Le Blog ecommerce de WiziShop

Les fiches produits 5/6 : Les pièges à éviter

Publié dans Les dossiers du e-commerce le vendredi 27 juillet 2007 | Par Gregory

Lors de la création de son site de vente en ligne, il y a certaines erreurs à ne surtout pas commettre !
Voici 3 erreurs classiques…

Ne pas afficher de fiche produit

Ok, ça paraît logique mais il n’est pas rare de découvrir des sites qui ne possèdent pas de page spécifique pour présenter le produit. A moins que votre produit soit mondialement reconnu (et encore), omettre cette page peut s’avérer très dangereux. En plus de compromettre le sérieux de votre site, cela va vous augmenter considérablement votre travail. En effet, un visiteur qui ne trouve pas l’information qu’il désire sur votre produit va vous poser la question directement par email ou par téléphone (dans le meilleur des cas, car la grande majorité va aller se renseigner chez votre concurrent). Et vous risquez donc de vous retrouver submergé par des dizaines de questions chaque jour. Pas très productif comme solution…

Ouvrir sa fiche produit dans une pop-up

Il arrive (beaucoup trop) souvent de voir le descriptif d’un produit s’afficher dans une nouvelle fenêtre (pop-up). Il y a beaucoup de raisons qui me font détester cela. Tout d’abord au niveau de l’accessibilité. Il est très difficile pour une personne ayant un handicap de naviguer sur votre site si vous lui ouvrez de nouvelles fenêtres. Elle sera très vite perdue. Pour les moteurs de recherche, c’est la même chose. Le référencement sera beaucoup moins réussi dans ces conditions. Enfin, un dernier point qui me chagrine avec les pop-up c’est l’effet bouche à oreille qui sera amoindrie. Imaginez que vous naviguiez sur un site de vente de cafetière et que vous tombiez nez à nez avec la machine expresso dont rêve un de vos amis. Vous voulez lui envoyer le lien vers sa fiche mais elle vient de s’afficher dans une pop-up. Dans la plupart des cas vous ne connaitrez pas l’adresse de cette page. Donc au lieu d’envoyer la page du produit, vous allez lui transmettre un lien vers la page d’accueil du site. Il y a beaucoup moins de chances qu’il prenne la peine de retrouver l’information du coup !

Le site Tie Break ouvre ses fiches produits en pop-up
L’exemple d’une fenêtre pop-up

Construire chaque fiche de façon différente

Cette erreur est valable pour l’ensemble des pages du site. Il est très important d’avoir une cohérence dans l’ensemble de la chaine pour ne pas perdre le visiteur. Dans notre cas, il est très important de construire de la même façon chaque produit. En effet, les visiteurs n’hésiteront pas à ouvrir plusieurs pages de votre site pour comparer vos différents produits. Il est donc important qu’ils retrouvent les caractéristiques aux mêmes endroits d’une page à l’autre et chacune dans le même ordre (si vous commencez par les dimensions du produit sur une fiche, faîtes de même sur les autres).

1 commentaire Écrire un commentaire

Le chiffre du jour : 9 / 10

Publié dans Le chiffre du jour le jeudi 26 juillet 2007 | Par Gregory

«Confiance et fidélité sont les mots clés de ce premier trimestre 2007. (…) La fidélisation des visiteurs est notamment remarquable sur les 15 premiers sites de ecommerce : près de 9 visiteurs sur 10 à fin 2006 y sont retournés au premier trimestre 2007.»
Benoît Cassaigne (Directeur dep. Internet et Téléphonie Mobile de Médiamétrie)

9 visiteurs sur 10 ! Quand on sait que fidéliser un client coûte 5 fois moins cher que d’en recruter un nouveau, on comprend mieux la stratégie de ces entreprises. Et ce n’est donc pas pour rien que ces sites de e-commerce sont dans les 15 premiers.
Alors peut-on réussir sans fidélisation ? Je pense que non mais peut être que certains exemples peuvent me faire changer d’avis. Les commentaires sont ouverts ;)

Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Forte hausse des investissements publicitaires sur Internet

Publié dans Les actualités le jeudi 26 juillet 2007 | Par Gregory

TNS Media Intelligence vient de publier les résultats de l’étude sur les investissements publicitaires sur le premier semestre en France.

Il y a plusieurs chiffres intéressants qui concernent Internet. Tout d’abord, le premier et le plus frappant, c’est que 97% des annonceurs plurimédia ont été actifs sur le Web ! Preuve qu’Internet est devenu un média indispensable.

Parmi les plus gros annonceurs sur la toile, on remarque que Cdiscount a doublé ses dépenses publicitaires avec plus de 19 millions d’euros investis, suivi de près par Alapage avec plus de 18 millions d’euros.
Le nombre d’annonceurs a également progressé (+58%). En effet il y a eu un peu plus de 2430 annonceurs au premier semestre 2007, soit deux fois plus d’annonceurs qu’à la Télévision ! Leur budget moyen était de 490 000€.


Vous avez besoin de mettre à jour votre plugin Flash Player



Il est clair qu’Internet est maintenant un média « mature » qu’aucun annonceur ne peut négliger. Ainsi la part des investissements sur Internet a progressé passant de 7,9 à 10,8%. Et je ne pense pas trop m’avancer si je prédis que cette part va encore augmenter pendant les prochaines années…

Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Harry Potter et Amazon…

Publié dans Les actualités le mercredi 25 juillet 2007 | Par Gregory

Alors que le 7ème et dernier tome d’Harry Potter bat tous les records de vente (le livre est paru le 21 Juillet en Anglais), il est amusant de constater que le jeune magicien vient de réussir son meilleur tour. En effet, il est déjà le livre le plus vendu de toute l’histoire d’Amazon !

Harry Potter 7 bat des records de ventes chez Amazon

Plus de 2,2 millions de fans avaient pré-réservé le dernier tome de la saga sur Amazon. Cela représente plus de 1700 tonnes acheminés à travers 160 pays différents. Un succès incroyable qui a nécessité des moyens logistiques énormes. Le livre était emballé dans un packaging spécifique, preuve que le site de e-commerce n’a pas lésiné sur les moyens… Après quelques recherches, j’ai vu que plusieurs sites d’informations s’accordaient à dire que près de 12 millions d’exemplaires du livre avaient été écoulés pendant la 1ère journée. Ce qui voudrait dire qu’un acheteur sur six l’aurait fait sur le site d’Amazon !

Je trouve inimaginable l’ampleur que prend la sortie de ce livre. Amazon en a d’ailleurs profité pour annoncer son résultat trimestriel à la hausse (le chiffre d’affaires a progressé de 35% !) et les prévisions pour le prochain trimestre et l’ensemble de l’année 2007 ont été réévalués grâce au succès d’Harry Potter 7.

Voilà un succès vraiment… magique !

Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Les fiches produits 4/6 : Présenter son produit en 3D

Publié dans Les dossiers du e-commerce le mercredi 25 juillet 2007 | Par Gregory

Encore plus puissant qu’une vidéo, la représentation en 3 dimensions de son produit peut être une arme redoutable pour distancer vos concurrents !

Pourquoi présenter son produit en 3D ?

La 3D permet de donner une impression de toucher et surtout de voir tous les détails de l’objet. A défaut de pouvoir le tenir dans sa main, l’internaute peut se le représenter dans tous les sens, il se l’approprie virtuellement.

Il y a plusieurs façons de présenter son produit :

  • Par une animation (l’objet tourne sur lui même)

L’intérêt est de présenter le produit sous tous les angles. L’animation peut être une image gif (qui n’offre que 256 couleurs donc une qualité médiocre) ou une animation flash.
Il y a des mini studios photo (voir chapitre 3 : Réussir ses photos) qui permettent de créer une animation automatiquement (on pose le produit sur un plateau tournant, le logiciel prend jusqu’à 72 photos de l’objet dans tous les angles). Sinon, il faudra passer par une agence qui devra modéliser votre produit en 3D puis créer une animation.

Packshot Creator 3D
Ex. PackShot Creator 3D permet de créer automatiquement des vues en 3D

  • Par un objet 3D manipulable

Ce type de présentation va plus loin puisqu’il invite l’internaute à manipuler le produit. Les outils classiques de manipulation sont le zoom et la rotation. Ces possibilités donnent de la liberté au visiteur qui retrouve le même type de sensation que dans un magasin physique.

Nokia permet de manipuler ses portables en 3D
Ex : Nokia permet de visualiser tous ses produits en 3D. Une palette d’outils à gauche permet de prendre le contrôle du téléphone.

  • Par une mise en situation interactive

On peut aller encore plus loin en ajoutant de l’interactivité. L’intérêt est d’offrir un outil ludique à l’internaute. Cela peut être la personnalisation en 3D de son produit (ex : personnaliser sa voiture ou ses chaussures), la mise en situation du produit dans un univers 3D ou la création d’un jeu permettant de découvrir l’objet…
La redoute propose d’essayer les vêtements sur un mannequin
Ex : La redoute permet de créer un mannequin virtuel en 3D selon vos mensurations. Ensuite vous pouvez essayer (par procuration) les vêtements de la boutique en ligne !

 

Quelle technologie utiliser ?

Si vous faites le tour des agences web, vous risquez d’être confronté à une multitude de propositions techniques différentes.
Mon conseil est d’éviter les plugins qui nécessitent l’installation d’un logiciel sur la machine de votre visiteur. Il existe des dizaines de solutions puissantes (Shockwave 3D, Java3D, ou encore le X3D, un standard open-source) mais si vous demandez à l’internaute de télécharger, installer, redémarrer le navigateur puis de réafficher votre page pour découvrir votre produit, il est évident que vous en perdrez une grande majorité…

Plugin manquant

Alors comment remédier à cela ? Le meilleur moyen est de passer par le plugin Flash qui est présent sur 96% des ordinateurs du marché.
Il y a de nombreux logiciels qui permettent de créer des objets en 3D puis de les exporter en Flash. De nombreux projets sont en train de naitre ou de s’imposer dans le domaine (Swift3D, PaperVision3D, Sandy…) et il semble évident qu’Adobe va intégrer peu à peu des fonctionnalités 3D dans son logiciel.

 

Pour aller plus loin :

  • Le jour où Flash fera de la 3D… (Emob)
  • Le futur incertain de la 3D (Dew’s Blog)
  • Mondes réels/3D: jusqu’où ira-t-on ? (TechCrunch France)
6 commentaires Écrire un commentaire

Le chiffre du jour : 13,5 millions

Publié dans Le chiffre du jour le mardi 24 juillet 2007 | Par Gregory

C’est le nombre d’abonnés au haut débit en France.
C’est l’ARCEP, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes qui nous donne ce chiffre pour le premier trimestre 2007. C’est près de 30% d’augmentation soit 3 millions de personnes supplémentaires.

Arcep
Il faut bien comprendre que l’avènement du haut débit y est pour beaucoup sur la progression du e-commerce. Il est bien évidemment plus confortable de surfer en haut débit, le temps passé devant son écran est donc plus important et les achats suivent…
Ce grand nombre d’abonnés au haut débit est également intéressant pour les créatifs et agence web qui sont moins limités dans leur choix (grandes photos, flash, vidéo de présentation des produits…) lors de la création d’un site de vente en ligne.

Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Casino veut accélérer la croissance de Cdiscount

Publié dans Les actualités le mardi 24 juillet 2007 | Par Gregory

Ce matin, Casino annonce, dans un communiqué de presse, vouloir apporter à Cdiscount les moyens d’accélérer sa croissance.

Casino annonce des restructurations et une augmentation de Capital. Casino possède désormais 66,7% du capital de Cdiscount, sa maison mère Rallye détient 11,8%, les frères Charle (en charge de la partie commerciale, marketing et développement) 21% et les salariés 0,5%.

Casion augmente le capital de Cdiscount

Cdiscount reste le 1er e-marchand français avec 547 M€ de Chiffre d’Affaires sur le dernier exercice (clos en Mars 2007). Le site de e-commerce est donc l’une des activités du groupe Casino qui a le plus de potentiel et la démarche semble logique…

Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Les fiches produits 3/6 : Intégrer une vidéo de présentation

Publié dans Les dossiers du e-commerce le lundi 23 juillet 2007 | Par Gregory

Si on vient de voir que les photos étaient d’une importance capitale lors de la création d’une fiche produit, on peut aller plus loin en intégrant une vidéo de présentation de son produit.

Pourquoi intégrer une vidéo ?

La réponse est très simple. Une vidéo permet de booster vos ventes !
Les raisons sont multiples, une vidéo permet de rendre l’objet plus accessible, plus réel. C’est également une façon plus ludique de découvrir un produit, ce qui rendra les acheteurs potentiels plus attentifs. Enfin c’est un bon moyen de se différencier de votre concurrent et de faire parler de vous !

Les exemples sont nombreux.
On peut citer Singer qui présente désormais chacun de ses produits par une vidéo de démonstration.

Singer utilise la vidéo dans leur fiche produit

 

Photoways qui utilise la vidéo pour vanter les qualités de leur livre photo. On a une idée plus concrète du produit et de l’épaisseur des feuilles car on voit une personne tourner les pages.

On pourrait presque sentir le livre album de Photoways

 

Ou encore Wantuno qui utilise chaque jour une vidéo pour présenter le produit en vente (Wantuno est un mix entre vente flash et vente privée).

Wantuno présente chaque jour un nouveau produit en vidéo

 

Comment créer et héberger ses vidéos ?

Tout comme pour les photos, créer une vidéo est une affaire de professionnels.
Cependant, le budget serait tellement conséquent que le site ne serait pas viable.
Vous avez donc le choix de créer des vidéos uniquement sur vos produits les plus populaires et sur lesquels vous margez bien ou de les réaliser en interne.

Qu’elles soient réalisées en interne ou en externe, il faudra avant tout scénariser chaque vidéo.
Pour cela, posez vous les bonnes questions :

  • Quels sont les qualités du produit que je dois mettre en avant ?
  • Comment faire transparaitre les détails importants à l’image ?
  • Vaut-il mieux filmer le produit en studio ou sur son lieu d’utilisation ?

La vidéo ne doit pas durer plusieurs minutes. Faîtes simple. Deux ou trois plans du produit peuvent suffire. Comme pour une photo, l’éclairage est la chose la plus importante lorsque vous préparerez la scène. Dernier conseil, filmez toujours plus longtemps et plus de scènes que ce qui est prévu (vous couperez au montage).

Si vous faîtes le montage vous même, je vous conseille de supprimer le son. Si vous souhaitez tout de même réaliser un commentaire audio (attention, il est très difficile d’obtenir un ton sérieux et professionnel), n’oubliez pas de sous-titrer votre vidéo pour ceux qui n’ont pas d’enceintes (ou qui ne peuvent pas s’en servir car le patron n’est pas loin !).

Pour réaliser le montage, vous pouvez opter pour un logiciel gratuit (VirtualDub par exemple) ou une application en ligne (Jumpcut -EN- ou Motionbox -EN- par exemple).
Ensuite pour l’hébergement, la meilleure solution est d’utiliser les services web comme Youtube et Dailymotion. L’hébergement est gratuit et un petit bout de code à copier-coller sur votre site vous permet d’afficher la vidéo où vous voulez. Que demander de plus ?…

 

Pour aller plus loin :

Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Les articles incontournables de la semaine

Publié dans La revue de presse le dimanche 22 juillet 2007 | Par Gregory

Voici une sélection des articles qui m’ont interpelés cette semaine…

  • L’e-business : incontournable pour chaque PME

Neteco publie cet article de Jean-Marc Salaün, directeur marketing Isotools

  • La e-logistique, cœur de la stratégie du e-commerce

Lognews explique que la priorité majeure des marchands du Web aujourd’hui est d’intégrer la chaîne logistique au cœur de leur stratégie commerciale.

Tech it Easy nous dévoile plus d’information sur le rapport sur l’avenir du secteur des équipements de télécommunications, remis à la ministre de l’Economie Christine Lagarde et à Nicolas Sarkozy.

Daniel Broche prend l’exemple du spot publicitaire de MisterGoodDeal pour remettre en cause les sondages…

Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Les fiches produits 2/6 : Réussir ses photos

Publié dans Les dossiers du e-commerce le samedi 21 juillet 2007 | Par Gregory

Voilà un chapitre de la plus haute importance !
Il est inconcevable de vendre un produit sans avoir sa photo ou son illustration (à part de très très rares exceptions notamment si vous vendez à des professionnels).
Il faut qu’il y ait une photo, OK, mais attention, la différence entre une image professionnelle et une image capturée par un amateur est très importante et se ressent énormément dans les ventes (jusqu’à 60% de ventes en moins si la photo est loupée !!).

Quel type de photos dois-je mettre sur ma fiche produit ?

Sur internet, le client ne peut pas toucher le produit, tâter la matière, regarder les finitions… Il va donc falloir lui donner une certaine proximité avec le produit grâce aux photos.
Et je dis bien « aux photos » car si vous souhaitez répondre aux interrogations de votre futur acheteur, il vaut mieux lui présenter plusieurs vues du produit (différents angles, mise en situation, zoom sur un détail…). Par exemple, si vous souhaitez communiquer sur la taille de votre nouveau lecteur MP3, il est important de le mettre en situation, posé sur une main, afin que l’internaute puisse juger de la grandeur de votre produit.
La norme est de présenter son produit sur un fond blanc. C’est ainsi qu’il ressortira le mieux mais pour certaines mises en situation, ce n’est pas dérangeant si le produit est inclus dans un décor.
Enfin il faut utiliser un système de vignettes et de zoom. Il n’est pas conseillé d’afficher la photo en grande taille sur le site (pour éviter que le temps de chargement soit trop lourd), par contre il est important que votre visiteur puisse avoir un aperçu plus grand de la photo si il le souhaite. Pour cela optez pour des pop-up ou du javascript (Lightbox JS par exemple).

Vente privée possèdent 18 studios photo
Vente-privée.com est un très bon exemple. Il possède 18 studios photo !

Comment prendre ses photos ?

Dans tous les cas, je ne peux que vous recommander de passer par un professionnel. Il saura quels sont les meilleurs cadrages, comment régler l’éclairage pour faire ressortir certains détails du produit.
Bien évidemment le budget est conséquent mais la rentabilité sera au rendez vous puisque vous aurez plus de chance de vendre avec des photos professionnelles…
Pour trouver un professionnel qualifié, vous pouvez rechercher sur Bepub ou sur l’annuaire Absolut Photo.

Toutefois, si vous vendez des objets qui n’ont pas une taille trop imposante, vous pouvez opter pour l’achat d’un mini-studio. Vous avez plusieurs solutions mais j’aime particulièrement le concept de Packstudio.
Le concept est d’une simplicité diabolique : le Packshot creator mini fournit un environnement lumineux homogène et constant grâce à six tubes de néon. Il ne vous reste plus qu’à poser l’appareil photo numérique fourni à l’emplacement prévu et à effectuer la mise au point sur votre objet. Toute l’opération s’effectuera directement à partir de votre ordinateur grâce à son logiciel de création et de traitement d’images.

Très simple d’utilisation, ce logiciel prend le contrôle de l’appareil photo, gère la prise de vue en temps réel sur l’ordinateur, assure un transfert instantané des photos, et permet de les annoter, de les retoucher et de les répertorier…
Il y a plusieurs versions des Packshot creator que je vous invite à découvrir sur leur site.

Prendre une photo avec Packshot est très simple
Il est devenu très simple de réaliser des photos de qualité avec l’apparition des minis-studios

Mais il n’y a pas que Packshot sur le marché. Vous pouvez trouver d’autres modèles (plus traditionnels) de mini studio sur Luxilon. Vous pouvez également créer votre propre studio photo avec un peu de bidouille. OlivierM (FR) nous donne une version sur son blog, WikiHow (EN) et Digital Photography School (EN) également.

Enfin il ne faut pas oublier que votre fournisseur peut vous transmettre des photos hautes définitions de ses produits. N’hésitez pas à lui téléphoner pour qu’il vous transmette un CD ou un espace web contenant l’ensemble des images de ses produits.

Faut-il retoucher ses images ?

Quoiqu’il arrive vous aurez besoin de retoucher vos images. Ne serait-ce que leur taille. En effet que ce soit par votre photographe, votre appareil photo ou votre fournisseur, les photos que vous obtiendrez de votre produit seront en haute résolution et en grande taille.
Le but sera de retailler votre image (selon la charte graphique du site), la recadrer éventuellement, régler le contraste, la colorimétrie… Et enfin l’exporter en JPG avec une compression suffisante (je conseille 70% de qualité) pour que la photo se charge rapidement sur le site mais pas trop pour éviter la dégradation.
Pour effectuer tous ces réglages vous pouvez utiliser des logiciels gratuits comme Paint.NET ou des applications en ligne (sans installation de logiciel) tels que Snipshot (EN) ou Pixenate (EN).

Pour aller plus loin :

8 commentaires Écrire un commentaire

Ne perdez plus de temps ! Testez WiziShop dès aujourd'hui...

L'essai est gratuit pendant 15 jours, sans engagement et vous donne accès à l'ensemble des fonctionnalités.

TESTER WIZISHOP