Ressources et Formations

Etude de cas : Plaisirs DQPlay (1/3)

Suite à ma première étude de cas, j’ai reçu un certain nombre de demandes. Tout le monde va passer à la « moulinette » mais, comme il fallait bien trouver un ordre, j’ai décidé de commencer avec le site Plaisirs DQPlay.

Attention, il s’agit d’un site vendant des jouets intimes. Même si tout est présenté avec goût, je préfère prévenir histoire de ne choquer personne, surtout les enfants.

Je vais donc vous livrer mon avis sur ce site (ce qui me plait et ce qu’il faudrait améliorer) en 3 billets. Je vais commencer par « le design, les normes et le référencement » dans ce billet, avant de publier demain un article consacré à « la confiance » et après demain au « processus d’achat »

Accueil du site Plaisirs DQPlay

1ère partie : le design, les normes et le référencement

La boutique en ligne Plaisirs DQPlay (nom très sympa au passage) s’adresse principalement aux femmes. Pour plaire à cette cible (qui a beaucoup plus de facilité à acheter sur Internet que dans un sex-shop), il fallait donc opter pour un design clair et plutôt raffiné. Même si graphiquement le site n’a rien d’exceptionnel, les couleurs et l’emplacement des objets et menus dans les pages sont bien choisis. C’est propre, ça donne envie de naviguer, c’est l’essentiel…

Pour la création du site, l’équipe de Plaisirs DQPlay s’est tourné vers Rentashop, une solution ecommerce en location. En gros, pour 50 à 150€ par mois, vous pouvez utiliser la plateforme de Rentashop qui vous permettra de créer votre boutique en ligne (design, ajout des produits…) et d’intégrer la solution de paiement en ligne de votre choix.

Si on décortique un peu le code, on s’aperçoit que le site ne répond pas du tout aux normes du W3C. Cette critique est donc destinée à l’équipe de Rentashop (ainsi que la grande majorité de leurs concurrents) et non pas à celle de Plaisirs DQPlay. Quel dommage de ne pas opter pour un système respectant les standards ! Séparer le contenu (HTML) et la forme (CSS) permet plus de souplesse mais surtout permet d’obtenir une meilleure accessibilité. Pourquoi se priver de milliers d’acheteurs potentiels qui ont éventuellement un handicap et qui sont obligés de naviguer avec un lecteur d’écran ou une plage braille par exemple. Ici la mise en forme du site est réalisée à l’aide de tableaux ce qui est très difficile à interpréter pour ce genre de logiciel. Imaginez le lecteur d’écran, il va devoir lire chaque ligne et chaque colonne du tableau, rendant la compréhension du site pratiquement impossible !

Un site aux normes a également de plus grandes chances d’être apprécié par les moteurs de recherche. D’ailleurs, qu’en est-il de l’optimisation du référencement sur le site Plaisirs DQPlay ? C’est un axe que je n’ai pas encore décrit sur ce blog mais qui est primordial. Un référencement se prépare dès la conception du site. Il va falloir penser à des dizaines de détails importants comme :

  • Le titre des pages : ici, on s’aperçoit que le titre est le même sur tous les articles. Ouille pas bon ça !
  • L’URL : il est important d’éviter les URL qui ne veulent rien dire comme « http://plaisirs-dqplay.com/s/produit.php?id=345″ et préférer les adresses ayant un sens comme sur ce site. Par exemple : « http://plaisirs-dqplay.com/s/1271_5752__string-bonbon-candy-femme »
  • Les métas : les métas sont des informations invisibles comprises dans le code. Aujourd’hui les moteurs de recherche ne les utilisent plus trop mais les lisent tout de même. Certains annuaires peuvent également s’en servir. Il est donc important de les remplir avec soin. Sur Plaisirs DQPlay, j’ai remarqué que les métas Keywords sont tout le temps les mêmes c’est dommage. Concernant les métas description, qui sont censés décrire la page, l’équipe du site a utilisé la description des produits. Une bonne idée sur le papier mais en réalité il y a beaucoup trop d’informations qui ne servent à rien…
  • Les balises qui ont du sens : les moteurs peuvent se servir du sens général de la page. Si vous mettez un mot en gras avec la balise <strong>, les moteurs comprennent que ce mot est important. De même si vous mettez le titre du produit dans une balise de titre principal <h1> par exemple. Je trouve que Plaisirs DQplay n’a pas assez utilisé de balises qui ont un sens
  • Le fichier sitemap : un sitmap est un fichier xml normalisé qui recense toutes les pages du site. Ce fichier va permettre à tous les moteurs de repérer les nouvelles pages par exemple. Là encore, le site n’en possède pas…

Pour conclure ce premier chapitre de l’étude de cas, je dirais que la cible a bien été prise en compte avec un design clair qui donne envie de poursuivre sa visite. Cependant, il reste des petits points à régler pour améliorer le référencement général du site.

A demain pour la suite de cette étude de cas;)

Gilbao le 27 août 2007 à 21:19

Je lis ton blog depuis ton premier post (j’étais probablement le premier abonné à ton flux rss) bravo pour la qualité de tes posts et analyses. Pas d’anglicismes à outrance ni de posts façon Brice de Nice ( « j’tai cassé ! « ). Tes critiques sont toujours constructives car argumentées. Bonne continuation et longue vie au blog wizishop.


Gregory le 28 août 2007 à 10:09

Merci beaucoup Gilbao. Ton message me va droit au coeur…


François le 28 août 2007 à 13:31

Félicitations pour ces analyses, même si certains commentaires pointent certains « manques » apparents de notre solution ecommerce. Je tiens à préciser quelques points :


Nous travaillons à une nouvelle version de la boutique rentashop (la partie « html », pas le programme qui, lui, évolue en permanence) utilisant au mieux les CSS. Je dis « au mieux » car vouloir à tout prix se plier au W3C est louable, mais ce n’est pas un concours : l’objectif est de vendre et dans ce cadre il ne faut pas oublier la règle des 80/20… oui, je sais, c’est injuste, mais la vie est injuste

La nouvelle version rassurera les puristes, n’en doutons pas, mais je reste réservé quant à l’absolue nécessité de la validité W3C.


Nos boutiques sont livrées en utilisant au mieux les balises H1, H2, strong etc, mais le client est libre d’éditer ces balises à loisir. Ayant privilégié la souplesse pour notre solution ecommerce, nos clients décident ce qu’il gardent de notre version « standard’, nous nous contentons de les conseiller, à eux de faire le choix.


Concernant les URL, nous proposons l’URL rewriting, dans la nouvelle version c’est intallé par défaut.


Souplesse encore : pour les métas, il est possible d’y inclure le contenu de son choix, par défaut, c’est le champ de description de l’article qui est utilisé. Nous avons choisi de ne pas proposer des META par article (certaines de nos boutiques ont plus de 2000 articles) car la gestion en serait fastidueuse, mais nous allons sans doute le faire à la demande de nos utilisateurs, en option, sans surcoût, évidemment. Notre choix « philosophique » étant de ne pas anticiper de fonctions tant que la demande n’est pas réelle : l’esprit communautaire de Rentashop prime, si un fonction est demandée, nous l’implémentons en prenant en compte l’ensemble des besoins de NOS utilisateurs, ceci permet de fournir la fonction la plus proche de la demande.


Le sitemap est par défaut dans toutes nos boutiques, libre au client de l’utiliser ou pas. Ceci étant dit, à quoi sert le sitemap ? A permettre à Google et consors de « lire » la structure du site, hors nous avons pris ce problème en compte dès la conception et l’utilisation d’un sitemap sur nos boutiques est totalement accessoire : toutes les pages sont accessibles le indexables par les moteurs sans sitemap. Nous avons laissé cette option pour nos clients pour le cas ou ils auraient le besoin d’organiser leur architecture différemment, afin de « forcer » les moteurs à lire le site dans un ordre de leur choix. A l’heure actuelle aucun de nos clients n’a jugé celà utile.


Encore bravo pour cette initiative, d’autant que l’analyse est sérieuse


Miss-shopping le 28 août 2007 à 16:33

Bonjour et bravo pour votre analyse, en tant qu’utilisatrice de Rentashop vos observations me sont très précieuses, j’attend la suite avec impatience…


Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Ressources et Formations

E-commerce : Les 20 avantages et inconvénients du commerce en ligne en 2021

Ressources et Formations

10 Objets faits main & DIY à fabriquer soi-même pour vendre en ligne : bois, verre...

Ressources et Formations

Formation e-commerce : Plus de 95 vidéos en ligne pour vous former gratuitement !

Ressources et Formations

Pourquoi les plateformes e-commerce Open Source ne sont pas faites pour vous ⛔️

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour