27 mai 2010 • Actualités

Un marché e-commerce commun pour l’Europe

En mars 2010, la commission européenne dévoile une nouvelle stratégie pour les 10 prochaines années : Europe 2020 destinée à placer notre continent dans une dynamique de croissance. Pour en savoir plus sur le potentiel des marchés ecommerce, vous pouvez consulter l’article sur Le Top 10 des marchés ecommerce. Parmi les initiatives phares : « Une stratégie numérique pour l’Europe« . Le 19 mai, la vice présidente de la commission Européenne Neelie Kroes, nous dévoile le plan d’action, il prévoit une centaine de mesures organisées en sept domaines:

  • Mettre en place un marché numérique unique,
  • Améliorer la normalisation et l’interopérabilité dans le domaine des TIC,
  • Renforcer la confiance et la sécurité des citoyens face au numérique,
  • Améliorer l’accès des Européens à l’internet haut débit et très haut débit,
  • Stimuler la recherche de pointe et l’innovation,
  • Doter tous les Européens de compétences numériques d’accès à des services en ligne,
  • Faire bénéficier la société des TIC.

En tant que blog e-commerce je souhaite revenir sur le premier point qui concerne la mise en place d’un marché numérique unique. Actuellement en Europe seulement 8% des cyberacheteurs font leurs achats sur un site étranger et c’est compréhensible, nombreux sont les marchands qui refusent des cartes de crédits de pays étranger.

Par conséquent 60 % des tentatives d’achat en ligne transfrontalier au sein de l’Union européenne  échouent. Ce plan d’action numérique souhaite remédier à ce problème en modernisant en 2011 la signature électronique afin qu’elle soit reconnue d’un pays à l autre.

Dans le même sens que le plan numérique l ‘EMOTA (organisme qui regroupe les différentes Fevad de l’UE) œuvre pour l’optimisation du E-commerce en Europe. Sa secrétaire générale Susanne Czech l’a souligné en avril dernier dans une interview du journal du net « Nous voudrions que soit mis en place un système sûr de paiement en ligne valable sur toute l’Europe ».

C’est pourquoi à été mis en place le projet SEPA Single euro payments area, qui constituerai un espace unique de paiement en Euros, il a pour objet de » créer une gamme unique de moyens de paiement en euros, commune à l’ensemble des pays européens. Grâce à ces nouveaux moyens de paiement européens, les consommateurs, les entreprises, les commerçants et les administrations peuvent effectuer des paiements dans les mêmes conditions partout dans l’espace européen, aussi facilement que dans leur pays. »

Le projet SEPA est très ambitieux mais comme le souligne M. Pierre Fersztand, Responsable Cash Management banque de détail de BNP-Paribas « il représente l’ expression d’une volonté politique des chefs d’état européens exprimée au sommet de Lisbonne en 2000 et qui s’inscrit dans la dynamique générale de la construction européenne »

A ce jour, de nombreux obstacles se dressent devant ce marché unique à commencer par les problèmes de fiscalité. Nous l’avions vu dans un précédent article, les décalages en termes de taux de TVA restent trop important selon les pays.

Mais dans le futur, les achats transfrontaliers se feront sans aucune contrainte en donnant accès à un large marché et de grandes opportunités.

Source: Journal du net , SEPA

Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour