09 janvier 2015 • Témoignages

EspaceVap’ : une boutique #ecommerce qui mise sur le Content Marketing… malgré elle !

EspaceVap’ est une très jolie boutique e-commerce, créée sous WiziShop, qui commercialise des cigarettes électroniques, des accessoires et e-liquides. Ancrée dans un marché quasiment nouveau, EspaceVap’ a suivi le chemin inverse de celui de ses principaux concurrents. En effet, elle s’est tournée vers une cible d’utilisateurs confirmés avec du matériel haut de gamme et technique et le succès aidant, la cible s’est petit à petit, élargie.

Devant la complexité de ses produits, EspaceVap’ a misé sur une production de contenus et tutoriels pour expliquer et conseiller ses clients. Malgré cela, Anthony Mercatante, son fondateur affirme ne pas avoir de stratégie marketing bien définie ! Or, n’appelle-t-on pas cela du Content Marketing ?:)Il y a beaucoup à apprendre de cette boutique en ligne qui met également un point d’honneur à la relation client, pour contourner les limites du e-commerce que l’on ne rencontre pas dans les magasins physiques.

Rencontre avec un entrepreneur qui a davantage de bonnes pratiques à nous faire part qu’il ne le croit !

espace-vap

Bonjour Anthony, pouvez-vous vous présenter ? Qui se cache derrière la boutique EspaceVap’ ?

Bonjour ! Anthony Mercatante, ancien architecte systèmes, spécialisé dans le logiciel libre, reconverti dans l’e-commerce.

La cigarette électronique étant un phénomène récent, il n’y a pas de métier à proprement parler et chaque membre de l’équipe est là par passion pour le phénomène et pour satisfaire son envie de changement.

Notre priorité en terme de recrutement est l’intérêt pour l’objet, plus que l’expérience dans le domaine de la vente. A ce titre, nous avons une politique de recrutement d’inspiration nord américaine.

Pouvez-vous nous présenter votre boutique et nous parler de son concept ?

EspaceVap’ est une boutique à l’origine orientée « utilisateurs expérimentés ». Elle propose donc du matériel technique, haut de gamme, relativement complexe à prendre en main. Le succès aidant, elle s’est généralisée pour s’adresser à un public plus large. Nous avons, sur ce point, fait l’exact chemin inverse de la plupart de nos concurrents.
L’idée derrière la boutique est d’accompagner les utilisateurs, et de ne pas être un simple point de vente. L’e-commerce présente un grand nombre d’avantages, mais ne permet pas de maintenir le lien avec le client d’une manière aussi fluide que le commerce physique, et rend difficile le conseil et la formation. Nous essayons de trouver des solutions pour compenser cela. Par exemple, les produits les plus techniques ou destinés au débutants font l’objet de vidéos de démonstration permettant de prendre en mains le produit, ou même de se former à son usage avant achat. Cela permet également d’affiner considérablement son choix, du point de vue de l’utilisateur.

espacevap-fiche-produit-screen

Exemple d’une fiche produit sur EspaceVap’ avec un tutoriel vidéo

Quel a été l’élément déclencheur pour vous lancer dans l’e-commerce ?

La sensation d’avoir fait un peu le tour de mon métier, et surtout, la sensation d’être « coincé » en France. Je suis autodidacte, et n’ai d’autre diplôme que mon Bac. A un certain stade de ma carrière, le seul moyen pour moi de progresser était d’envisager un départ pour les Etats-Unis ou le Canada, où j’avais un certain nombre d’opportunités. La logique française des grands groupes et des grilles de salaires était un point bloquant du fait de mon CV.
Le choix s’est donc imposé à moi : partir ou rester et changer. Mon amour du fromage et les difficultés d’approvisionnement en Amérique du nord auront fini par me convaincre de rester;)

Avez-vous rencontré des difficultés à vous lancer dans le e-commerce ? Si oui, lesquelles ?

Sur le plan technique, du fait de mon bagage informatique, non. D’autant que j’ai la chance d’avoir une épouse qui me complète parfaitement sur ce point. Je n’ai aucune compétence graphique, mais elle a 15 ans d’expérience dans le domaine. Sur le plan administratif, effectivement, il n’est pas simple de s’auto-former. Les procédures de douanes, par exemple, sont très obscures, particulièrement lorsque les produits vendus sont méconnus et ne rentrent pas vraiment dans les cases prévues à cet effet dans les formulaires dédiés.

Ceci étant, les produits que nous vendons sont très adaptés au e-commerce. Ils sont petits, légers, et présentent à ce titre peu de contraintes de stockage, de colisage ou de transport.

Je pense que tout lancement d’activité a ses propres contraintes, et je pense que nous avons simplement eu notre lot ! Ni plus, ni moins que les autres.

Quelles sont les obligations d’informations (ou autres contraintes) que vous devez appliquer, compte tenu de votre offre et de votre secteur d’activité ?

Sur le plan légal, nous n’avons aucune contrainte particulière. Les produits que nous vendons sont considérés comme des biens de consommation courante au regard de la loi. Cependant, nous, comme la quasi totalité de nos concurrents, prenons les devants en terme d’informations, refusons de vendre aux mineurs, déconseillons l’usage de nos produits aux femmes enceintes.

Enfin, nous ne poussons pas à l’achat. Certains produits nécessitent un niveau d’expérience dans leur usage qui ne les destine pas aux débutants. Nous le mentionnons systématiquement sur les fiches des produits concernés.

D’une manière générale, je pense qu’au delà de l’aspect sanitaire, notre activité présente sur le plan technique les mêmes difficultés que l’informatique, par exemple, avec d’un côté des produits « plug’n'play » et d’autres, réservés aux « geeks ».

Vous fournissez également beaucoup de contenu et des tutoriels pour expliquer vos produits. Est-ce essentiel d’éduquer vos prospects et clients pour une offre de la sorte ?

Oui, c’est indispensable pour plusieurs raisons. D’une part, comme évoqué précédemment, cela permet de compenser la perte de contact direct avec les clients, comparativement aux boutiques physiques. D’autre part, bien que cela demande beaucoup de travail en amont, il en résulte une forte baisse des appels avant-vente et beaucoup moins de demandes S.A.V. Au final, tout en enrichissant son contenu, on perd en temps d’un côté et on en gagne de l’autre. Le résultat est donc objectivement positif.

Enfin, on se retrouve au final dans la même position que les boutiques physiques. Certains viennent, prennent toutes les informations, et partent acheter 1€ moins cher ailleurs. C’est frustrant, mais c’est la règle du jeu !

Pouvez-vous nous présenter votre équipe ? Comment l’entreprise est-elle structurée aujourd’hui ?

EspaceVap’ est composé d’une équipe de personne d’origines diverses :

  • Amélie était (et est toujours) directrice artistique et graphiste ;
  • Charly travaillait dans l’hôtellerie ;
  • Bastien était horloger ;
  • Lyes finissait sa formation de webdesigner ;
  • Malcolm était technicien de support dans l’informatique ;

Nous n’avons pas de compétences clés ou d’organisation interne particulière. Tout le monde est formé pour pouvoir tout faire. Dans une petite structure comme la nôtre, la redondance des compétences est indispensable.

Les mêmes qui font les colis font également de la veille technologique, participent au choix des produits, réalisent des vidéos de présentation, prennent les photos de produits, rédigent les manuels d’utilisation en français, les fiches produits etc.

La seule exigence, au-delà d’un fort intérêt pour les produits, est une excellente qualité rédactionnelle. De part mon passé dans l’informatique, je suis assez partisan d’un certain auto-déterminisme dans le travail. Dans la mesure où le travail est fait, l’organisation se fait naturellement, dans la mesure des préférences de chacun. La seule chose que demande une organisation de ce type est de mettre des bornes et faire un point régulier.

equipe-espacevap

Face à une forte concurrence, pouvez-vous nous parler de votre stratégie pour faire connaître votre boutique en ligne ? Quelle est votre stratégie de communication / marketing ?

Je vais peut-être vous surprendre, mais nous n’en avons pas vraiment… Lors du lancement, nous avons été aidé par notre chaîne Youtube, puisque je réalisais déjà des tutoriels en tant que membre de la communauté des utilisateurs. Cela nous a aidé et le bouche à oreille a fait le reste. Aujourd’hui, nous y réfléchissons, car la saturation du marché va nous obliger, et ce n’est pas un mal, à travailler mieux pour continuer de croître.

Nous avons beaucoup travaillé les aspects techniques de la boutique, le placement des mots clé, le SEO. Les dernières versions de Google savent prioriser les boutiques apportant un maximum de contenu, donc sur ce point, on peut parler de stratégie marketing, mais sans le vouloir. Nous faisons cela pour les clients, Google en tient compte. Tant mieux !

Si ce n’est pas trop indiscret, pouvez-vous communiquer sur des chiffres clés ? (progression, nombre de ventes, statistiques…)

Notre activité est très communautaire, et nous dépendons de cette communauté. Je ne souhaite donc pas donner de chiffres qui pourraient être mal interprétés pour qui ne sait pas ce qu’est un bilan comptable;)Cela pourrait aussi attiser les jalousies… C’est donc trop indiscret;)

La question photo : Quel est le produit phare de EspaceVap’ ?

Si nous devions en choisir un seul, ce serait notre gamme de e-liquides, que nous mettons au point en interne, et faisons produire par l’un des acteurs majeurs en France…

visuel-eliquides-gamme-addiction-espacevap

Avec votre expérience d’e-commerçant, quels conseils pourriez-vous donner à ceux qui hésitent à ouvrir leur boutique en ligne ?

Je ne sais pas si on peut parler d’expérience, car au final, je n’en ai ouvert qu’une seule ! Mais je dirais que dans la mesure où l’on n’a pas peur de beaucoup travailler, pas peur de l’inconnu, et qu’on a l’impression que l’on peut apporter un peu d’eau au moulin par rapport à ce qui existe, il n’y a pas de raisons de ne pas y aller. Dans tous les cas, se lancer en pensant que c’est « tranquille », qu’on va pouvoir travailler à son rythme, de chez soi, n’est certainement pas une bonne idée.

Le e-commerce, ce n’est pas comme un magasin physique, où l’on peut fermer les portes à l’heure que l’on souhaite. Quand les commandes tombent, elles tombent, et on a aucun levier sur le volume. Il faut donc se préparer mentalement à faire face.

Quelles sont, selon vous, les clés du succès dans le e-commerce ?

La préparation. Il faut étudier le marché du secteur visé, se poser les bonnes questions, réfléchir comme un client, comprendre ses attentes.

Lorsque l’on a terminé cela, et qu’on pense avoir un « business plan » valide et réaliste, vient alors le moment de choisir ses outils. Car le e-commerce, c’est beaucoup d’outils, de logiciels :

  • pour le fonctionnement de la boutique ;
  • pour la logistique et la gestion de stocks ;
  • pour le transport ;
  • pour le suivi des incidents et le S.A.V.

Il est préférable, réellement, de s’être bien préparé sur ce point, car penser avoir le temps de faire cela « plus tard », c’est un pari risqué !

Enfin, il faut, c’est une évidence, mais cela mérite d’être rappelé, se donner du mal pour soigner son contenu, faire une boutique agréable, conviviale, dans les limites de ses compétences, bien entendu, mais, et c’est encore plus vrai sur un secteur très concurrentiel comme le notre, c’est une somme de petits détails qui fait la différence, au final.

Merci à vous, Anthony, pour ce témoignage. Nous vous souhaitons une très bonne continuation et de belles ventes avec EspaceVap’ !

Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés. Merci !
Chargement

Les articles populaires

Témoignages

Multiboutique : Témoignage d’un e-commerçant qui gère plusieurs sites e-commerce

Témoignages

Hoanui : Ines Duhard revient sur la création de sa marque de vêtements

Témoignages

Témoignage vidéo : L’OGC Nice choisit WiziShop pour son nouveau site e-commerce

Témoignages

Témoignage de la boutique MonPetitBikini : Success Story du E-commerce

Créons ensemble votre boutique en ligne WiziShop

Quel est votre prénom ?

Vous allez bénéficier de 15 jours de test gratuit

Enchanté ...

Quel est votre nom ?

Retour

Comment souhaitez-vous
nommer votre boutique ?

Retour

..., merci de définir
votre mot de passe

Le mot de passe doit contenir 6 caractères minimum.

Retour

..., dîtes-moi tout.
Quelle est votre couleur préférée ?

Retour

, quels types de produits allez-vous vendre ?

Retour