Le blog ecommerce

Ressources et Formations

Les experts du e-commerce français vous dévoilent leurs conseils pour 2014 (1ère partie)

Janvier, c’est le mois des résolutions ! C’est aussi le mois des choix stratégiques pour l’avenir de votre boutique en ligne…

Pour bien commencer 2014, WiziShop a contacté des experts de l’e-commerce afin de vous aider dans vos choix ! Ils ont accepté de partager avec notre communauté leurs différentes idées pour vous orienter vers les tendances e-commerce 2014.  Tout au long du mois de janvier, vous pourrez ainsi découvrir leurs précieux conseils…

 

Romain Boyer

eCommerçant depuis 2005, désormais Consultant eCommerce, Romain vous accompagne sur les sujets de conversion, fidélisation et cross canal

photo-portrait-romain-boyer

« Si je ne devais donner qu’un et un seul conseil, ce serait de mettre en place des indicateurs clés de performance (KPI) à regarder tous les jours.

Ces indicateurs sont primordiaux : à l’instar du tableau de bord dans votre voiture qui vous indique un niveau d’essence trop bas ou une vitesse excessive, ils vous parlent de votre activité. En choisissant des indicateurs clés qui soient représentatifs d’une activité, on est capable d’identifier d’un jour sur l’autre ou d’une semaine sur l’autre un dysfonctionnement quelconque ou un point d’amélioration.

Nul besoin d’avoir 100 indicateurs, 10 à 15 indicateurs suffisent à parler d’une entreprise et 5 indicateurs à parler d’un service.

Pour le Service Client par exemple, le degré de satisfaction (échelle de 1 à 5), le top 3 des typologies de contact (info produit, réclamation, retour, …) et le top 3 des modes de contact (e-mail, téléphone, Facebook,…), le temps moyen de réponse par mail suffisent en général à être explicites sur l’activité du service.

Aux responsables ensuite d’envisager des plans d’action pour améliorer les indicateurs. »

 

François Ziserman

Fondateur & dirigeant de Target2Sell, moteur de recommandations personnalisées pour site e-commerce, blogueur e-commerce

photo-portrait-francois-ziserman-233x300

« Il reste de belles niches à ouvrir. Le e-commerce se professionnalise.

Mon conseil avant l’ouverture : bien choisir sa niche, en prenant le temps d’analyser la pression concurrentielle, « google oriented ».

Mon conseil après l’ouverture : ne pas sur investir en acquisition et optimiser la conversion, par exemple avec des solutions de personnalisations. »

 

 

 

 

Ludovic Passamonti

Consultant e-commerce & Directeur associé chez Skeelbox, agence conseil & stratégie e-commerce

photo-portrait-ludovic-passamonti

« Mon conseil e-commerce pour 2014 : Devenez un pro des webanalytics pour piloter plus efficacement votre activité e-commerce.

Google Analytics est une source inépuisable d’inspiration pour développer son chiffre d’affaires.

Tout est sous nos yeux, mais dans cette jungle de données brutes, encore faut-il être capable de trouver ou générer les bonnes informations.

Puis de savoir les analyser, pour prendre des décisions qui s’appuient sur des chiffres, et non sur des intuitions.

 

Maitriser l’usage des webanalytics permet :

- de découvrir soi-même de très nombreux axes d’optimisation de son site pour améliorer la conversion, sur tous les supports (PC, tablettes et Smartphones).
- de mesurer et suivre précisément le ROI de chaque canal d’acquisition, pour piloter ses investissements.
- de vérifier de manière indépendante la qualité du travail de ses prestataires SEO, AdWords, des campagnes RP, ou du Community Manager freelance.

Cet apprentissage n’est pas simple, mais le gain potentiel pour votre activité vaut largement de faire cet effort. »

Grégory Palayer

Président de la Cuisine du Web & Fondateur de UpMyBiz, conseil, accompagnement et coaching en e-commerce

photo-portrait-gregory-palayer

« En 2014, pensez avant toute chose à votre offre et à sa présentation.

Optimisez votre catalogue en comparant les ventes et le trafic pour chaque catégorie, en analysant les recherches dans le moteur interne.

Construisez un plan d’animation commercial cohérent sur vos différents canaux de vente, et utilisez le pour anticiper vos communications.

Enfin pensez à interroger votre cible et votre marché : étude de qualité perçue et benchmark merchandising.

Levez un peu le nez du guidon pour prendre la bonne trajectoire !« 

Un grand merci à nos quatre experts qui ont accepté de partager avec nous tous leurs précieux conseils ! Je vous donne RDV mercredi prochain pour découvrir d’autres conseils d’experts e-commerce.

 

E-commerçants, à vous à présent de mettre en oeuvre ces différentes recommandations en fonction de votre stratégie et de votre projet. 

Quels conseils allez-vous appliquer cette année ? N’hésitez pas à partager avec nous tous votre vision du e-commerce 2014 en commentant cet article !

Attardo le 8 janvier 2014 à 16:55

Bonjour,je viens de lancer mon site sur prestashop ,j’ai déjà quattres boutiques mais j’aimerais avoir votre avis en générale sur ma boutique.

Cordialement


Pierre le 8 janvier 2014 à 18:22

Moi j’ai décidé de ne plus écouter les « experts » e-commerce


Xavier le 8 janvier 2014 à 20:47

Très bon article. En effet, les KPI (qui incluent les données Webanalytics) sont à analyser régulièrement (parfois en temps réel) pour mieux piloter votre activité et faire vos choix stratégiques.


On ne parle pas de référencement, dans les conseils 2014, mais n’oubliez pas que c’est une activité indispensable pour la visibilité de vos produits


Dubois Brigitte le 8 janvier 2014 à 21:03

Tous les conseils qui sont donnés c’est tout du pipeau. Même en étant appliqués c’est pas pour autant que les clients vont arrivés.

Les réseaux sociaux ne sont qu’un moyen de communication avec des gens et loin d’être de futurs acheteurs potentiels, facebook twitter google et compagnie.

Quant à la présentation des sites marchands, des produits ou autres, c’est pas parce qu’un site aura la plus belle présentation plutôt qu’un autre qu’il va forcément mieux vendre ou vendre de meilleurs produits qu’un site plus simple en apparence. Faut arrêter les conneries. Tout n’est que histoire à enrichir les constructeurs de site et tout le commerce qui va autour. Du coup les entreprises de vente de produits réels sont étouffées par tout ce principe d’évolution qu’on leur dit d’appliquer. Pour ce qui est de la concurrence, elle ne peut pas être pire que toutes les arnaques qu’on trouve sur les sites toute catégorie confondue, et surtout sur les moyens de vente. Comment un site de vente honnête peut se valoriser au milieu d’une jungle internet crapuleuse morfale de fric.


webazimut le 9 janvier 2014 à 11:05

Ce sont des conseils de bon sens. Sur le Web tout parait facile et rien n’est simple. On peut vite se disperser et ces consultants ont raison de rappeler l’importance de se concentrer sur certains indicateurs phare pour pouvoir corriger en permanence les actions.

La stratégie web est très chronophage car c’est une gestion en temps réel. Cela demande de l’organisation et de la remise en question. C’est très bien de lire un article qui rappelle les fondamentaux. Merci,


Loric le 9 janvier 2014 à 11:15

Ces différents conseils sont intéressants.


Même si des choses vont évoluer en 2014, les fondamentaux du e-commerce restent les mêmes : attirer des visiteurs => les transformer en clients => les fidéliser.


Après on peut broder autour en parlant de référencement naturel, de logistique, mobile/tablette etc…mais cela restent « simplement » des moyens pour remplir ses fondamentaux.


François Ziserman parlait de niches. Je suis d’accord avec lui, il existe certainement des domaines qui n’attendent que des e-mrchands passionnés et motivés. Cependant, j’irais plus loin en disant qu’il est nécessaire (et même indispensable) de se démarquer de la concurrence et d’être obsédé par le client.


xavier le 9 janvier 2014 à 15:49

@Loric : En effet, il vaut mieux se concentrer sur un marché de niche, les autre sont déjà ultra concurrentiels et il serait difficile de se démarquer.


@Dubois Brigitte : Ce n’est pas du pipo, le SEO et les réseaux sociaux permettent d’attirer plus de monde sur son site. Un site agréable et ergonomique, ça aide donner une bonne image de sa société et de ses produits. En effet, rien ne garantit la conversion, mais ça donne plus de chances.


Pierre et vacances investissement le 20 janvier 2014 à 17:52

Ce n’est pas vraiment du « pipo » comme le dit Xavier, une bonne stratégie SEO et une présence accrue sur les réseaux sociaux permet d’augmenter le trafic de manière assez conséquente! Je pense que ces experts du e-commerce peuvent donner des conseils très efficace lorsqu’il est question d’améliorer son business en ligne.


Auto JM le 7 mars 2014 à 16:03

Très bon conseil de Romain , il faut absolument utiliser des KPI , c’est ce qui est pour moi primordiale dans une activité e-commerce !


carideal le 6 janvier 2016 à 21:57

Il faut des indicateurs certes maintenant 5, 10 15 .. tout comme un tableau de bord pour toutes les activités.


Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Ressources et Formations

Seuil de rentabilité et point mort : outil efficace pour les calculer

Ressources et Formations

Formation e-commerce : Comment se former gratuitement à la vente en ligne ?

Ressources et Formations

Pourquoi les plateformes e-commerce Open Source ne sont pas faites pour vous ⛔️

Ressources et Formations

Top 8 des banques d’images gratuites

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, Quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour