• Fonctionnalités
    • Avantages
    • Shopping Ads
  • Références
    • Témoignages
    • Exemples boutiques
    • Presse
  • Tarifs
    • Nos abonnements
    • Migrez vers WiziShop
  • Ressources
    • Nouveautés
    • Partenaires
    • Aides
    • API
    • Glossaire E-commerce
    • Les conseils de Grégory Beyrouti
  • Blog

Ressources et Formations

Créer sa boutique Générer du CA Ressources et Formations Témoignages Groupe WiziShop SEO

Ressources et Formations

Le chiffre du jour : 59

Le chiffre du jour : 59

59… Comme 59% des internautes abandonnent la transaction si leur méthode de paiement favorite n’est pas proposée.

Cette statistique est l’occasion de revenir sur une question stratégique : Quel solution de paiement choisir ?

Selon l’infographie de Be2bill présentée ci-dessous, 8 acheteurs sur 10 utilisent principalement la carte bancaire pour régler en ligne. En temps normal, les e-commerçants qui se lancent ont tendance à se tourner seulement vers leur banque pour souscrire à une solution de paiement. Mais il faut savoir qu’il n’y a pas que votre banque qui propose ce type de prestations et que l’herbe est peut-être plus verte ailleurs…

Choisir sa solution de paiement en ligne : quels sont les prestataires ?

En autres, votre banquier n’est pas forcément un spécialiste du e-commerce, ni du Web en général. Pour bénéficier de conseils personnalisés ou d’un accompagnement, notamment lors de l’installation technique de la solution, cela peut donc s’avérer difficile. Mais avant cela, il faut surtout que votre projet soit validé par la banque. Si votre offre peut prêter à confusion, il faut vous armer d’un dossier solide pour que la banque accepte de vous fournir un contrat de Vente à Distance (VAD). Par exemple, si vous vous installez sur un marché où la contrefaçon est monnaie courante, comme pour les parfums par exemple, vous risquez de vous voir essuyer un refus et ce, bien que vous soyez totalement honnête…
D’autre part, assurez-vous que la solution proposée par votre banque s’adapte aux évolutions du marché. En d’autres termes, est-ce que votre banque est innovante à ce sujet ?
Enfin, choisir votre banque comme prestataire incite à devoir changer de système si un jour vous changez de banque. La dépendance à votre banque est alors très contraignante.

Alors, pourquoi ne pas mettre Paypal tout simplement ? Une alternative évidente pour les e-commerçants reste Paypal… Certes, pour installer Paypal, il ne faut pas de contrat de VAD et ce système permet également de payer par carte banacaire. Mais attention, il faut savoir que le pourcentage de commissions prélevé par Paypal est assez élevé, de l’ordre de 2,5% par transaction. Au niveau ergonomie, ce n’est peut-être pas ce qui se fait de mieux car généralement, les internautes entrent leurs informations directement sur la boutique et sont ensuite redirigés vers le site Paypal (il sort donc de la boutique) pour entrer leurs coordonnées bancaires. Un problème de confiance peut alors s’installer aux yeux des internautes et ces derniers pourraient ainsi abandonner leur achat. Enfin, il faut noter que le risque de fraudes reste généralement assez élevé sur Paypal.

Existe-t-il d’autres alternatives ? Oui ! Ils s’appellent Paybox, Payzen, Paysite Cash,… Le marché comporte désormais quelques prestataires indépendants qui proposent des solutions de paiement sécurisées. Et ils peuvent notamment apporter une solution aux contraintes évoquées précédemment. En véritables professionnels du e-commerce, ces prestataires peuvent vous fournir un accompagnement concis et des fonctionnalités toujours plus innovantes pour faire évoluer votre boutique et l’adapter aux nouvelles tendances… Souvenez-vous de l’Arrondi en ligne proposé exclusivement par Payzen. Personnalisation de la page de paiement, Responsive design pour une adaptation sur mobile et tablette, ces solutions tirent chacune leur épingle du jeu avec des arguments aussi divers que variés.
Également, ces solutions permettent aussi bien d’intégrer tous les types de cartes bancaires que Paypal.

Sur quels critères choisir sa solution de paiement ?

Doit-on pour autant écarter les offres des banques ? Non ! Nous vous conseillons tout de même de vous renseigner sur certains critères qui peuvent être décisifs :

  • Le prix : Généralement, vous paierez un tarif de mise en service qui peut tourner autour de 300 euros pour les banques contre 150 euros pour les indépendants. L’installation de Paypal est gratuite. Puis vous devez prendre en compte le montant de l’abonnement qui comprend environ 100 transactions. Au delà, vous paierez une commission par transaction. Sur Paypal, il n’y a pas d’abonnement. Le site vous prélève une commission sur chaque transaction. Si vous optez pour une solution telle que Payzen, lorsqu’une transaction sera aboutie avec Paypal intégré dans la solution, c’est le montant de la commission fixé par Paypal qui sera pris en compte. En revanche, si la transaction est faite par carte bancaire alors la commission sera celle définie par votre prestataire. A ce niveau, il est donc préférable d’écarter Paypal au profit d’un indépendant.
  • L’accord du contrat de VAD : Les prestataires indépendants nécessitent généralement un contrat de VADS (sécurisé) que la banque doit vous fournir. Vous vous doutez bien qu’elle sera peut-être plus réticente à vous fournir ce contrat pour utiliser une solution concurrente à la sienne…
  • Le 3D Secure sélectif : Cette option renforce la sécurisation du paiement mais les e-commerçants le savent, elle réduit considérablement le taux de transformation. Généralement, votre banque va vous le proposer (ou vous l’imposer…) mais sachez que les indépendants vont souvent vous proposer une fonctionnalité intéressante : la possibilité de définir des critères sélectifs où le 3D Secure sera demandé à l’acheteur (à partir d’un certain montant ou lors d’un achat dans un certain pays, par exemple…)
  • La personnalisation de la page de paiement, au delà du logo de votre boutique, bien entendu…
  • Le Responsive Design : la page de paiement proposée s’adapte-elle aux supports mobiles et tablettes ?
  • L’affichage du prix en devises
  • L’intégration de Paypal : il est toujours bon de le proposer de façon intégrée à une solution et non pas de façon indépendante comme nous l’avons vu plus haut.
  • Les types de cartes supportés par la solution
  • La sécurité : la possibilité de détection de fraudes, de bloquer des adresses IP de précédents fraudeurs,…

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive mais elle permet de prendre conscience que le choix d’une solution de paiement en ligne ne se limite pas au fait de pouvoir régler par carte bancaire.

Découvrez le reste des informations fournies par l’infographie de Be2bill ci-dessous :
Paiement en ligne

Charles le 27 mars 2014 à 09:47

Si l’acheteur n’est pas pressé au niveau de la livraison de sa commande, ou craint une fraude éventuelle, proposer le paiement par virement bancaire nous semble aussi une bonne solution. C’est un moyen de paiement qui reste très populaire en Belgique, généralement sans frais. Ainsi que le chèque (France) et les espèces (dans un environnement click and collect).


Grâce à Wizishop, on peut personnaliser et proposer des moyens de paiements en fonction du pays de l’acheteur, et du montant du panier. Par exemple, pour tel pays, paiement en ligne par carte bancaire jusque 500 € et au-delà de 500 € la boutique propose uniquement le virement bancaire. Ceci permet de limiter et contrôler les commissions bancaires. Wizi est très facilement configurable à ce niveau-là.


Il serait intéressant de nous préciser pourquoi le risque de fraude « reste généralement assez élevé » avec PayPal.


Alexandre le 27 mars 2014 à 10:17

Bonjour Charles,


Plus précisément, Paypal laisse la porte ouverte à beaucoup de fraudeurs. Prenons un exemple : suite à une livraison trop longue à arriver, le client pose une réclamation auprès du géant américain et ce dernier ne cherche pas à comprendre, il rembourse le client. Si vous, commerçant, avez bien envoyé votre produit, le client le recevra mais son remboursement aura déjà été fait.


Merci pour votre contribution et vos détails sur ce post !


Thibault le 27 mars 2014 à 10:24

Bonjour,


Comment avez-vous calculé le panier moyen sur 2013 dans votre infographie ?


Merci !


Alexandre le 27 mars 2014 à 10:34

Bonjour Thibault,


L’infographie publiée a été créée par la société be2bill et non par nos soins Ceci a dû être calculé sur la moyenne de leur échantillon d’e-commerçants relevés pour cette enquête.


Envoi du net le 30 mars 2014 à 16:27

C’est un sujet assez délicat mais qu’il faut tout de même aborder. Il y a payoneer aussi qui propose une solution de paiement rapide mais on n’est jamais à l’abri des fraudeurs avec ce genre de service.


Anthony le 31 mars 2014 à 17:12

Bonjour, Pas d’accord avec Alexandre concernant Paypal. En cas de réclamtion, Paypal se tourne vers le vendeur, pour demander des informations de suivi et preuve de dépot. Dans mon cas Paypal a toujours recrédité l’argent en ma faveur.

J’utilise Paypal depuis le début et j’ai jamais eu de soucis. Paypal est très utilisée sur mon site (1 transaction sur 3 passe par Paypal)


Alexandre le 31 mars 2014 à 18:18

Bonjour Anthony,


Merci pour votre retour. Nous nous sommes basés sur une expérience personnelle pour argumenter cet article. Du coup, c’est bien de pouvoir comparer avec votre expérience à vous pour préciser nos idées.


Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Ressources et Formations

E-commerce : Les 20 avantages et inconvénients du commerce en ligne en 2021

Ressources et Formations

10 Objets faits main & DIY à fabriquer soi-même pour vendre en ligne : bois, verre...

Ressources et Formations

Formation e-commerce : Plus de 95 vidéos en ligne pour vous former gratuitement !

Ressources et Formations

Pourquoi les plateformes e-commerce Open Source ne sont pas faites pour vous ⛔️

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour