E-commerce : Tout ce que vous devez savoir sur les filtres à facettes !

Publié par Alexandre sur le Blog ecommerce de WiziShop dans la rubrique Ressources pour E-commerçant, le mercredi 31 mai 2017 | Aucun commentaire

Avez-vous un e-commerce de taille importante ? Ne voyez là aucune indiscrétion de ma part… Je vous parle bien de nombre de produits… Si vous répondez à cette question par l’affirmative, cet article est donc fait pour vous !

En effet, les propriétaires de boutiques en ligne qui proposent des centaines voire des milliers de produits rencontrent des problèmes complexes pour organiser la structure de leur site. Pour eux, le passage obligatoire est celui des filtres à facettes. Ils permettent la visualisation de produits en fonction de critères pré-définis : couleur, prix, taille, caractéristiques techniques…

Or, les filtres à facettes représentent une véritable plaie pour le référencement naturel ! Si vous possédez des milliers de pages et que la seule différence entre certaines d’entre elles est un filtre de couleur, cet ennemi juré du SEO qu’est le duplicate content pointera le bout de son nez ! Il est ainsi impensable d’indexer toutes ces pages et de les classer correctement. Qu’on se le dise sans y mettre les formes : c’est le bordel ! Filtres à facettes et SEO ne font pas bon ménage.

Ainsi, j’ai décidé de vous proposer un article des plus complets sur l’utilisation et l’optimisation des filtres à facettes : De quoi s’agit-t-il ? Pourquoi les intégrer sur votre site e-commerce ? Quels sont les avantages ? Comment les intégrer de façon à ne pas pénaliser votre référencement naturel ? Après avoir découvert les conseils d’optimisation SEO, vous verrez que la conclusion de cet article est plutôt… surprenante…

filtres-facettes

Les filtres à facettes : qu’est-ce que c’est ?

On appelle « filtres à facettes » ou « navigation à facettes », une fonctionnalité e-commerce qui permet à l’internaute de classer et afficher une sélection de produits d’une catégorie. En fonction des critères qu’il recherche, le visiteur de votre boutique en ligne filtre les produits et trouve plus facilement celui qui correspond à ses attentes.

Par exemple, si sur un site de mode en ligne, je cherche un t-shirt bleu de la marque Adidas, je vais entrer dans la catégorie « t-shirts » et je vais activer les filtres « couleur » (bleu) et « marque » (Adidas). Les résultats de la page afficheront donc uniquement les t-shirts Adidas bleus.

Les critères de filtres varient en fonction de la typologie de produits. Par exemple, pour un site de décoration, nous retrouverons les filtres liés à la couleur mais nous pouvons également filtrer en fonction des pièces de la maison (cuisine, salon, chambre…) puis des types de meubles (lits, commodes, chevets…). En ce qui concerne le high-tech, nous retrouverons des critères plus techniques (taille de la télévision, qualité du son hifi, appareil photo réflexe, hybride, numérique…).

Quoi qu’il en soit, le filtre commun à tous les secteurs reste celui de la fourchette de prix.

filtres-facettes-asos

Exemple de filtres à facettes sur le site de mode Asos

filtres-facettes-amazon

Les filtres à facettes d’Amazon sont beaucoup plus détaillés

Avantages : pourquoi intégrer les filtres à facettes sur votre e-commerce ?

On compte 2 principaux avantages à l’intégration des filtres à facettes sur votre boutique en ligne.

Tout d’abord, vous améliorez l’expérience vécue par les utilisateurs sur votre site. En effet, vous facilitez leur recherche de produit. Si votre visiteur a une idée précise (ou presque) du type de produit qu’il recherche ou du budget qu’il souhaite mettre, il va pouvoir sélectionner les critères de son choix en quelques clics seulement. Il tombera ainsi sur la liste des produits qui correspondent à ses attentes et besoins.

L’autre avantage est purement SEO. Vous multipliez les pages optimisées et accessibles aux robots selon les différentes combinaisons de filtres. Vous obtenez des landing pages pertinentes pour répondre aux requêtes des internautes. Et qui dit landing page optimisée dit meilleur taux de conversion et taux de rebond. Attention toutefois, nous parlons là d’une amélioration du taux de conversion de quelques dixièmes de % mais pas d’une explosion des ventes (même si ne nous pouvons que vous le souhaiter !) Cependant, il est vrai que les filtres à facettes doivent être pensés dans un objectif de conversion. En effet, ce ne sont pas les filtres à facettes qui vous apporteront des visites sur votre site. Conservez donc des objectifs réalistes.

Comme le montre l’agence Performics sur le tableau ci-dessous, en intégrant les filtres à facettes à votre boutique en ligne, vous couvrez 3 types de requêtes, de la plus générique « ordinateur portable » à la plus précise avec la longue traîne, soit 3 à 4 mots-clés minimum. Exemple : « ordinateur portable Acer 17 ». Les requêtes « longue traine » ont la particularité d’apporter un trafic moindre mais un meilleur taux de conversion.

filtres-facettes-SEO

En somme, les filtres à facettes interviendront sur des requêtes plus précises :

  • Soit un filtre de premier niveau pour une recherche qui comprend un seul critère (marque, taille, poids, prix…)
  • Soit un filtre multi-critères pour une recherche vraiment très précise : (marque + taille ou marque + prix, par exemple)

Avant de développer ce sujet épineux, précisons tout de même que seules 2 raisons pourraient vous décider à ne pas mettre en place les filtres à facettes sur votre site e-commerce :

  • Le design de votre site est l’un de vos éléments de différenciation. Vous ne souhaitez donc pas l’encombrer d’un système de filtrage.
  • La fonctionnalité ne présente aucun intérêt pour vos produits. Ils peuvent ne pas être filtrables ou la quantité est trop faible.

Venons-en aux faits… Avec les filtres à facettes, le SEO peut tout autant représenter un avantage qu’un risque conséquent. En effet, une intégration non-optimisée des filtres à facettes sur votre boutique en ligne peut générer du duplicate content (duplication de contenu), fortement pénalisé par Google.

Les filtres à facettes : la problématique du SEO

Aurélien Bardon, expert SEO, s’exprime sur le blog Plume Interactive : « L’optimisation des facettes est certainement l’une des tâches les plus techniques et complexes en SEO ». C’est dit ! Mais alors pourquoi ?

Les principaux problèmes SEO liés aux filtres sont triples :

La gestion de l’indexation

Les moteurs de recherche (pour ne pas dire Google), peuvent avoir des problèmes à gérer l’indexation des pages des filtres. Techniquement, il faut donc bien maîtriser le sujet.

Le crawl

Cette difficulté est liée au problème précédent. Les moteurs de recherche mettent beaucoup de temps à crawler un nombre important de pages web. Cependant, seulement un pourcentage restreint va compter pour le référencement. Par exemple, sur certains sites, on peut compter jusqu’à 70% de crawls sur des pages à facettes alors qu’elles ne représentent qu’1% du trafic. La majorité des filtres ne vont générer que très peu, voire aucune, visite(s) via le référencement naturel. Google gère les filtres à facettes avec une très faible priorité. Présentez donc lui ceux qui sont véritablement pertinents.

Le duplicate content

Les filtres à facettes génèrent du duplicate content. En effet, les pages sont très proches en contenu. Si vous présentez beaucoup de catégories avec de nombreux critères de sélection, vous risquez de créer des milliers d’URLs. Il est clairement impossible de rendre toutes ces pages uniques en terme de contenu, tellement les éléments de différenciation sont moindres. Vous créez donc du contenu dupliqué. Par exemple, si vos filtres sont :

  • http://nomdusite.com/pantalons/chino-marque-noir
  • http://nomdusite.com/pantalons/chino-marque-bleu
  • http://nomdusite.com/pantalons/chino-marque-rouge
  • http://nomdusite.com/pantalons/chino-marque-vert
  • http://nomdusite.com/pantalons/chino-marque-beige

Ici, les seuls éléments de différenciation sur vos descriptions produits sont les caractéristiques liées à la couleur. Vous vous doutez donc bien que la création d’un contenu unique pour chacune de ces variations relève de la mission impossible.

Nous le savons, Google pénalise la duplication de contenu et ce, à 2 niveaux :

  • interne : vous copiez les contenus déjà présentés au sein de votre site
  • externe : vous copiez les contenus d’un autre site

Ainsi, si vous gérez mal l’indexation de vos filtres à facettes, vous risquez d’être pénalisé par Google. Vous perdrez ainsi des positions. Votre visibilité sur les moteurs de recherche sera moindre.

Du coup, comment profiter des avantages des filtres à facettes sans pénaliser son référencement naturel ?

Optimiser l’intégration des filtres à facettes sur son site e-commerce

Vous devez, avant tout, vous poser les bonnes questions :

Au niveau du contenu à disposition :

  • Quel est le volume de contenu dont je dispose ?
  • Ai-je suffisamment de contenu pour répondre aux critères de mes filtres ?
  • Les attributs de mes produits sont-ils bien renseignés ? Si je souhaite créer des filtres, il vaut mieux que les attributs des produits (taille, couleur, poids, caractéristiques…) soient bien indiqués et dans le meilleur des cas, standardisés.
  • Quels sont les filtres pertinents pour mes produits ?

Par exemple, si la majorité de mes produits sont de la même marque, vais-je mettre en place le filtre marque ? Dans la plupart des cas, les filtres les plus pertinents sont le prix, la marque et la couleur. Et encore… Prenons le cas d’un livre, la marque et la couleur ne sont pas des critères essentiels à la recherche. Pour un ordinateur, nous allons filtrer en fonction du poids, de la capacité du disque dur, de la taille de l’écran… Pour une voiture, nous allons parler du nombre de portes, du type de carburant…

Sachez également que l’objectif sera de fournir, aux moteurs de recherche, des pages avec suffisamment de produits mais également suffisamment de différences par rapport aux pages de catégories. Ainsi, un filtre qui reprend 90% des produits d’une catégorie, ne sert à rien.

Une fois que j’ai choisi mes filtres…

  • Dois-je indexer toutes les pages de filtres ? Cela dépendra du contexte : la taille du catalogue, l’intérêt des filtres pour le référencement naturel… Les experts disent que si vous ne disposez que d’une dizaine de produits par catégories ou sous-catégories, il est inutile de penser à l’indexation des filtres. En revanche, si votre catalogue est conséquent, l’indexation des filtres a un intérêt pour booster votre SEO. Pour Grégory Beyrouti, Co-fondateur de la solution e-commerce WiziShop : « Au dessus de 25 000 produits, vous pouvez intégrer les filtres à facettes mais faites attention à bien les indexer. En dessous, je vous conseille de désindexer toutes les pages ». 
  • Comment choisir les pages de filtres à indexer ?
  • Que dois-je faire du contenu dupliqué ?
  • Comment construire les URLs des filtres multiples ?

Concernant l’indexation, nous allons nous demander :

  • Quels sont les filtres pertinents au niveau sémantique ?
  • Quels filtres constituent les requêtes recherchées par les internautes ? Par exemple, sur Google, on recherche un maillot de bain 2 pièces plutôt qu’un maillot de bain taille 38.

Une fois que mes filtres sont en place…

  • En cas d’ajout de produit, est-ce que ceux qui sont ajoutés sont bien renseignés ? L’ajout de produits en masse peut rajouter des valeurs de filtres ou entrer automatiquement dans la valeur « Autre ». Avec un volume de produits qui change sensiblement, cela peut modifier la structure ainsi que les filtres disponibles.
  • En cas de modification ou de suppression de contenu, quels impacts y aura-t-il sur les filtres ? sur la structure ? Doivent-ils être conservés pour des indexations ?

Nous allons désormais voir quelques fondamentaux pour bien optimiser l’indexation des filtres à facettes sur votre site e-commerce.

Les bases pour l’indexation des filtres sur votre boutique en ligne

Il existe plusieurs niveaux de filtres, plus ou moins détaillés : les caractéristiques des produits, les prix, les marques, les catégories ainsi que les champs personnalisables. Sachez tout d’abord que ceux-ci peuvent être liés les uns autres de façon dynamique. La sélection d’un 1er filtre doit limiter les choix possibles qui suivent. Par exemple, je cherche un t-shirt bleu. Sur votre boutique, vous proposez bien des t-shirts bleus mais vous n’en avez aucun de la marque Adidas. Ainsi, lorsque je sélectionne le filtre « bleu », le filtre « Adidas » doit se griser pour que je ne puisse plus cliquer dessus. Je comprends ainsi très facilement qu’il n’y a pas de t-shirt bleu pour cette marque. Cela évitera de multiplier les URLs avec des contenus vides. L’erreur ultime, c’est de pouvoir sélectionner des filtres alors que le résultat sera nul. Il s’agit là d’un premier pas vers l’optimisation de l’intégration des filtres sur sa boutique en ligne.

Concernant la gestion des URLs, gardez en tête la règle de base : 1 URL et 1 chemin de navigation unique par produit. Également, bannissez les caractères non standards dans l’URL. Par exemple :

  • http://nomdusite.com/categorie/homme/tee-shirt.html,,color=258,,size=110_397,,size=110_423,,size=110,
  • http://nomdusite.com/categorie/homme/tee-shirt.html[color=258][size=110_397][size=110_423][size=110]

Ici, les virgules et crochets sont des caractères incorrects. On dit d’eux qu’ils sont des paramètres non standards. Vous devez donc les éviter.

De la même façon, bannissez les paramètres inutiles ou infinis dans l’URL. Si votre e-commerce possède des URLs avec des données créées par l’utilisateur (si ce dernier renseigne une localisation avec la longitude et la latitude ou une fourchette de prix) et potentiellement infinies, vous devez réagir au plus vite ! Par exemple :

  • http://nomdusite.com/categorie/tee-shirt.html?price-23-575
  • http://nomdusite.com/boutiques.html?latitude=52.456984&longitude=-53.635745
  • http://nomdusite.com/actualites.html?days-ago=4

Le plus simple pour gérer les URLs des filtres à facettes, c’est d’ajouter le nom du filtre à la fin de votre URL :

  • http://nomdusite.com/nom-de-la-catégorie/nom-du-filtre.

De même, pour gérer les filtres qui se cumulent, vous devez toujours afficher la même URL et les filtres dans le même ordre. Ainsi, vous limitez votre contenu dupliqué :

  • http://nomdusite.com/nom-de-la-categorie/filtre1/filtre2/filtre3

Enfin, selon les principes de base, il est également conseillé de développer vos rayons et sous-rayons au maximum. Établissez une arborescence, la plus profonde possible. De la sorte, le SEO est plus facile à gérer. Il vaut mieux avoir un nombre important de rayons et réduit de filtres que l’inverse. En d’autres termes, pour une catégorie de produits, il vaut mieux avoir des sous-rayons pour les sous-types plutôt que des filtres à facettes. Par exemple, pour un site de vêtements pour enfants, il est conseillé de créer les sous-catégories « t-shirt fille », d’un côté, et « t-shirt garçon », de l’autre. Ce n’est qu’ensuite que nous créerons un filtre uniquement pour la sous-catégorie « t-shirt bébé fille ».

Attention, il convient de vérifier que vous disposez de suffisamment de produits pour créer une sous-catégorie. Si ce n’est pas le cas, il y aura une impression de rayon vide. Cela confère une mauvaise image à votre site. Lorsque vous avez assez de produits, vous pouvez ainsi éviter les facettes.

Les conseils pour aller plus loin…

Allons plus loin dans l’optimisation des filtres à facettes, si vous le voulez bien… Enfin, si vous avez les compétences surtout !

Limitez le nombre de filtres indexables

Vous devez réfléchir à ce que vous souhaitez voir indexé. Procédez à une indexation sélective des pages. Pour cela, demandez-vous quels sont les facettes activées qui comptent pour votre référencement naturel. Par exemple, les tailles de vêtements présentent aucun intérêt pour le SEO. En revanche, le filtre reste présent car il est très intéressant pour faciliter la recherche du visiteur sur votre site. Ainsi, vous le proposez mais vous ne l’ouvrez pas à l’indexation. Indexez uniquement les facettes intéressantes en fonction des expressions clés. Autre exemple, les fourchettes de prix ne sont pas, non plus, très intéressantes pour le SEO. Seule exception, les prix les plus bas permettent de viser les requêtes de type « pas cher ».

D’autre part, faites attention aux combinaisons de filtres. N’indexez pas plus d’une facette active à la fois. Par exemple, « T-shirt à manches courtes » doit être traité séparément de « T-shirt à manches longues ». De la même façon, vous n’avez aucun intérêt à indexer « Téléphone + Apple + Samsung ». Faites attention aux combinaisons infinies. Quand vous avez 2 facettes activées telles que la marque et la couleur, ou la marque et la taille, vos avez trop de facettes indexables. La base, c’est d’indexer uniquement des filtres de premier niveau. C’est tout à fait possible d’indexer davantage de niveaux mais ça reste complexe à gérer. Et cela ne se justifie que si vous possédez un catalogue produits vraiment très conséquent.

Optimisez les facettes indexables pour le SEO

Après avoir défini les filtres à facettes indexables, il convient de travailler le contenu des pages facettes afin de les optimiser pour le SEO. Ajoutez déjà une balise title ainsi qu’un h1 pour présenter la facette. Par exemple, si vous avez activé le filtre Adidas dans la catégorie « T-shirt », spécifiez le title « T-shirts Adidas » dans la page du filtre. Cela sera mieux que d’avoir le même title et le même h1 que la page mère, à savoir « T-shirt ».

Ajoutez également un texte d’introduction qui décrit chaque catégorie. Pour « T-shirts Adidas », on va, par exemple, parler des innovations de la dernière collection sportwear d’Adidas. Pour « T-shirts Adidas taille M », il faudra désindexer la facette.

Conseil : fluidifiez la navigation

Enfin, il est conseillé de travailler le « look & feel » et l’accès aux produits afin de fluidifier la navigation. Par exemple, dans la colonne latérale, proposez des liens vers les sous-rayons. Cela permet de gérer le référencement de ces rayons manuellement. C’est beaucoup plus simple et surtout, plus efficace. Cela ressemble à des filtres mais ça n’en est pas.

Le guide shopping Uncadeau.com exploite bien les 2 concepts sus-cités. Sur la capture d’écran ci-dessous, la zone entourée en rouge indique les filtres à facettes. La zone en blanc présente la balise « h1″ et une description de la page « Sport & loisirs ». Enfin, la zone en bleu propose des liens vers les sous-catégories. Cela fait office de filtres à facettes mais, encore une fois, ça n’en est pas.

filtres-facettes

Le choix de la solution e-commerce

Enfin, notez que le choix de votre solution e-commerce sera primordial pour la gestion efficace de vos filtres à facettes. Celle-ci doit pouvoir gérer l’indexation pour n’importe quelle URL ainsi que les paramètres de la page (title, contenu, meta description…) et le maillage interne.

Prenons l’exemple de WiziShop, solution e-commerce en mode SaaS. Par défaut et par sécurité, WiziShop désindexe toutes les pages issues des filtres à facettes. Or, si vous possédez de nombreux produits et que vous êtes accompagné par un référenceur, vous pouvez désactiver cette option par défaut et rendre vos URLs accessibles aux moteurs de recherche.

filtres-facettes

Conclusion : les filtres à facettes sont-ils vraiment indispensables à votre boutique en ligne ?

Tout d’abord, je vous invite à suivre les clics sur vos filtres à facettes. Est-ce que les visiteurs de votre site e-commerce utilisent ce système ? Non ? Alors supprimez-les !

Reprenons les bénéfices de la navigation à facettes :

  • Confort de navigation
  • Facilité de choix pour les visiteurs
  • Pertinence pour vendre les produits de longue traine
  • Amélioration du taux de conversion
  • Multiplication du nombre de pages indexées par Google si vous optimisez leur SEO…

Ok… Voyons désormais les dangers liés aux filtres aux facettes :

  • Confusion de l’internaute si les critères sont trop techniques
  • Frustration causée par un manque de choix s’il y a des manques à votre catalogue
  • Risque de duplication de contenu
  • Présence de trop nombreux liens sur les pages

Ainsi, je vous pose la question : les filtres à facettes sont-ils vraiment indispensables à votre boutique en ligne ? Avez-vous le temps de bien les optimiser ? Êtes-vous accompagné par un référenceur ? Si ce n’est pas le cas, alors je vous conseille de ne pas vous y aventurer. De plus, la non-présence de filtres à facettes sur votre site allègera vos pages, aussi bien sur le plan visuel que technique. Cela favorisera également l’expérience de l’utilisateur qui ira directement à l’essentiel de l’information…

Les filtres à facettes restent pertinents, uniquement si vous possédez un très gros catalogue. À nouveau, posez-vous les bonnes questions. Souvent, pour améliorer un site, il suffit de lui enlever des fonctionnalités… C’est aussi simple que cela !

Et vous ? Utilisez-vous les filtres à facettes sur votre site e-commerce ? Comment gérez-vous leur optimisation pour le SEO ? Je suis curieux d’avoir vos retours d’expérience en commentaire !

Sources : E-Humeurs, Oncrawl, Plume Interactive

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <em> <strong>

×

Ne perdez plus de temps ! Testez WiziShop dès aujourd'hui...

L'essai est gratuit pendant 15 jours, sans engagement et vous donne accès à l'ensemble des fonctionnalités.

TESTER WIZISHOP