Le blog ecommerce

21 mai 2014 • Actualités

#Ecommerce : 11% de croissance au premier trimestre 2014 – Le chiffre du jour

#Ecommerce : 11% de croissance au premier trimestre 2014 – Le chiffre du jour

Les résultats publiés hier par la Fevad sur les chiffres du e-commerce au 1er trimestre 2014, confirment la croissance faible de l’e-commerce pour ce premier trimestre 2014. Pas d’alerte rouge pour autant… Cette tendance s’inscrit dans un contexte de recul de la consommation globale.

Les chiffres en détail

La croissance du commerce électronique ne s’est élevée que de 11% au 1er trimestre 2014. Les consommateurs ont dépensé 13,4 milliards d’euros en ligne. La croissance du secteur continue donc de diminuer après avoir été évaluée à 16% au 2ème trimestre 2013 et 14% au 3ème trimestre de cette même année. Marc Lolivier, délégué général de la Fevad , atteste qu’il n’y a rien d’alarmant : « La croissance est un peu moins forte, mais elle se poursuit et elle est bonne, notamment dans un contexte de recul global de la consommation ». En effet, celle-ci a reculé de 0,17% au 1er trimestre 2014, selon la Banque de France.

Comme nous l’avions déjà évoqué, le montant du panier moyen a également baissé de 4%, à 81,5 euros. Il s’agit du niveau le plus bas enregistré depuis 8 ans. Néanmoins, cette donnée a été contrebalancée par une hausse du nombre de transactions de 15%. Egalement, la fréquence moyenne des achats sur un trimestre a également progressé. En moyenne, les cyberconsommateurs procèdent à 6 achats par trimestre et dépensent 491 euros (contre 467 euros l’année passée). Le taux de transformation moyen est également passé de 2,1% en 2013 à 2,3% pour ce premier trimestre 2014. J’en profite pour vous rappeler qu’un sondage est actuellement en cours pour établir des moyennes fiables concernant le taux de transformation, secteur par secteur. Nous avons besoin de vous ;)

Egalement en pleine croissance : le nombre d’acheteurs en ligne a progressé de 4% pour un total de 33,8 millions de personnes soit un peu plus d’1 millions de personnes supplémentaires. Mais la croissance de l’offre est impressionnante ! Médiamétrie recense aujourd’hui 144 000 sites marchants actifs, soit 17% de plus qu’à la même époque, l’an passé ! Ce sont 21 000 sites supplémentaires qui viennent élargir davantage l’offre en ligne.

Les enseignements de cette étude

Dans cette masse de chiffres, quelques tendances sont à relever :

  • Les produits de grande consommation et le BtoB sortent du lot : ce sont les deux secteurs qui bénéficient de la plus forte croissance avec respectivement, +8% et +9%
  • Le e-tourisme est en pleine mutation : la croissance de ce secteur est négative (-1%) compte tenu d’une baisse du panier moyen de 4%. Les consommateurs délaissent les longs et moyens courriers au profit des destinations françaises. En revanche, les prestations de type échanges d’hébergements séduisent de plus en plus et plus particulièrement, les 18-24 ans qui trouvent ainsi des leviers économiques pour s’autoriser des voyages plus lointains. Enfin, le partage en ligne d’expériences favorise l’autonomie du voyageur.
  • Le m-commerce confirme sa croissance : il monte en puissance avec une hausse de 76% au 1er trimestre 2014 par rapport au 1er trimestre 2013 ! Il représente, en moyenne, 19% du chiffre d’affaires des leaders du commerce électronique (hors Amazon). Plus précisément, 72% de ces ventes sont effectuées sur une application ou un site mobile et les 28% restant sont enregistrées sur des sites Internet classiques.
  • La montée en puissance des places de marché : les grands sites marchands qui hébergent une marketplace où des marchands tiers commercialisent leurs produits ont, en moyenne, constaté une progression de 41% de leur volume d’affaires, entre les 1ers trimestres 2013 et 2014. Ces ventes représentent désormais 18% de leur volume d’affaires total, contre 13% l’année passée. Plus de 6 000 e-commerçants ont désormais recours aux places de marché pour vendre leurs produits.
  • L’e-commerce est créateur d’emplois : un secteur en croissance est forcément créateur d’emplois. L’évolution des effectifs dans le secteur de l’e-commerce confirme cette tendance. Plus de 12 000 nouveaux emplois ont été créés en 2013 pour un total de 87 000 emplois directement et indirectement liés à l’e-commerce; dont près de 50 000 chez les sites marchands. En 2014, 70% de ces derniers prévoient d’effectuer de nouvelles embauches. Celles-ci sont estimées à 12 000 pour ainsi atteindre prochainement le nombre de 100 000 personnes travaillant dans l’e-commerce.

Quartier gay Bruxelles le 26 mai à 14:05

Ces chiffres sont très intéressants, le e-commerce promet une belle croissance dans les années à venir, surtout en ce qui concerne les supports mobiles! C’est intéressant de voir que le e-commerce est une alternative porteuse de nouveaux emploi, je n’avais pas vraiment réfléchie de ce coté là, mais c’est vrai qu’à chaque fois qu’un nouvel e-commerce voit le jour, cela crée plusieurs emploi (cela dépend aussi de la taille de la société…).

Merci d’avoir partagé ces chiffres!


Merci de remplir tous les champs et de valider le captcha pour envoyer un commentaire.
Votre commentaire a été enregistré avec succés, un modérateur doit le valider. Merci !
Chargement