04 octobre 2013 • Témoignages

Témoignage de e-commerçant – Emmanuel, 3 boutiques en à peine plus d’un an, vous dévoile les clés de sa réussite !

Aujourd’hui, je souhaite vous faire partager l’expérience d’Emmanuel qui, j’en suis sûre, vous apportera beaucoup en tant qu’e-commerçant ou en tant que futur e-commerçant !

En effet Emmanuel a déjà témoigné à deux reprises sur notre blog lors de ses débuts au sujet de ses deux boutiques :
Une autre paire de manche et Belt 52.

J’ai souhaité revenir vers lui car son parcours et sa motivation reflètent une réelle envie d’entreprendre.

screens-interviews-emmanuel1-700x632


Emmanuel, pouvez-vous vous présenter à nouveau pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Je suis le fondateur et le gérant de la SARL Autre Paire de Manches créée en avril 2012 qui édite aujourd’hui 3 sites spécialisés dans l’accessoire mode pour homme. Il s’agit de « Autre Paire de Manches » , un site 100% boutons de manchette qui présente plus de 850 références. Le site Belt52 propose lui des ceintures tressées made in France et emmène l’internaute dans l’univers des cocktails.

Et enfin, notre nouveau projet Fabliot (qui ouvrira très prochainement), le dernier né et ses cravates et nœuds papillon en tricot de soie qui portent des noms de fables de La Fontaine.

 

Pouvez-vous revenir rapidement sur votre parcours ? comment sont nés vos projets ?

Avant de lancer UAPdM, je n’avais jamais touché à l’univers du e-commerce, j’ai un parcours de scientifique et entrepreneur. Le monde du web m’intéressait depuis un moment et la réussite de quelques amis ou connaissances (Saint Crespin, Archiduchesse) m’a décidé définitivement à imaginer mon propre site e-commerce.  Après avoir lancé une première boutique en ligne, la suite logique a été d’ouvrir de nouveaux sites spécialisés dans les accessoires pour homme. Ceci me permet de garder la même cible et de la fidéliser avec différents produits qui lui sont dédiés.

 

Dans votre témoignage sur votre seconde boutique Belt 52, vous encouragiez les e-commerçants à ouvrir plusieurs boutiques en parallèle ? Pouvez-vous nous dire ce qui motive ce conseil ?

Avoir plusieurs sites en parallèle permet de multiplier le chiffre d’affaires en profitant d’une seule structure commune en place. Dans mon cas, chaque site peut faire la promotion de l’autre puisque les clients sont les mêmes. Avec deux sites, il n’y a pas forcément deux fois plus de travail car de nombreuses tâches peuvent être mutualisées (logistique, back-office, SAV, etc…). Par ailleurs cette stratégie se justifie en terme de SEO et de visibilité des différentes marques.

 

Quelles difficultés rencontrez-vous au quotidien en gérant plusieurs boutiques ? et, au contraire, quels aspects deviennent plus simples à gérer dans ce cas de figure ?

La difficulté au quotidien est de garder un excellent service après-vente. Je mets un point d’honneur à être réactif et présent pour nos clients et cela me prend de plus en plus de temps. Au contraire les aspects plus simples à gérer sont ceux de la communication, chaque site peut promouvoir l’autre.

 

Conseillez-vous d’ouvrir des boutiques dans le même secteur d’activité afin de promouvoir chaque boutique entre elles ?

C’est précisément ça l’idée : conserver la même cible et lui proposer tout ce dont elle a besoin. Je travaille actuellement sur la mise en place d’un panier commun entre nos différents sites afin de permettre au client de diviser les frais liés à la livraison. Finalement avec cette stratégie, tout le monde est gagnant.

 

Pouvez-vous communiquer sur quelques chiffres afin de constater la progression de vos boutiques en ligne ?

Nous avons réalisé au total près de 3000 commandes depuis le lancement de la société. Après 4 mois d’activité, les ceintures ont ajouté 10% du chiffre d’affaires… mais ce pourcentage va augmenter peu à peu pour atteindre 20% je pense. Les cravates ne génèrent pas encore de chiffre d’affaires, mais on peut imaginer aussi un 10 à 20% supplémentaire.

 

Comment vos structures ont-elles évoluées, avez-vous fait appel à des partenaires extérieurs ?

Après des débuts où je gérais l’ensemble du processus (photos des produits, envois des commandes, SAV, marketing, partenariats, relation fournisseurs…), j’ai décidé de déléguer certains postes.

Notamment la logistique qui se fait depuis une société en Bourgogne. Je travaille aussi avec un photographe qui shoote les produits et une rédactrice qui s’occupe des descriptions. Il y a aussi une responsable du marketing et des partenariats. Je finis par être assez entouré !

 

Avez-vous modifié votre stratégie de communication depuis vos débuts ?

Le positionnement d’Autre Paire de Manches a très peu changé depuis le démarrage. Je crois que nos clients se retrouvent bien dans notre communication. Aujourd’hui, les clients attendent d’une boutique en ligne de la réactivité, de la proximité et de la sympathie, c’est ce que l’on essaie d’apporter en leur faisant vivre une expérience client agréable et originale sur chacun des sites.

 

Grâce à votre expérience d’e-commerçant, quels conseils pourriez-vous donner aux futurs e-commerçants qui hésitent à ouvrir leur 1ère boutique en ligne ?

Prévoir un budget d’environ 20.000 à 30.000 euros pour le site plus le stock. Essayer de prendre des produits qui s’envoient facilement, qui ne se périment pas, qui n’ont pas de problèmes de taille… Et avec un panier moyen estimé supérieur à 50-60 euros !

 

Selon vous, quelles sont les clés de la réussite ?

Clairement la proximité avec les clients, qui génère de la récurrence d’une année sur l’autre !

 

Merci à vous Emmanuel d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, votre témoignage aidera les e-commerçants dans leurs choix et directions à prendre.

Si vous aussi vous souhaitez partager votre expérience d’e-commerçants avec notre communauté, n’hésitez pas à commenter cet article !

guillaume le 4 octobre 2013 à 16:35

merci pour cette sincérité et bravo pour le parcours !! Vivement d’autres boutiques ! Chausettes, chapeaux, etc…; )


Xavier le 4 octobre 2013 à 17:54

Merci pour cette interview intéressante. Vous pouvez aussi faire du Drop-shipping pour éviter les gestions de stock et les envois.


Emmanuel le 4 octobre 2013 à 23:20

Merci Les chaussettes…. c’est en cours !


cliquez là le 7 octobre 2013 à 08:40

J’ai adoré ces ceintures tressées colorées, d’ailleurs j’en ai une dans le collimateur, la « Bramble » Et puis ces petites descriptions humoristiques du genre « Ceinture euphoriquement tressée », c’est vraiment sympa ^^


Sous location Paris le 7 octobre 2013 à 10:16

C’est une excellente évolution que vous avez eu là! La vitesse à laquelle vous vous développez est assez impressionnante! J’espère pour vous que ça va continuer, avec beaucoup d’autres boutiques!

Merci pour cet interview, c’est toujours intéressant d’avoir les retour d’expériences d’e-commerçant qui réussissent.


agence location voiture tunisie le 7 octobre 2013 à 17:21

Article très intéressant. Je suis moi_même dans ce cas précis. J’ai utilisé la technique du blog, très pertinent et très facile à faire grimper dans les serp quand on utilise un blog propulsé sous wordpress. Par contre, j’ai créé mon blog sur le sous-domaine du site e commerce. Est-ce la bonne solution ?


george le 7 octobre 2013 à 18:18

c’est une belle histoire, mais cela me semble TRES inspiré de La Maison du Bouton de Manchette, La Maison de la Cravate, L’Atelier de la Ceinture..

une coïncidence?


inve le 7 octobre 2013 à 19:20

très intéressant, pourrais tu nous dire quels sont les avantages et les défauts de l’externalisation de ta logistique et aussi des fourchettes de prix ? merci


ProdiClean le 8 octobre 2013 à 11:39

Quels débuts prometteurs ! Je suis vraiment épaté par la rapidité du développement . L’idée d’avoir plusieurs boutiques sur des thèmes parents me tente depuis un moment et votre expérience me confirme qu’elle est judicieuse.


Pierre le 8 octobre 2013 à 17:26

Bonjour,

histoire intéressante, mais finalement le positionnement n’est que celui d’un distributeur de boutons de manchettes que l’on trouve au quart du prix sur eBay.cn (notamment les mécanismes montre). Ce positionnement n’a qu’un temps, non ?


e-sublet le 7 janvier 2014 à 11:37

L’externalisation de service n’est elle pas synonyme d’une baisse de qualité et d’une augmentation des couts ?


Emmanuel le 7 janvier 2014 à 11:42

Désolé pour le retard de la réponse aux commentaires. L’équipe UAPDM est disponible pour répondre aux questions n’hésitez pas ().


Au contraire en confiant certains services à des sociétés dont c’est le coeur de métier, on réduit les couts et on augmente la qualité du service (pour la logistique, plus de réactivité dans les délais par exemple !)


Emmanuel


Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Témoignages

Multiboutique : Témoignage d’un e-commerçant qui gère plusieurs sites e-commerce

Témoignages

Hoanui : Ines Duhard revient sur la création de sa marque de vêtements

Témoignages

Témoignage vidéo : L’OGC Nice choisit WiziShop pour son nouveau site e-commerce

Témoignages

Témoignage de la boutique MonPetitBikini : Success Story du E-commerce

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour