Le blog ecommerce

22 janvier 2009 • Ressources et Formations

Témoignage de e-commerçant – Sonia de la boutique Kardamome

Je vous propose aujourd’hui le témoignage de Sonia, responsable de Kardamome, une boutique très originale de faire-part.

Faire-part original

Tout d’abord, dîtes nous quelques mots sur vous
Bonjour, je m’appelle Sonia et je suis la créatrice et gérante de la boutique www.kardamome.fr – boutique artisanale de création de faire-part originaux personnalisables.

Je suis styliste-graphiste de formation.
Après quelques années à travailler dans le textile industriel, je me suis de plus en plus tournée vers le support papier. J’y ai découvert le faire-part et j’ai eu un véritable coup de foudre pour ce support à très forte valeur affective.

Après la naissance de ma fille et un congé parental, j’ai eu envie de développer ma propre vision du faire-part, à travers des modèles originaux à la personnalité affirmée et conçu dans le souci de limiter au mieux leur impact sur l’environnement… c’est de là qu’est né Kardamome.fr « faire-part épicés pour vos moments sucrés », une boutique artisanale qui offre une vision très libre et personnelle de la communication familiale.

Depuis quand vous êtes vous lancé dans la vente en ligne ?
Kardamome est ma première boutique en ligne, elle a ouvert en Janvier 2008 (NDLR : Joyeux anniversaire !).
Au préalable, le blog de la boutique, lui, a vu le jour en Mai 2007.

Qu’est-ce qui vous a motivé ?
En tant que jeune maman, je cherchais un moyen de développer mon activité tout en travaillant de chez moi en gérant mes horaires comme bon me semble… le e-commerce propose une vrai solution en la matière… il permet de travailler en grande liberté d’horaires et de lieu et aide ainsi à concilier vie professionnelle et vie de famille.
De plus c’est un moyen de vente que je trouve particulièrement bien adapté au produit « faire-part », il permet aux clients un aperçu complet et rapide à un moment de leur vie chargé en évènements, préparatifs et émotions. Ils peuvent donc gérer la commande de leurs faire-part et être livrés chez eux.

Avez vous eu d’autres expériences dans le commerce avant cela ?
J’ai eu l’occasion de travailler dans une boutique de créations artisanales de chapeaux et j’avais beaucoup aimé le contact direct avec le client, le fait de créer sur-mesure et de personnaliser les modèles de la boutique aux besoins et désirs du client.
Si le faire-part est un produit très différent, je retrouve néanmoins les mêmes plaisirs que l’artisanat traditionnel… les possibilités qu’offre le web en plus.

Est-ce que vous avez éprouvé des difficultés à vous lancer dans le e-commerce ? Si oui, lesquelles ?
Le côté technique me semblait en effet compliqué, mais comme mon conjoint est de la partie, le problème a vite été résolu.
Il s’est occupé de la partie purement technique, ce qui m’a grandement simplifié la tâche, il faut bien le dire.

Et pour ce qui est du côté administratif, j’ai choisi de faire partie d’une Coopérative d’activités et d’emplois Coopaname (une entreprise partagée qui travaille dans une logique d’économie solidaire) auprès de qui je trouve un suivi, une formation et un soutien indéniable.

J’ai pu donc me concentrer sur la gamme de produits en elle-même et sur ma découverte du monde merveilleux du e-commerce afin d’élaborer et d’optimiser ma boutique.

De combien de personnes est maintenant composée votre équipe ?
Je travaille seule… avec des prestataires extérieurs. Remy, mon conjoint, m’aidant bénévolement.

Externalisez-vous beaucoup de domaines ?
L’impression se fait chez un imprimeur « imprim’vert », toute ma comptabilité se fait au sein de Coopaname, entreprise coopérative à laquelle j’appartiens… et je commande des créations de faire-part à des artistes pour ce qui est de la partie galerie.
Sinon, je créé les modèles de la boutique, je gère la commande de A à Z, de la demande d’informations des clients à l’expédition du colis en passant par le travail de personnalisation.

Quel est votre stratégie et votre budget pour faire connaître votre boutique en ligne ?
La stratégie première est de miser sur un bon référencement. Je compte communiquer davantage sur le terrain, auprès de boutiques partenaires, etc… quant au budget, disons qu’il se compte plus en heures qu’en euros.

Pouvez vous nous donner quelques chiffres ?
Etant une boutique encore toute jeune, il m’est difficile de communiquer sur certains chiffres comme le chiffre d’affaire.
Ce que je peux dire c’est que mon panier moyen est de 280 euros (panier qui peut sembler élevé, mais qui est bien évidemment en relation avec les prix pratiqués pour des commandes de faire-part personnalisés). Mon nombre de visites augmentent d’environ 20% par mois depuis l’ouverture de la boutique, tendance qui est suivie par les ventes.

Quelles sont les améliorations que vous aimeriez apporter à votre boutique ?
J’aimerais développer la gamme aussi bien en terme de créations graphiques qu’en terme de nouveaux produits.

Selon vous quelles sont les clés du succès ?

De bons produits de qualité qui répondent aux attentes de la clientèle, une bonne communication, un bon référencement et un excellent service.

Qu’aimeriez vous dire à toutes les personnes qui vont faire le grand saut et se lancer dans la vente en ligne ?
Je leur dirais : ne pensez-pas qu’il suffit de déposer un nom de domaine pour réaliser des ventes… si le e-commerce présente bien des avantages il a aussi ses propres contraintes. Prenez soin de vérifier que ce mode de vente est adapté à votre produit et à votre façon de vivre (vous deviendrez un Geek… il faut savoir assumer surtout pour une femme ;D ).
Veillez à bien vous entourer tant sur le plan technique que sur l’aspect conseil en e-commerce. Si chez moi la célèbre méthode du JUCQSYC (J’ai Un Copain Qui S’Y Connait) a fonctionné, cela n’est pas forcément valable pour tout le monde.

nadia le 22 janvier 2009 à 09:29

Beau témoignage !!!!



Nadia


Oanisha le 23 janvier 2009 à 13:22

Décidément on ne se croise que dans des endroits très sélects. Après les Pères Pop’, Wizishop !


val le 2 février 2009 à 14:34

c’est beau quand ça marche et que ça roule sur des roulettes c’est pas toujours évident quand on veut se lancer pour se faire aider faut les trouver et pas évident


Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement