associer à #marketing car bien que #business et #socialmedia soient plus populaires, #marketing reste relativement populaire (77,2%) et est plutôt bien corrélé avec #ecommerce (7,6%). L’indice de répartition par langue peut nous conforter dans notre choix si un maximum d’utilisateurs francophones l’utilisent.

7. Faites la promotion de vos hashtags

Vous êtes finalement parvenu à définir le hashtag parfait. Félicitations ! Mais si personne ne le connait, il ne vous servira pas à grand chose. Faites-en la promotion sur vos réseaux sociaux, votre site et n’oubliez pas les supports offline : affiches, cartes de visite, spots télévisés, etc. Pour en revenir au Stade Niçois, le hashtag sans la cédille est mentionné dès les descriptions et biographies des comptes sociaux pour inciter les utilisateurs à utiliser celui-ci et pas un autre.

Et vous ? Comment parvenez-vous à définir les hashtags que vous allez utiliser pour améliorer la portée de vos publications ? Dites-nous tout dans les commentaires !


Pour aller plus loin :

Jonah le 5 mai à 16:05

Hi Viale Alexande. I’m Jonah from Hashtagify.me. I’ve just read your article and want to thank you very much for mentioning our tool.


Référencement Web le 7 mai à 12:05

Et oui, vous avez raison! Il faut bien choisir ce que l’on va décider de publier pour optimiser justement l’efficacité des publications. Et c’est vrai que les hashtags sont un véritable levier pour améliorer la visibilité des publications sur les réseaux sociaux! Mais je suis d’accord sur le propos qu’il ne faut pas en abuser, on peut dire dire que trop de hashtags tue de hashtags!


sylvie le 18 juin à 11:06

Merci. Ca conforte totalement dans mon idée sur l’utilisation des hashtags. Il y a quelques temps, je suis parti d’une webradio car leurs avis étaient opposés. Aujourd’hui, ils font tout ce qu’il ne faut pas faire mais selon eux, c’est moi qui y est rien compris. Misère, impossible de leur faire comprendre.


Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés, un modérateur doit le valider. Merci !
Chargement