E-commerçant, voici tout ce que vous devez savoir sur le webmarketing en 2017

Publié par Arthur sur le Blog ecommerce de WiziShop dans la rubrique Ressources pour E-commerçant, le mercredi 12 avril 2017 | 3 commentaires

Bon nombre d’e-commerçants peinent à se lancer ou encore à développer leur boutique en ligne car ceux-ci pensent qu’avoir un site internet suffit à vendre en ligne. La vérité est qu’une boutique en ligne sans une stratégie de webmarketing, revient à ouvrir un commerce perdu en pleine campagne. Personne ne vous connaît tant que vous ne faites pas parler de vous ! Et le webmarketing est là pour cela.

Ensemble, nous allons reprendre les fondamentaux du webmarketing et j’en profiterai pour vous donner les clés de la réussite, accessibles à tous.

couverture webmarketing 2017

Pour les besoins de cet article, nous allons nous baser sur 8 étapes :

  • Votre offre
  • Le référencement naturel
  • Le blog
  • Les réseaux sociaux
  • La publicité (Facebook, Adwords et Retargeting)
  • L’emailing
  • L’analyse
  • Les partenariats

Gardez bien en tête qu’il y a plusieurs façons d’utiliser tous ces outils. Il n’y a pas qu’une seule bonne façon de les utiliser. Le plus important reste le résultat.

Vous êtes prêt ? Alors on se lance !

Votre Offre

Tout d’abord, il est primordial de définir clairement ce que vous allez vendre. Que vous choisissiez de vendre un produit ou un service, soyez clair. Les internautes doivent rapidement comprendre votre offre et la valeur ajoutée que vous leur apportez.

Vous devez également connaître vos clients, être capable de savoir qui achète vos produits (ou services), ce qu’ils aiment, ce qu’ils font dans la vie, leur tranche d’âge, etc. En communiquant avec eux, vous arriverez à les segmenter et à créer des « personas » (ou profil type de client). Faites-vous une fiche par type de client afin de mieux les cerner et pouvoir adapter votre offre et vos messages marketing.

Vous n’allez pas vendre un pantalon de la même façon à un jeune étudiant de 18 ans qu’à une femme retraitée de 70 ans. Mieux vous connaissez votre cible, mieux vous saurez convertir des visiteurs en clients.

Le référencement naturel (SEO)

Le référencement naturel, aussi connu sous le terme « SEO », est un ensemble de techniques que vous pouvez mettre en place pour améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherche (93% des recherches sont faites sur Google).

Google parcourt le web et indexe les pages des sites internet en fonction de leur contenu, de leur pertinence et de leur structure (technique).

Pour vulgariser le SEO, nous allons distinguer 2 parties :

  • En interne (sur votre boutique en ligne) : plus vos pages et leurs contenus sont en adéquation avec une recherche faite par un internaute, plus elles vont remonter dans les résultats de recherche et se rapprocher de la première position sur Google.
  • En externe (en dehors de votre boutique) : Plus on parle de vous sur le web, plus Google a confiance en vous. Pour lui, c’est la preuve d’un contenu de bonne qualité. Pour analyser votre popularité sur le Web, Google va étudier, entre autres, vos « backlinks ». Ce sont des liens présents sur d’autres sites internet, qui pointent vers votre boutique en ligne. En d’autres termes, plus vous avez de liens de qualité, plus Google aura confiance en vous et fera passer vos résultats en priorité.

Pour faire monter votre site dans les résultats de recherche et donc « travailler votre référencement », vous devez rédiger vos pages en fonction des mots clés stratégiques selon votre offre, et de leur sémantique. Pour cela, fiez-vous aux recherches effectuées par un internaute lorsqu’il souhaite trouver un produit que vous vendez.

Imaginez que votre site soit en 1ère position sur Google, pour la requête « pantalon de sport homme ». Vous allez recevoir la visite de plus de 80% des personnes ayant effectué cette recherche. Si 100 000 internautes tapent « pantalon de sport homme » sur Google, 80 000 d’entre eux seront redirigées vers votre site avec l’intention d’acheter ce type de produit. Vous obtenez ainsi 80 000 clients potentiels chaque mois.

Le blog

Je le dis et j’insiste : créez votre blog d’entreprise ! Avoir un blog pour un site marchand demande du temps, certes. Cependant, il est indispensable au développement de votre business en ligne. Bien moins superficiel que vous ne le pensez, un blog vous permet, notamment, de créer une communauté autour de votre marque et d’humaniser votre boutique.

Le blog professionnel vous offre également 2 opportunités majeures pour accroître vos ventes :

  • Vous référencer sur des termes de recherches stratégiques (chaque article est une possibilité de positionnement sur une recherche Google).
  • Vous positionner comme expert dans votre secteur d’activité, en rédigeant du contenu de qualité et en le partageant ensuite sur les réseaux sociaux.

Les Réseaux Sociaux

Les réseaux sociaux vous permettent d’atteindre des clients potentiels et d’augmenter la taille de votre communauté. Mais chaque réseau social a ses propres codes, et chacun ne s’utilisent pas de la même façon pour une entreprise. La seule règle à retenir est de ne pas rejoindre un réseau social pour votre entreprise si vous ne l’alimentez pas, ou que vous le laissez à l’abandon, faute de temps. Il vaut mieux ne pas être présent sur un réseau social plutôt que d’y être et le faire mal. Cela donne une mauvaise image de votre entreprise.

  • Facebook : le plus connu de tous. C’est le réseau social sur lequel la majorité des entreprises crée une page quasi-instinctivement. Votre cible s’y trouve sûrement. La publicité sur Facebook est réputée pour bien segmenter les utilisateurs et toucher de potentiels clients. Cependant, sans investissement publicitaire, il est très compliqué de créer et développer une communauté. Si vous êtes débutant dans la vente en ligne, que vous n’avez pas un budget défini pour la publicité, je vous conseille donc d’y réfléchir à 2 fois avant de vous lancer.
  • Instagram : Le réseau social de l’image. Profitez-en pour partager de l’émotion. Utilisez les hashtags pour vous faire connaître et surtout, pour faire découvrir les coulisses de votre entreprise. C’est le réseau social le plus utilisé pour faire découvrir son activité de l’intérieur. Ayez en tête que 70% des utilisateurs d’Instagram sont la génération « millenials » (15 – 35 ans).
  • Twitter : Il est incontestablement le réseau social de l’actualité et est énormément utilisé comme outil de service-client (SAV) pour les consommateurs. Surveillez ce que font vos concurrents, soyez réactif pour répondre à vos abonnés et faites parler de vous. Près de 40% des utilisateurs sont des CSP+ (manager, cadres, chefs d’entreprises…).
  • Pinterest : C’est le réseau social de l’inspiration. Pinterest vous permet de regrouper des images d’un même sujet au sein d’un tableau, et de les partager ou les garder comme « pense bête ». Il est énormément utilisé dans les secteurs du voyage, de la nourriture, de la mode et de la décoration. 76% des utilisateurs sont des femmes ! Ce qui est très intéressant, c’est que lorsque vous postez une image sur Pinterest, vous lui attribuez automatiquement un lien vers votre boutique en ligne. Ainsi, chaque fois que votre image est partagée, c’est un nouveau lien vers votre boutique en ligne qui est créée. Intéressant, non ?
  • Linkedin : Le réseau social professionnel. Il est incontournable pour votre e-réputation et l’image professionnelle de votre marque. Sur Linkedin, vous pouvez communiquer sur ce que l’on appelle, votre « marque employeur ». Pour développer des partenariats ou entrer en contact direct avec des personnes précises pour développer votre activité, pensez aux atouts de Linkedin. De plus, si vos clients sont des professionnels (BtoB), c’est l’endroit idéal pour prospecter et trouver de nouvelles opportunités de ventes. Sur Linkedin, 57% de cadres et chefs d’entreprises y sont représentés.
  • Google + : Très peu utilisé par les internautes, il reste néanmoins le réseau social de Google, pratique pour votre référencement. Je vous conseille de le soigner et d’y relayer toutes vos informations et articles. Il représente 17% du trafic sur les réseaux sociaux et près de 40% des utilisateurs sont représentés par les 50 ans et plus.
  • Snapchat :  Le réseau social de la jeunesse. 32% des utilisateurs ont entre 15 et 20 ans. Si votre cible correspond à cette tranche d’âge, vous avez tout intérêt à y assurer votre présence, même si Snapchat a été copié par Instagram depuis. C’est le réseau social de l’éphémère. Il s’agit du lieu idéal pour lancer des rumeurs et créer ensuite le buzz sur les autres réseaux sociaux. La communauté est réactive. Surtout, elle est en demande de messages innovants. Surprenez-les et faites décoller votre communauté. Attention, cependant, à ne pas faire dans le traditionnel. Vous seriez vite catalogué en tant que marque ringarde…
  • Youtube : Vous êtes certainement un utilisateur de Youtube en tant que particulier. Mais saviez-vous qu’en tant que professionnel, Youtube représente un vrai levier de croissance pour votre boutique en ligne ? Il est le média de la vidéo. Il vous permet de publier des vidéos sur la « chaîne » de votre boutique et de les regrouper sous forme de playlists. Il vous faut néanmoins produire du contenu de qualité et apporter une vraie plus value aux internautes. Les vidéos Youtube sons relayées dans le monde entier. 1 tier des internautes est présent sur Youtube, 20% sont des étudiants et 60% ont entre 15 et 35 ans. Sa régie publicitaire est également intéressante à découvrir pour les e-commerçants car la publicité vidéo est ultra-ciblée. C’est un très bon investissement pour l’image de marque.

La publicité (Adwords et Facebook)

Internet a démocratisé la publicité. Aujourd’hui, n’importe quelle entreprise peut se permettre de faire de la publicité en ligne pour attirer de nouveaux clients. Il est tout à fait possible d’allouer ne serait-ce qu’un petit budget et avoir tout de même des résultats intéressants. Et en parlant de résultats, avec la publicité en ligne, le retour sur investissement (ROI) est très facilement mesurable. Vous saurez très vite si vous perdez de l’argent avec une publicité ou si elle vous ramène des clients. C’est le plus gros avantage par rapport aux médias traditionnels (télé, radio, journaux, magazine, affichage et cinéma).

Il existe de nombreuses régies publicitaires, mais nous allons parler des deux plus utilisées en e-commerce : Facebook Ads (qui permet également de gérer la publicité sur Instagram) et Google Adwords (réseau Google et Youtube).

Pour découvrir Google Adwords, je vous laisse regarder cette vidéo. Celle-ci date de 2013 mais reste toujours d’actualité. Elle permet de comprendre la mise en place d’une campagne publicitaire.

Pour comprendre Facebook Ads, c’est un peu différent de Google et de sa régie publicitaire. Je vous propose une vidéo un peu plus longue (1h12). Elle a le mérite d’être une véritable formation à la publicité Facebook.

L’emailing

L’emailing reste le moyen le plus utilisé par les marques pour communiquer auprès de sa communauté de clients et prospects. Vous pouvez envoyer une newsletter et des offres promos à votre base de données. Cependant, pour cela, il va vous falloir une base de données.

Pour se constituer cette base de données, vous pouvez, dès à présent, commencer à récolter les emails de vos clients.

Appliquez-vous à apporter une valeur ajoutée au contenu de vos emails. Affinez le taux d’ouverture et le taux de clics au fur et à mesure de vos campagnes. Encore une fois, il existe de nombreuses solutions d’emailing sur le web. Les 2 solutions les plus utilisées pour la gestion des campagnes emailing sont MailJet et MailChimp.

L’analyse (Google Analytics)

Toutes les actions de marketing que vous allez mettre en place pour votre boutique doivent être mesurées ! Si vous n’analysez pas les résultats de votre business, vous ne pourrez pas l’optimiser et le développer. Plusieurs outils d’analyse permettent d’aller très loin mais ils sont très compliqués à comprendre et à utiliser.

Heureusement, Google Analytics est gratuit et facile d’utilisation. En installant le code de suivi des visiteurs  sur votre site, il vous sera très simple de suivre l’évolution de vos campagnes de webmarketing, du nombre de visiteurs et de ventes générées par un envoi d’emails, de publicité sur Google ou Facebook. Vous pouvez même aller plus loin en segmentant vos visiteurs et clients par sexe, âge, localisation et centre d’intérêts. Prenez l’habitude d’aller régulièrement voir votre tableau de bord Google Analytics et de regarder quelle campagne fonctionne mieux qu’une autre pour la booster et générer plus de ventes.

Les partenariats

Les partenariats sont de réelles opportunitées pour vous !  Et pour développer votre boutique en ligne, 2 types de collaboration vous permettront d’atteindre vos objectifs :

  • Le partenariat avec un produit ou service complémentaire au vôtre : Vous avez une communauté de clients, naissante ou déjà bien établie. Alors pourquoi ne pas trouver une entreprise dans le même cas que vous, qui n’est pas un concurrent mais bien un service ou produit complémentaire à votre offre ? L’union fait la force. Ouvrir sa communauté en échange d’une autre communauté à qui s’adresser vous ouvrira de nombreuses opportunités de ventes.
  • Le partenariat avec un influenceur : Les influenceurs sont majoritairement des blogueurs à la tête d’une communauté active dans un secteur d’activité. Chouchoutez-les ! Offrez-leur vos produits, demandez-leur de les essayer et si le produit leur plaît, ils communiqueront vos offres à leur communauté (qui peut atteindre des millions de potentiels clients pour certains blogueurs).

Nous avons fait le tour des bases du Webmarketing. Pour aller plus loin, formez vous ! Et songez également à déléguer ou sous-traiter à des experts. Chacun des domaines évoqués est un métier à part entière. Vous ne pouvez pas tout maîtriser parfaitement et vous occuper de tout. En revanche, il est important de comprendre les mécanismes pour planifier les stratégies qui, je l’espère, feront décoller vos ventes et votre notoriété.

Pour aller plus loin :

3 commentaires pour "E-commerçant, voici tout ce que vous devez savoir sur le webmarketing en 2017"
Par Christophe le mardi 18 avril 2017

Ce qui reste fondamental quand on fait de la pub sur Internet est de mettre en place le plus tôt possible les options de tracking avancés (pixels de suivi, suivi des conversions et création d’événements et d’objectifs dans Google Analytics). Ça permet vraiment (lorsque c’est bien implémenté) de voir ce qui marche et ce qui ne marche pas. Grâce à cette info et après avoir suffisamment de volume, il est possible d’arbitrer et de renforcer/couper certaines positions. C’est le coeur de l’optimisation publicitaire sur le web. Pas de tracking = pas d’optimisation fiable possible.

Faire un commentaire
Par Norra le vendredi 28 avril 2017

C’est tout à fait vrai que les réseaux sociaux jouent un rôle majeur dans la promotion du produit et pour atteindre un certain nombre de personne… Merci pour cet article instructif.

Le blog que j’utilise pour me renseigner sur l’actualité est Growth Hacking France http://growthhackingfrance.com/. Vous pourrez lire quotidiennement des articles sur le Marketing en ligne. Leurs articles sur les nouvelles technologies sont particulièrement intéressants ! ça vous permet d’avoir accès aux actualités les plus importantes, ainsi d’y trouver d’autres sujets sur le community management, webmarketing etc. bref ! tout ce qui concerne le monde de la technologie.

Faire un commentaire
Par Lorenzo le vendredi 5 mai 2017

Très bon article, très clair et très intéressant.

Je partage.

Laurent

Faire un commentaire
Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <em> <strong>

×

Ne perdez plus de temps ! Testez WiziShop dès aujourd'hui...

L'essai est gratuit pendant 15 jours, sans engagement et vous donne accès à l'ensemble des fonctionnalités.

TESTER WIZISHOP