Ressources et Formations

Clubhouse : Présentation de ce réseau social audio et conseils pour l'utiliser

Clubhouse : Présentation de ce réseau social audio et conseils pour l'utiliser

Clubhouse a explosé : pas une journée sans que le milieu de l’entrepreneuriat ne discute de cette plateforme bien différente des autres.

Ici, aucun visuel, que de l’audible, principalement des personnes qui lancent des discussions thématiques entre elles et donnent de leur voix. Un nouveau modèle s’est créé et il secoue déjà le monde du média social : le Social Audio.

“Rooms”, “Clubs”, “Speakers”, “Invitations”… Clubhouse, c’est aussi tout un jargon à connaître et des codes très spécifiques à respecter pour faire partie du “club”.

Particuliers et entreprises sont 10 millions dans le monde et plus de 90 000 utilisateurs francophones à parcourir cette plateforme, déjà valorisée à plus d’un milliard de dollars.

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un appareil en iOS, dans l’écosystème Apple, suivez ce guide. Sinon, soyez patient, votre système d’exploitation devrait être servi par une version adaptée d’ici peu de temps.

Clubhouse, la révolution vocale

Il n’aura fallu qu’une seule année à Paul Davison et Rohan Seth, les fondateurs américains de Clubhouse, pour transformer leur essai, de la version bêta à ce monstre dont tout le monde parle.

Ces deux noms sont bien connus de la Silicon Valley : Paul Davidson s’est illustré dans le digital grâce à l’application Highlight, une plateforme mobile permettant d’avoir des informations sur les personnes se trouvant à proximité.

Rohan Seth, lui, était ingénieur chez Google. Tous les deux ont créé Clubhouse en mars 2020.

Très rapidement, l’appli se répand sur le système iOS américain, surtout dans le cadre professionnel.

L’application se veut "élitiste" : on ne se connecte pas sur Clubhouse facilement mais on est invité à entrer dans le cercle. Les entrepreneurs ouvrent des discussions avec des artistes et construisent des projets qui n’auraient pu exister en dehors.

Aujourd’hui, la planète résonne sur Clubhouse, à l’origine du modèle de réseau appelé “Social Audio”, qui fait trembler les autres plateformes. Un succès fulgurant qui a déjà permis à la société de récolter environ 83 millions d’euros lors de sa seconde levée de fonds.

Egalement, 180 investisseurs soutiennent la start-up, déjà valorisée à 830 M d’euros (soit 1 milliard de dollars, selon Les Echos).

A mi-chemin entre le podcast et le message vocal, le concept séduit, dans un climat de quasi-confinement.

Selon l’étude Audion et Happydemics, 1 français sur 2 avoue écouter plus de contenus depuis le confinement.

Ces informations sont un éclairage important sur l’avenir du marketing digital vocal. Ainsi, investir Clubhouse c’est conquérir un nouvel univers, et parier sur l’avenir. Encore faut-il être la bonne “room”, dans le bon “club”, au bon moment.

accueil-clubhouse1

Pour télécharger l'application sur l'App Store, suivez ce lien.


Mode d’emploi de l’application

Comment faire partie du club ?

  • L’inscription laisse place à l’invitation

Avant de commencer, il faudra vous faire aider de votre propre réseau en ligne pour accéder aux fonctionnalités Clubhouse. Une de vos connaissances déjà inscrite va devoir vous parrainer. Cette invitation sera nécessaire pour avancer dans l’app.

Chaque nouvel utilisateur dispose de 3 pass qu’il pourra céder pour permettre à 3 autres connaissances de s’inscrire. Un peu de patience, donc, avant d’entrer dans l’arène vocale.

  • Pas de triche, pas de pseudo

Chez Clubhouse, pas question de se présenter sous un petit surnom. Ici, l’application vous demande de renseigner vos véritables nom et prénom, dans un souci de transparence et pour coller avec son concept "élitiste".

Tous les inscrits sont à égalité et doivent se faire confiance pour entamer des discussions sur la plateforme, en toute sécurité.

  • Une biographie bien renseignée

Au niveau du texte de présentation de votre profil, à la différence d’autres réseaux sociaux comme LinkedIn par exemple, le nombre de caractères n’est pas réellement limité.

Ainsi, vous pourrez présenter votre emploi, vos centres d’intérêts, vos sujets de prédilection, vos adresses favorites, votre site web, etc. Tout ce qui pourra vous permettre d’intéresser de futurs abonnés avant de faire entendre votre voix.

  • Suivre des personnalités inspirantes

Au départ, votre fil d’actualité risque de vous proposer des “rooms”, ces sessions de paroles thématiques créées par des membres, qui ne vous correspondent pas forcément.

Pour trouver votre bonheur, le bouton “Explore” ou encore la loupe de recherche en haut à gauche de votre écran seront vos alliés.

Aussi, vous pouvez déjà suivre des personnes de votre entourage grâce à vos contacts présents sur vos autres réseaux sociaux. Ces utilisateurs suivent d’autres utilisateurs : jetez un coup d'œil aux listes d’abonnements de vos contacts pour trouver de nouvelles relations.

Entourage proche, contributeurs inspirants, entretiens d’actu, en France ou à l’étranger : les personnalités qui font Clubhouse et les espaces de paroles qui vous aideront dans votre cheminement sont à portée de clic.

  • Un calendrier pour ne rien rater

Une fois l’application prise en main, le prochain objectif sera de ne rater aucune conversation qui pourrait vous toucher.

L’icône en haut de l’écran “Upcoming for you” va pouvoir vous donner une vision d’ensemble des sessions à venir dans votre planning.

room-calendrier-clubhouse2

Le symbole de la clochette en face de chaque événement est une option permettant d’actionner la notification pour vous rappeler de vous connecter à la salle qui vous intéresse.

Pour être en alerte de chaque rendez-vous Clubhouse, vous pouvez également ajouter chaque épisode dans votre agenda personnel, Google ou Apple. Il vous suffit de cliquer sur un événement pour découvrir les différentes options de partage disponibles.

  • Monter sur scène et se lancer

Clubhouse fait partie des rares réseaux sociaux où il est possible de participer à des discussions comptabilisant des centaines d’auditeurs, et même de discuter avec des personnalités influentes, plus ou moins connues.

On peut parfois entrer dans une session où les “speakers”, les animateurs, recherchent des informations particulières ou des témoignages pour enrichir le débat.

Si vous sentez que votre contribution vocale pourrait être bienvenue et apporter un contenu complémentaire à la conversation, vous pouvez “lever la main”. Le petit bouton en bas à droite de la page de discussion est là pour ça : comme dans la vraie vie dans une grande réunion, lever la main permet de demander la parole.

room-clubhouse3

Si votre sollicitation est acceptée, un modérateur, l’un des créateurs de l’événement, vous laissera ou non la parole.

Cette première approche vocale sera certainement votre tremplin pour intensifier votre présence sur l’appli et, pourquoi pas, lancer vos propres débats avec vos abonnés de plus en plus nombreux.

Devenir un “modo” de référence

  • Le chemin pour créer sa room

Le “modo”, c’est le surnom donné au statut de “modérateur” : dès lors que vous créez votre “room”, vous êtes automatiquement nommé “modérateur” pour ainsi gérer les actions des “speakers”, les invités, mais aussi des auditeurs.

Couper ou ouvrir un micro, accepter ou refuser une demande de prise de parole, bloquer les “trolls”... Bref, vous aurez le pouvoir de manager votre communauté présente sur votre espace.

Pour créer son événement, dès votre arrivée sur l’écran d’accueil, le bouton vert “start a room” vous ouvre les portes de la création de session immédiate.

Trois possibilités : soit “open”, pour ouvrir votre espace de parole à tous ; soit “social” pour construire un événement uniquement avec des personnes que vous suivez ; soit “closed”, une conversation fermée et privée, réservée aux seules personnes que vous aurez choisies.

En cliquant sur “add a topic”, vous pourrez renseigner le titre et le thème de votre intervention.

creer-room-clubhouse7

Si vous souhaitez programmer une salle pour plus tard, cela se fera via le calendrier. Le bouton du coin supérieur droit est dédié à l’ajout d’un événement dans l’agenda. Ainsi, votre espace de parole apparaîtra dans les plannings de vos abonnés.

Plus vous allez enchaîner les rendez-vous, plus vous allez capter des auditeurs, bientôt followers. Cette stratégie marketing pourra également influencer vos autres comptes, notamment Instagram et Twitter. Il arrive alors un moment où créer son propre groupe devient une nécessité.

  • Fonder son club

C’est un ensemble de personnes partageant la même passion ou le même engouement pour une thématique.

Cette communauté se trouve via l’onglet “Explore” mais aussi en bas de la page de profil d’un membre faisant partie d’un groupe, sous la mention “Member of”.

Ces groupes d’intérêt permettent à ses adhérents d’être alertés dès qu’une nouvelle “room” est programmée dans l’agenda. Aussi, ces sessions sont réservées aux seuls membres adhérents car pour entrer dans un groupe, le membre doit “demander” son accès aux administrateurs (s’il n’a pas été invité au préalable).

Certains clubs ont aussi des règles de conduite, comme une “politique d’utilisation” dans un souci de protection des utilisateurs ou simplement pour orienter les prises de parole en ligne.

Pour créer son club, il faudra prouver votre utilisation professionnelle de l’app. Clubhouse ouvre la création de clubs aux profils créant et animant minimum 3 rooms par semaine.

Ensuite, vous devrez vous inscrire sur la file d’attente des “demandeurs de club”. L’application se réserve le droit de création et donne sa réponse sous un mois environ.

Mériter sa place : voilà une perspective encouragée par CH dont tout le concept est tourné vers le monde du travail, de la tech, de la performance et de la persévérance dans chaque domaine d’activité.

  • Enregistrer ou ne pas enregistrer les conversations ?

La politique d’utilisation de l’app est formelle : il est interdit d’enregistrer les échanges à l’insu des internautes.

Clubhouse permet toutefois aux modérateurs d'enregistrer leurs salles à condition que la mention “REC”, pour “record”, soit ajoutée au nom de l’événement. Sinon, vous allez à l’encontre des “Community Guidelines” de l’application.

Aussi, il n’existe pas encore d’option native pour l’enregistrement. Il faut alors passer par des plateformes externes.

Enfin, il est à noter que Clubhouse enregistre toutes les conversations, en crypté, à des fins de modérations à posteriori. Dans le cadre d’un signalement par exemple, les équipes peuvent mener leur enquête et constater l’incident vocal.

Après réécoute, si tout semble correct, Clubhouse s’engage à supprimer ces fichiers de ses bases de données.

L’intérêt de Clubhouse pour les marques

Même si Clubhouse n’a pas encore ouvert son application aux marques elles-mêmes, comme les Pages sur Facebook ou sur LinkedIn, l’intérêt de s’investir sur le vocal est avant tout une histoire d’image.

Voyons comment, facilement, vous pouvez promouvoir votre business sans avoir besoin de montrer les visuels de vos produits et services… Mais, pour cela, vous devrez maîtriser la prise de parole en “public” !

Les différentes sortes de rooms

  • Autour d’une thématique

Clubhouse c’est avant tout une application dédiée à une cible “élite”, qui s’inscrit avec un but précis que celui d’améliorer sa vie, son entreprise.

A la différence d’autres sites web, d’autres applications, où tous les sujets sont présents, où il est question d’aborder des thèmes en surface, l’appli vocale se positionne sur la professionnalisation au sein des réseaux sociaux.

Encore plus loin que LinkedIn, on va sur Clubhouse pour avoir des échanges directs, pas pour faire vitrine de son travail ou de soi.

Ainsi, ces espaces qui permettent l’échange sont, de base, créés pour permettre à chaque participant de s’élever, d’apprendre de l’autre, de découvrir de nouveaux milieux, des conseils qui seront censés l’aider.

Politique, religion, langues, lieux, tech, rencontres, bien-être, arts, sports, connaissances, divertissement… Chacune de ces grandes catégories renferme des centaines de conversations dans des sous-thématiques comportant des clubs comme des centres d’intérêts très précis.

explore-clubhouse-thematiques5
  • Chut ! Les salles silencieuses

Quel intérêt me direz-vous ? Quand le principe du réseau qui est l’échange vocal se transforme en histoire sans parole, on peut alors émettre un jugement.

Rendre l’exercice silencieux permet aux internautes de naviguer entre les profils des autres personnes présentes afin de se suivre entre eux.

Souvent, ces espaces portent un nom du type “silent - tech & digital” : orientée, la salle recense alors des personnalités évoluant dans un même domaine.

En invitant des utilisateurs à vous suivre dans ce type d’événement, vous pourrez ainsi être à la genèse de certaines rencontres professionnelles, et vous positionner en tant qu’entrepreneur ouvert sur la réussite des autres. Ainsi, votre marque bénéficiera de votre Aura !

  • Co-host et image de marque

“Co-hoster” c’est le verbe francisé pour “co-host” qui définit le fait d’animer une discussion à plusieurs, de co-animer.

En vous mettant en relation avec d’autres professionnels vous pourrez profiter de leur popularité sur le réseau, ou faire profiter de votre expertise à d’autres.

Aussi, à travers ces mises en commun, il est possible de montrer que votre entreprise, vous, avez cette capacité à sortir de votre zone de confort afin d’apporter votre pierre à l’édifice de débats passionnants.

Lorsque vous trouverez votre domaine de prédilection, imaginez tous les sujets périphériques qui pourront créer une synergie entre vous, votre société et des questions tournées vers l’avenir.

  • Bientôt la création de valeur sur Clubhouse ?

Parce que le modèle vocal a vocation à se développer rapidement, les créateurs de l’application travaillent sur plusieurs pistes d’évolution.

Tout d’abord, l’accès pourra être ouvert à tous les systèmes d’exploitation, comme Android, toujours exclu de l’app. En cause, l’impossibilité technologique d’accueillir une vague de nouveaux inscrits issus d’autres appareils.

Un manque à gagner qui va être investi par Twitter : avec son application Spaces, l’oiseau bleu entend entrer en concurrence avec Clubhouse en proposant le même service, mais sur tous les appareils, pas uniquement iOS.

En attendant, Clubhouse tente de créer de la valeur et planche sur plusieurs solutions afin de rendre l’application pérenne. Dans le top se trouve un nouveau concept basé sur la rémunération des speakers, pour poser des questions, en micro-paiements, ou encore l’accès payant à certaines rooms ou la sponsorisation d’événements dans le calendrier.

Pas de publicité n’est prévue mais bien un modèle soft et valorisant pour les intervenants. Gagnant-gagnant, Clubhouse promet de faire bouger les lignes rapidement.

Un club qui explose…

  • Un nouveau schéma de communication

Personne n’avait réellement considéré l’intérêt de l’audible, en dehors du podcast, jusqu’à ce que la planète soit confinée.

Avec ces confinements, de nouvelles pratiques ont alors émergé. En France, 40% des français avouent avoir écouté des contenus vocaux durant cette période, selon Audion et Happydemics.

Toujours selon cette étude, pour 58% des auditeurs, ce sont les podcasts d’informations qui ont le plus compté.

Une corrélation entre le besoin de se rapprocher tout en étant loin et l’envie d'éloigner les yeux de nos écrans est visible.

Aussi, à mi-chemin entre la radio et le message vocal, le fait d’entendre des humains parler à d’autres humains permet donc d’humaniser le digital tout en faisant profiter les marques d’un certain élan de transparence...

  • L’humain au service de la marque

Savoir communiquer sur son ADN de marque sans tricher est devenu central. En France, selon une étude menée par TrustPilot le 1er avril 2020, 52% des sondés se disent plus inquiets qu’avant face aux marques, et 22% ont construit une grande méfiance.

La France est aussi un pays connu pour la capacité de ses consommateurs à boycotter une enseigne qui aurait menti dans sa communication.

Dans cette ère de défiance, remettre l’humain au milieu du débat devient indispensable pour les marques.

C’est ce que la société alimentaire Feed a mis en place avec Clubhouse : son fondateur, Anthony Bourbon, a démarré ses conférences dès l’arrivée de l’app en France.

Aujourd’hui, les collègues de l’équipe Feed organisent minimum 3 rooms par jour et comptabilisent +1000 demandes d’adhésion par jour.

feed-clubhouse-photo

Ici, la team Feed n’est pas dans une démarche de promotion de ses produits mais dans l’organisation de débats autour du bien-être, de la motivation, du travail, de l’entrepreneuriat, entre conseils, astuces, témoignages et échanges.

Des espaces parfois “co-hostés” par des personnalités influentes et des patrons du CAC40. Vers de nouvelles synergies sur les réseaux ?

  • Des thématiques inspirantes pour porter vos couleurs

Pour mettre en avant votre marque, vous pouvez ajouter un petit logo dans un coin de votre photo de profil pour un branding discret. Mais c'est vos sujets qui vous démarqueront.

L’exemple de Feed peut être une bonne référence pour commencer à tirer le fil de votre domaine d’activité.

Comme nous l’avons vu précédemment, la publicité traditionnelle n’est pas un contenu souhaité par Clubhouse. Alors, jouez le jeu pour faire votre place dans le milieu vocal !

Si vous représentez une marque de vêtements pour enfants, votre message pourra se tourner vers l’univers de l’enfance, dont l’école. Ainsi, une room autour de “l’avenir des jeux de cours de récréation : vers plus de digitalisation ?” sera une bonne occasion de “co-hoster” en compagnie d’un pédopsychiatre et d’un expert du développement d’applications, par exemple.

Les messages que vous allez partager doivent être en phase avec votre ADN, vos produits ou services, votre propre personnalité et des thématiques d’avenir.

Si vous souhaitez que l’on vous guide dans votre démarche, n’hésitez pas à demander l’accès à certaines rooms inspirées et inspirantes.

  • Les sessions tech et e-commerce à suivre

Comme évoqué précédemment, en suivant Anthony Bourbon et toutes les personnes de ses équipes du groupe FEED. CLUB, vous êtes assurés de trouver une session à votre image : “fidéliser ses clients”, “développer sa culture d’entreprise”, “gérer l'instantanéité dans le monde professionnel”... Des heures d’écoute s’offrent à vous !

Pour en savoir plus autour du SEO, cette science des mots-clés et du référencement naturel, le club SEO France propose des espaces de discussions ultra précises avec des intervenants experts en la matière.

Le club français Growth Marketers se connecte tous les mardis et jeudis pour vous faire évoluer dans votre e-commerce à travers des débats et des conseils pratiques.

Et surtout, lorsque vous naviguez sur les pages de ces groupes, soyez curieux en allant voir les profils en bas de page : certaines personnes participent à des échanges mais en créent aussi, pour le plus grand plaisir de votre business !

  • L’explosion, avant la chute ?

Ces dernières semaines ont mis en avant certaines problématiques rencontrées par l’application américaine en France.

La CNIL, qui protège les données personnelles, a annoncé avoir pris contact avec les fondateurs de CH pour discuter des mesures prises afin de respecter le RGPD, règlement général sur la protection des données.

En cause, l’accès de l’application sans autorisation préalable au carnet d’adresses de chaque utilisateur. Une atteinte à la sécurité des données réprimée par la CNIL.

Aussi, le fait que chaque conversation soit enregistrée par CH puis envoyée aux Etats-Unis irait à l’encontre de la législation et du RGPD.

  • Affaire à suivre…

Si la plupart des utilisateurs du web parlent de Clubhouse, d’autres voient en ce modèle un “élitisme” voué à l’échec, en excluant Android par exemple, et ne conçoivent pas la manière dont la plateforme pourra évoluer à travers le temps.

Ce qui est sûr, c’est que les planètes digitale et financière ne sont pas prêtes à quitter le navire, Elon Musk inclus. La perspective d’une ouverture au grand public pourrait faire mentir les plus pessimistes.

La courbe de nouveaux adhérents est exponentielle, de 3,5 M de téléchargements le 1er février à 8,1 M de 16 février 2021. Les premiers jours euphoriques avant l’arrivée de la concurrence ?

Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Ressources et Formations

E-commerce : Les 20 avantages et inconvénients du commerce en ligne en 2021

Ressources et Formations

10 Produits DIY à fabriquer et créer vous-même à la main pour vendre sur internet

Ressources et Formations

Formation e-commerce : Comment se former gratuitement à la vente en ligne ?

Ressources et Formations

Pourquoi les plateformes e-commerce Open Source ne sont pas faites pour vous ⛔️

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour